L’impact de l’intervention en transferts monétaires dans la commune de Nsele à Kinshasa

Rapport de l'analyse d'impact

UNICEF/UN0513074/Frank Dejongh

Points forts

Afin d'atténuer les conséquences socio-économiques négatives des mesures de lutte contre la COVID-19 en République démocratique du Congo (RDC), l'UNICEF et le PAM ont lancé un programme de transferts monétaires dans la commune périurbaine de Nsel, près de Kinshasa. L'intervention a touché environ 23.000 ménages dans la phase humanitaire initiale qui a duré 3 mois, puis a été réduite pour atteindre environ 16.000 des ménages les plus vulnérables pendant une phase supplémentaire de protection sociale de 6 mois. Une intervention complémentaire au transfert d'argent a permis de former des associations et des communautés locales au leadership des femmes, aux droits des femmes, à la violence sexiste et à la masculinité positive, ainsi qu'à la gestion financière d'activités génératrices de revenus.

Ce rapport présente la conception d'une évaluation de l'impact de l'intervention, les résultats de l'évaluation et les recommandations en matière de politique et de recherche. L'analyse quantitative a révélé des impacts limités de l'intervention sur la sécurité alimentaire des ménages, l'adaptation basée sur la résilience et la diversité alimentaire, qui étaient les principaux résultats recherchés. Les entretiens qualitatifs ont toutefois révélé des expériences plus positives et une meilleure appréciation de l'intervention. L'étude attribue les impacts limités de l'intervention à des problèmes de mise en œuvre qui doivent être résolus avant de passer à l'échelle supérieure. Les leçons importantes sur le ciblage aideront le gouvernement à concevoir le registre national complet pour la protection sociale.

Couverture du rapport
Auteur
UNICEF Innocenti
Date de publication
Langues
Français, Anglais

Fichiers téléchargeables