« Je suis prête pour l’Examen d’Etat »

L’UNICEF a accompagné plus de 6,8 millions d’élèves dans la poursuite de leur apprentissage durant la fermeture des écoles.

Feza Umande
Bénédicte assise devant chez elle avec sourire
UNICEF Umande
24 juillet 2020

« Je devais partir à l’école le lendemain mais on nous a demandé de ne pas nous présenter à l’école et de ne même pas quitter la maison », raconte Bénédicte Mweze Nakinja en se rappelant du mois de mars 2020. Suite à la déclaration de l’épidémie de coronavirus en République Démocratique du Congo (RDC), les autorités ont décrété un état d’urgence sanitaire, obligeant les écoles à fermer leurs portes.

Élève en quatrième année des humanités au collège Saint Ignace de Kinshasa, Bénédicte était loin de s’imaginer que cette décision allait durer dans le temps et bouleverser ses plans. « Je devrais normalement être en train de fêter mon diplôme d’Etat et de penser à l’université » dit-elle, le regard dans le vide. 

Bénédicte pensait que les écoles allaient être fermées une dizaine de jours seulement, mais voyant les semaines s’écouler, la jeune fille a décidé de ne pas perdre de temps. Elle a rapidement repris ses cahiers et ses notes pour réviser en préparation de l’Examen d’Etat.

« Il vaut mieux être trop préparé que pas assez » dit avec assurance Bénédicte. 

Avec plus de 27 millions d’élèves privés d’éducation à travers le pays, l'UNICEF s’est mobilisé aux côtés du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique pour leur permettre de continuer à apprendre à la maison.

Bénédicte Mweze revise ses notes
UNICEF DRC Umande

« J’ai eu peur qu’on déclare une année blanche mais je suivais tous les jours les cours à distance pour garder espoir », confie Bénédicte qui est déterminée à préparer ses examens. 

Pour rendre les révisions moins monotones, Bénédicte a formé des groupes de discussion en ligne avec les élèves de sa classe et a organisé quelques séances de révision chez elle, en respectant scrupuleusement les gestes barrières. « Chacun doit porter un masque, se laver les mains en arrivant et garder une distance d’au moins un mètre avec l’autre » explique Bénédicte qui s’assurait du bon déroulement des séances de révision.

Durant les mois passés à la maison, Bénédicte a profité du temps en famille pour apprendre la pâtisserie et se perfectionner en informatique. Chaque jour, de 10 heures à 14 heures, Bénédicte se consacrait à ses études avant de passer en cuisine avec sa mère et ensuite derrière l’ordinateur de son père. 

« Je suis déjà prête pour l’examen d’Etat », dit Bénédicte qui est prête à retrouver les bancs de son école le lundi 3 août. 

Grâce au soutien d'USAID, plus 6,8 millions d'enfants ont accès à l'enseignement à distance grâce à des partenariats avec 306 stations de radio et 25 chaînes de télévision. Avec l'appui du Partenariat Mondial pour l’Education, plus 200.000 cahiers d'exercices ont été distribués aux enfants de ménages vulnérables à travers le pays.