Capacité à adhérer au paiement des services d’eau

L’accès à l’eau et à l’assainissement est un droit fondamental inscrit dans la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Les habitants de Mukisi puisent de l'eau dans une source d'eau soutenue par l'UNICEF
UNICEF DRC Dubourthoumieu

Points forts

La Loi n°15/026 du 31 décembre 2015 relative à l'eau déclare que « le service public de l’eau est accessible à tous » et stipule que « il n’est pas gratuit ». Cependant, seuls 34% de la population en milieu rural a accès à une source d’eau améliorée (MICS-Palu RDC 2017-2018). La gouvernance du secteur est une des raisons expliquant cette différence. La redevabilité des autorités et l’implication des communautés dans la durabilité des infrastructures et en particulier dans la mise en place d’un système de cotisation doivent être assurées ou renforcées.

Du fait de la vulnérabilité de la population congolaise et des disparités au sein de cette dernière, il paraît important de comprendre la capacité financière des communautés à payer pour les services d’eau ainsi que les déterminants pour que ces communautés acceptent de payer, c’est-à-dire les critères subjectifs menant à la volonté de payer.

Couverture du rapport sur lapacité à adhérer au paiement des services d’eau
Auteur
Centre de Réflexion et d’Appui aux Initiatives et Actions de Développement a.s.b.l.
Date de publication
Langues
Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 1,75 MB)