Le nouvel entrepôt médical de Kisangani apportera des avantages considérables en matière de santé aux personnes dans des zones difficiles d'accès en RDC

L'entrepôt ultramoderne de la chaîne du froid améliorera la distribution des vaccins et des médicaments.

16 novembre 2021
Entrepôt de Kisangani
UNICEF DRC Mulala

KISANGANI, 16 NOVEMBRE 2021 – Un nouvel entrepôt de la chaîne du froid, d'une valeur de 4 millions de dollars, destiné au stockage de vaccins, a été inauguré hier dans la ville de Kisangani en République Démocratique du Congo (RDC).

« J’ai honneur de procéder à la remise officielle à ce jour, dans un contexte de crise sanitaire et économique engendrée par la pandémie du COVID-19, est la réponse à des nombreux défis logistiques qu’éprouve la province de la Tshopo en ce qui concerne la vaccination », a déclaré Dr Paul Bungiena, Directeur de cabinet adjoint au nom du Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

L'entrepôt devrait améliorer considérablement l'approvisionnement en vaccins dans l'est du pays et permettre de résoudre certaines des énormes contraintes logistiques qui ont empêché la distribution de médicaments dans les régions éloignées. Il sera également utilisé pour accélérer la distribution des vaccins contre la COVID-19 depuis Kisangani et permettra de fournir les températures exactes pour leur stockage.

Cet entrepôt est le deuxième de ce type à être construit dans le pays et a été principalement financé par GAVI - l'Alliance du Vaccin, avec le soutien de l'UNICEF et du Gouvernement congolais. Il contient quatre chambres froides, une zone de stockage des médicaments, une salle de réunion et six bureaux. Il est alimenté par l'électricité du réseau national mais dispose de deux générateurs de secours et de panneaux solaires.

Edouard Beigbeder, Représentant de l'UNICEF en RDC, a déclaré que l'entrepôt améliorera aussi considérablement l'accès à des soins de santé de qualité pour les enfants et les femmes. Il permettra entre autres de distribuer plus facilement des vaccins contre des maladies comme la rougeole et la poliomyélite, en plus de la fourniture de moustiquaires imprégnées d'insecticide, de suppléments de vitamine A et de traitements vermifuges. .

Edouard Beigbeder a déclaré que la construction de l'entrepôt était une réussite majeure, malgré les récentes situations d'urgence telles que les épidémies d'Ebola et de rougeole et de l'éruption volcanique de juin 2021 à Goma.

« Je tiens à féliciter le Gouvernement les progrès importants et constants dans le domaine de la santé, comme la vaccination ou la santé des nouveau-nés », a-t-il déclaré. « L'entrepôt facilitera la réception et le stockage des vaccins et autres produits de santé destinés aux provinces de l'est du pays (Tshopo, Bas-Uélé, Haut-Uélé, Maniema). Il permettra de renforcer la chaîne du froid afin de mettre des vaccins de qualité à la disposition des familles, des femmes enceintes et des jeunes enfants dans les zones de santé les plus reculées et difficiles d'accès. »

L'immensité de la RDC - un pays de la taille de l'Europe occidentale - pose d'énormes difficultés en termes de mise en œuvre de la chaîne d'approvisionnement. Les vaccins destinés au programme de vaccination sont actuellement reçus à Kinshasa, ce qui rend de nombreux dépôts provinciaux dépendants de leur niveau d'accessibilité à la capitale. Les coûts d'expédition des vaccins vers les provinces périphériques s'élèvent en moyenne à environ 2 millions USD par an.

« De même, la capacité insuffisante de stockage de la chaîne du froid dans certains endroits, associée à des problèmes d'accessibilité, entraîne souvent des ruptures de stock, un sous-stockage ou un sur-stockage des intrants », a déclaré Edouard Beigbeder. « Ces faiblesses dans la chaîne d'approvisionnement affectent la disponibilité suffisante en quantité et en qualité des vaccins et du matériel de vaccination aux points de prestation de services, limitant ainsi l'accès aux services de santé pour certaines populations, notamment les plus pauvres et celles vivant dans des zones difficiles d'accès. »

Cette construction intervient alors que des études soutenues par l'UNICEF montrent que la RDC a fait des progrès dans la réduction du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, qui est passé de 58 pour 1.000 naissances vivantes (entre 2013-2014) à 43 pour 1.000 naissances vivantes (entre 2017-2018). De même, des améliorations ont été enregistrées dans la vaccination des populations contre la poliomyélite.

Malgré ces progrès, environ 1,75 million d'enfants sur une cohorte de naissance de 3,75 millions ne sont pas du tout vaccinés - ou le sont de manière incomplète - chaque année. Ce faible taux de couverture se traduit par la résurgence de plusieurs épidémies, telles que le poliovirus de type 2, les épidémies de rougeole et plus récemment une épidémie de méningite dans la province de la Tshopo, dont Kisangani est la capitale.

L'entrepôt a été construit par des ingénieurs congolais sur un terrain d'un hectare appartenant au Gouvernement. Il dispose de quatre camions, dont deux réfrigérés, pour faciliter la distribution de produits médicaux essentiels en dehors de Kisangani.  Cette construction a été rendue possible grâce aux efforts des techniciens congolais et de l'UNICEF travaillant aux côtés du Ministère de la Santé publique, de l'Hygiène et de la Prévention.

Contacts presse

Jean-Jacques Simon
UNICEF RDC
Tél: +243 826 541 004
Adresse électronique: jsimon@unicef.org
Sylvie Sona
UNICEF RDC
Tél: +243 81 70 96 215
Adresse électronique: nssona@unicef.org

Contenu multimédia

A propos de l'UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Suivez l'UNICEF RDC sur Twitter et Facebook