Près d’un million d’enfants au Mali risquent de souffrir de malnutrition aiguë d’ici la fin de l’année 2023 – UNICEF et PAM

Le conflit en cours et le manque d’accès humanitaire affaiblissent des communautés déjà vulnérables.

01 septembre 2023
Le 30 août 2023 à Goa, au Mali, le directeur général adjoint de l'UNICEF, Ted Chaiban, visite un espace d'apprentissage temporaire mis en place par l'UNICEF avec le soutien de BMZ. Ces enfants suivent des cours de rattrapage pour préparer la rentrée scolaire sur le site de déplacés de Bawa. Près de 3 000 personnes déplacées, dont plus de la moitié sont des enfants, ont fui la violence, les conflits et/ou l'insécurité alimentaire et ont trouvé refuge dans ce site.
UNICEF/UNI430630/N’Daou
Le 30 août 2023 à Goa, au Mali, le directeur général adjoint de l'UNICEF, Ted Chaiban, visite un espace d'apprentissage temporaire mis en place par l'UNICEF avec le soutien de BMZ. Ces enfants suivent des cours de rattrapage pour préparer la rentrée scolaire sur le site de déplacés de Bawa. Près de 3 000 personnes déplacées, dont plus de la moitié sont des enfants, ont fui la violence, les conflits et/ou l'insécurité alimentaire et ont trouvé refuge dans ce site.

BAMAKO/NEW YORK, le 31 août 2023 – En raison des effets conjugués du conflit armé prolongé, des déplacements internes et de la restriction de l’accès humanitaire, plus d’un million d’enfants de moins de 5 ans risquent de souffrir de malnutrition aiguë au Mali d’ici la fin du mois de décembre 2023. Parmi ces enfants, au moins 200 000 sont susceptibles de mourir de faim s’ils ne reçoivent pas l’aide vitale dont ils ont besoin. 

Près d’un quart de la population du Mali souffre d’insécurité alimentaire modérée à aiguë. Pour la première fois dans l’histoire du pays, la famine menace plus de 2 500 personnes dans la région de Ménaka affectée par la crise. Parmi ces personnes, beaucoup sont des enfants.

La sonnette d’alarme a été tirée par des responsables humanitaires de l’UNICEF et du Programme alimentaire mondial (PAM) qui se sont rendus dans le pays cette semaine pour réitérer le soutien des deux organismes à la population malienne, en coopération avec les autorités locales et les acteurs humanitaires de la région.

« Le Mali traverse une crise humanitaire complexe et doit être soutenu de toute urgence si l’on veut éviter une catastrophe pour les enfants, qui sont, une fois de plus, les premières victimes d’une crise qu’ils n’ont pas provoquée », indique Ted Chaiban, Directeur général adjoint de l’action humanitaire et des opérations d’approvisionnement de l’UNICEF. « L’UNICEF, le PAM et leurs partenaires sont présents sur le terrain depuis que le pays connaît ses années les plus éprouvantes et nous continuerons de travailler sur les questions humanitaires et de développement aussi longtemps que la population malienne aura besoin de nos services. »

Au total, près de cinq millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence au Mali, notamment dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’éducation et de la protection, ainsi que pour avoir accès à l’eau salubre. Par rapport à 2020, cela représente au moins 1,5 million d’enfants supplémentaires.

« Il est primordial de garantir que la crise humanitaire au Mali reçoit l’attention qu’elle mérite. En pleine crise mondiale, nous n’avons pas le droit de choisir qui sauver. En revanche, nous avons le devoir d’unir nos efforts pour sauver et transformer des vies », affirme Carl Skau, Directeur exécutif adjoint et Directeur de l’Administration générale du PAM. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les familles vulnérables, en particulier les enfants et les femmes, en travaillant en étroite coopération avec nos partenaires afin de prévenir la famine, de lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition aiguës, et de renforcer la résilience de la population. »

En sus de la violence et du conflit, les chocs climatiques ont provoqué des déplacements massifs dans certaines parties du Mali au cours des derniers mois. Au 30 juin 2023, plus de 377 000 personnes, parmi lesquelles plus de la moitié étaient des enfants, avaient été contraintes de partir de chez elles. D’après les estimations les plus récentes, au moins 1,6 million d’enfants ont besoin d’une protection urgente dans le pays.

