Réponse humanitaire

Répondre à des besoins humanitaires en augmentation

 Fatoumata * et Aichata *, toutes deux âgées de 12 ans, se tiennent la main sur un site de déplacement nouvellement créé à Sevare.
UNICEF Mali/2019/Keita

Le défi

Malgré la signature d'un Accord de Paix en 2015, l'insécurité et la violence persistantes ont alimenté une augmentation des besoins humanitaires au Mali, en particulier dans les régions du nord et du centre. Le changement climatique, les pénuries alimentaires chroniques, les catastrophes naturelles et les déplacements forcés ont aggravé la situation et affectent de manière disproportionnée les enfants et les femmes, qui continuent de payer le plus lourd tribut de la crise. En 2019, 1,6 million d'enfants auront besoin d'une aide humanitaire. Dans le même temps, l’accès humanitaire reste un défi et l’UNICEF travaille sans relâche avec ses partenaires pour fournir une assistance vitale aux enfants qui en ont le plus besoin.

La solution

 Le personnel d'approvisionnement de l'UNICEF à Bamako
UNICEF Mali/2019/Keita

Pour réduire l'impact des conflits et des catastrophes naturelles sur la population, l'UNICEF au Mali encourage l'élaboration et la mise en œuvre de plans de préparation et de réponse rapide aux crises humanitaires dans chacun de ses programmes. L'UNICEF soutient le Ministère de la Solidarité et de l'Action Humanitaire ainsi que d'autres entités Gouvernementales et travaille main dans la main avec les partenaires de la société civile, OCHA, le PAM, le HCR et l'OIM pour fournir des services sociaux essentiels aux communautés touchées.

L'UNICEF au Mali apporte en particulier son soutien à :

  • La réponse à la crise alimentaire en prenant en charge la malnutrition aiguë sévère, en contribuant à renforcer la gestion intégrée de la malnutrition aiguë par le Ministère de la santé et en intensifiant les pratiques d'hygiène et nutritionnelles préventives
  • L’approvisionnement en eau potable aux communautés par la livraison d'eau par camion et la distribution de kits pour le traitement de l'eau à domicile, ainsi que la construction et la réhabilitation de points d'eau pour un accès permanent à l'eau.
  • La protection de l'enfance, comprenant l’appui psychosocial et des services de réinsertion pour les enfants associés à des groupes armés et les survivants des violences basées sur le genre.

L'apprentissage ininterrompu pour les enfants dans les zones d'insécurité à travers un plaidoyer pour la réouverture des écoles, la création de centres d'apprentissage communautaires et la distribution de kits scolaires aux enfants les plus vulnérables.