COVID-19 : aide d’urgence pour les enfants des rues

L’UNICEF soutient des centres d’accueil d’urgence pour redonner une atmosphère familiale aux enfants les plus vulnérables à Kinshasa.

John Ngombua
Des enfants jouent ensemble
UNICEF DRC Mulala
06 août 2021

Gabriela, 11 ans, joue à la marelle avec une dizaine d'autres enfants dans la cour du centre d'accueil d'urgence de Bandalungwa situé au cœur de la ville Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Habillée d’une chemise aux couleurs vives, la jeune fille saute joyeusement dans tous les sens. 

Il y a quelques jours encore, Gabriela et son frère de 7 ans étaient aux prises avec la dure réalité de la rue kinoise. Abandonnés à tour de rôle par leur mère et puis par leur père – divorcés et remariés – les deux enfants se sont retrouvés à la rue. « Je ne pensais pas qu'un jour je pouvais me retrouver dans la rue, repoussée par mes parents », explique Gabriela. « J'ai souffert dans la rue mais je faisais tout pour que mon petit frère soit protégé », continue à raconter la jeune fille qui se livrait à la mendicité pour manger tous les jours.

Selon les dernières estimations, entre 60.000 et 70.000 enfants se trouveraient dans les rues de Kinshasa. La majorité de ces enfants sont issus de milieux défavorisés fortement touchés par les crises socio-économiques successives, dont celle engendrée par le coronavirus.

Gabriela et son frère ont été repérés par l'un des travailleurs para-sociaux soutenus par l’UNICEF. Les deux enfants ont été référencés vers le centre d'accueil d'urgence du Ministère des Affaires Sociales.

Gabriella discute avec son responsable dans un centre d'acceuil.
UNICEF DRC Mulala

 « J'ai été bien accueillie et je remercie Dieu pour avoir placé sur ma route une personne gentille comme maman Fanny », confie Gabriela. Fanny Kamueni est responsable des travailleurs para-sociaux attachés au centre de Bandalungwa.  « C'est Dikando, l'un de mes collègues qui m'a alerté au sujet de la situation de Gabriela et son frère », révèle Fanny Kamueni. 

Désormais éloignée de la rue, Gabriela espère rapidement pouvoir reprendre l'école et continuer ses études là où elle les avait arrêtées. « Je veux devenir infirmière pour prendre soin des autres », conclut Gabriella.

Depuis le mois de mars 2020, l’UNICEF a accueilli plus de 600 enfants dans deux centres d’accueil d’urgences grâce à l’appui du Gouvernement canadien. Durant leur séjour dans ces centres, les enfants sont pris en charge durant un mois avant d’être réorientés vers leurs familles, des familles d’accueil ou des centres d’hébergement à durée indéterminée. Filles et garçons sont encouragés à poursuivre leur apprentissage ou une formation professionnelle.