En 2022, les Nations Unies ont vérifié 1 024 violations graves à l’encontre des enfants au Mali, ce qui englobe le recrutement et l’utilisation des enfants par des forces et des groupes armés, les meurtres et les mutilations. Le conflit et le manque de ressources ont également forcé plus de 1 700 écoles à fermer leurs portes, entravant l’accès à l’éducation d’au moins un demi-million d’enfants.

Malgré l’urgence de la situation, les appels humanitaires pour le Mali continuent de pâtir d’un sous-financement important. Ainsi, à l’heure actuelle, seuls 21 % des 751,4 millions de dollars É.-U. demandés par les Nations Unies en 2023 ont été récoltés, tandis que l’appel humanitaire de l’UNICEF pour les enfants au Mali n’a reçu que 8,5 millions de dollars É.-U. au cours du premier semestre de l’année, soit moins d’un tiers de la somme demandée.

L’UNICEF et le PAM doivent réunir de toute urgence 184,4 millions de dollars É.-U. afin de venir en aide à 8,8 millions de personnes en 2023, parmi lesquelles 4,7 millions d’enfants. Ces fonds seront essentiels pour fournir une aide alimentaire d’urgence aux populations vulnérables, soutenir les services médicaux, ce qui passe par l’énergie nécessaire pour maintenir les vaccins au frais, et acheter des fournitures humanitaires supplémentaires telles que des traitements contre la malnutrition.

La détresse des enfants et des familles s’inscrit dans le contexte d’une situation d’urgence plus vaste qui touche l’ensemble de la région du Sahel central, qui comprend également le Burkina Faso et le Niger. Malgré les crises qui frappent la région, les travailleurs et les fournitures humanitaires doivent atteindre en toute sécurité les enfants et les familles les plus vulnérables là où elles en ont le plus besoin. Toute interruption et tout retard dans la fourniture de l’aide auront des conséquences dévastatrices pour la survie des enfants et des familles.

#####

Contacts presse

Ricardo Pires
Spécialiste de la Communication
UNICEF
Tél: +1 (917) 631-1226
Adresse électronique: rpires@unicef.org
Jean Jacques Simon
Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et centrale
Adresse électronique: jsimon@unicef.org

Ressources supplémentaires

Abdrahamane (1 an), enfant déplacé, mange du plumpynut à la clinique mobile proposant de multiples services (vaccination, détection et suivi des cas de malnutrition, consultation prénatale, détection, suivi des cas de paludisme, etc.) sur le site de personnes déplacées internes. Ici, sous une tente servant de salle d'attente pour les services de la clinique mobile. Près de 3 000 personnes déplacées, dont plus de la moitié sont des enfants, ont fui la violence, les conflits et/ou l'insécurité alimentaire pou
Abdrahamane (1 an), enfant déplacé, mange du plumpynut à la clinique mobile proposant de multiples services (vaccination, détection et suivi des cas de malnutrition, consultation prénatale, détection, suivi des cas de paludisme, etc.) sur le site de personnes déplacées internes. Ici, sous une tente servant de salle d'attente pour les services de la clinique mobile. Près de 3 000 personnes déplacées, dont plus de la moitié sont des enfants, ont fui la violence, les conflits et/ou l'insécurité alimentaire pour trouver refuge dans ce site de déplacés de Bawa.

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.org/fr.

Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram et Youtube.

À propos du PAM
Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d'urgence et utilise l'assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d'un conflit ou d'une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Pour plus d’informations sur le PAM : https://fr.wfp.org/.
Suivez-nous sur https://twitter.com/WFP_Mali et Facebook.