Santé

Élargir l’accès et améliorer la qualité des soins de santé et les normes afin de mettre fin aux décès évitables de mères, de nouveau-nés et d’enfants en Guinée

Mariama Barry 20 ans, enceinte de 6 mois
Brembati

Les défis

Les programmes de survie maternelle et infantile sont limités par les normes et pratiques sociales, telles que le mariage des enfants, les grossesses chez les adolescentes et les mutilations génitales féminines / excision (MGF/E). D'autres goulots d'étranglement sont le coût élevé des services, l'insuffisance des structures de santé et le manque de personnel qualifié et de capacités de gestion, principalement au niveau du district.

Parmi les autres défis figurent les ruptures de stock fréquentes de médicaments, de vaccins et de fournitures médicales, les infrastructures insuffisantes et les longues distances à parcourir pour se rendre dans les établissements de santé ;

Pour ce qui est du VIH/SIDA, parmi les facteurs qui alimentent l'épidémie en Guinée, il y a les rapports sexuels non protégés, les partenaires sexuels multiples, l'analphabétisme, la pauvreté endémique, les frontières instables et la migration des réfugiés, etc.

Centre de santé de Norassoba. Judicael Traore et sa fille Adama Traore 6 mois
UNICEF Guinee/Brembati
Centre de santé de Norassoba. Judicael Traore et sa fille Adama Traore 6 mois. Au centre de santé pour un mal de ventre du bébé

Les solutions

La section santé met en œuvre ses activités aux côtés du ministère de la Santé, et de ses partenaires sur toute l’étendue du territoire dans les domaines de la vaccination, de la santé maternelle et néonatale, et du VIH, à travers les actions suivantes :

Vaccination :  Afin d’augmenter la couverture vaccinale des enfants et des femmes enceintes et réduire l’impact des maladies évitables par la vaccination, le programme appuie le Ministère de la santé pour :

  • Assurer une offre de service de vaccination efficace à toute la population guinéenne sans distinction de sexe, de catégorie socio-professionnelle et du lieu d’habitation (zones rurales, zones urbaines, accès difficiles, accès facile…) ;                   
  • Promouvoir la demande des services de vaccination pour favoriser un changement des comportements et l’adoption des pratiques 
  • Garantir la qualité des vaccins à tous les niveaux.

Pour atteindre ces objectifs, un focus programmatique est mis sur :

  • Le renforcement de la vaccination de routine
  • La vaccination supplémentaire de masse pour offrir une 2e chance de vaccination
  • La mise en place d’une plateforme intra sectorielle pour l’élimination du TMN
  • Le renforcement de la surveillance épidémiologique
  • Le plaidoyer/mobilisation de ressources  

 

Santé maternelle et néonatale : Le programme soutient l’amélioration de l’offre de services de santé maternelle et néonatale au niveau des structures de santé par le renforcement du plateau technique des formations sanitaires. Cette activité est mise en œuvre en tenant compte des innovations technologiques et de la protection de l’environnement à travers l’installation de l’énergie solaire au niveau des maternités, la fourniture d’équipements, de matériel, de consommables et de médicaments pour les soins obstétricaux et néonataux d’urgence.

Le renforcement des capacités des ressources humaines dans les institutions constitue également un axe d’intervention prioritaire du programme, ainsi que l’amélioration des prestations des services intégrés de qualité aux bénéfices des populations les plus vulnérables, en particulier les enfants et les femmes.

Au niveau communautaire des matériels, équipements et outils de gestion sont rendus disponibles pour assurer la prise en charge communautaire des maladies de l’enfant et du nouveau-né à travers les relais communautaires (RECO) et agents de santé communautaire (ASC).

Pour la survie maternelle et infantile, les programmes sont mis en œuvre à travers :

  • Le renforcement de l’environnement politique et programmatique au niveau national et local ;
  • L’appui aux structures sanitaires pour leur opérationnalité et l’offre équitable des services de santé maternelle, néonatale et infantile de qualité ;
  • Le renforcement des systèmes communautaires fonctionnels et aptes à offrir équitablement des interventions à haut impact pour accroître la demande et l’utilisation des services intégrés santé et VIH de qualité.

VIH/SIDA : Afin d’éliminer la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant (e-TME), le programme appui le gouvernement à travers l’intégration de la prévention de la transmission mère-enfant du VIH à la plateforme de santé maternelle néo-natale et infantile y compris au niveau communautaire. Le dépistage précoce et la prise en charge pédiatrique du VIH constituent les seconds axes de l’intervention du programme dans la riposte à cette pandémie.

Les résultats du programme Santé

Afin d’assurer un environnement favorable à la mise en œuvre des programmes de vaccination, de santé maternelle et néonatale, performants, l’UNICEF a soutenu le Gouvernement de la Guinée notamment le Ministère de la santé pour :

  • L’élaboration d’une nouvelle politique nationale de santé de communautaire ;
  • L’élaboration d’un cadre national stratégique de lutte contre le sida ;
  • L’élaboration d’un plan national chaque nouveau-né pour la santé néonatale ;
  • L’organisation de foras de haut niveau en faveur de la vaccination et de la santé néonatale.
  • L’élaboration d’un plan d’urgence de relèvement du PEV, visant l’augmentation de la couverture vaccinale d’ici fin 2020 (DTC3 de 45% à 65%) en tenant compte de l’analyse de l’équipe de la vaccination
  • L’organisation des campagnes de vaccination contre le Tétanos Maternel et Néonatal (TMN) et la Poliomyélite ;
  • Le renforcement de la chaîne du froid et des moyens logistiques avec la mise en œuvre du CCEOP (853 réfrigérateurs solaires installés) et la dotation des structures sanitaires en moyens logistiques (815 motos).

Avec l’adoption de la nouvelle politique de santé communautaire, l’UNICEF a appuyé le gouvernement pour la formation et le déploiement de plus de 2,000 agents de santé communautaire et relais communautaires pour l’offre d’un paquet intégré de services promotionnels, préventifs et curatifs dans 40 communes rurales de la Guinée.