Les droits de l’enfant et les droits de l’homme expliqués

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Trois enfants courent dans un champ
UNICEF/UN0220810/Matas

Chacun, partout, a les mêmes droits qui découlent de notre humanité commune. Les droits de l’homme appartiennent également à chacun d’entre nous, sans discrimination. Ces droits sont tous intimement liés, interdépendants et indivisibles.

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Article premier, Déclaration universelle des droits de l’homme

Le cadre international des droits de l’homme

En 1948, l’Organisation des Nations Unies a défini une norme commune sur le plan des droits de l’homme en adoptant la Déclaration universelle des droits de l’homme. Bien que cette déclaration ne fasse pas partie des instruments ayant force obligatoire au plan international, le fait qu’elle ait été acceptée par tous les pays du monde confère un poids moral considérable au principe fondamental que tous les êtres humains, quels que soient leur nationalité, leur lieu de résidence, leur sexe, leur origine nationale ou ethnique, leur couleur, leur religion, leur langue ou toute autre situation, doivent être traités également et avec respect.

Depuis, les Nations Unies ont adopté de nombreux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme qui sont, eux, juridiquement contraignants, dont la Convention relative aux droits de l’enfant. Ces traités constituent un cadre pour l’examen et l’application des droits de l’homme. Les principes et les droits qu’ils énoncent deviennent des obligations légales pour les États qui choisissent de s’y soumettre. Ce cadre prévoit aussi des mécanismes juridiques et autres qui permettent de demander des comptes aux gouvernements en cas de violation de droits individuels.

Les instruments qui forment le cadre international des droits de l’homme sont la Déclaration universelle des droits de l’homme et les neuf principaux traités internationaux relatifs aux droits de l’homme:

  • Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques
  • Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels
  • La Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants
  • La Convention relative aux droits de l’enfant
  • La Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale
  • La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes
  • La Convention relative aux droits des personnes handicapées
  • La Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille
  • La Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées

En savoir plus sur ces traités.

Tous les pays du monde ont ratifié au moins l’un, si ce n’est la majorité, de ces traités. Ces documents sont importants pour établir la responsabilité des gouvernements en matière de respect, de défense et d’exercice des droits individuels dans leur pays.

Il est fondamental de comprendre le cadre international des droits de l’homme pour promouvoir, protéger et faire appliquer les droits des enfants, car la Convention relative aux droits de l’enfant – ainsi que les droits et les obligations qu’elle contient – fait partie de ce cadre.