Construire la paix à l’école

En travaillant dans les écoles, l’UNICEF renforce la résilience, la cohésion sociale et la sécurité humaine en République Démocratique du Congo.

Mado Mwenga
Des élèves dans une salle de classe
UNICEF DRC Mwenga
13 novembre 2020

Lorsque les miliciens ont commencé à semer la terreur dans la région du Kasaï en République Démocratique du Congo (RDC), plusieurs centaines d’écoles primaires et secondaires ont été détruites ou attaquées. A Cimbayi dans la province du Kasaï-Oriental, l'École Primaire Katanda Kabindi a été brûlée et tout le matériel est parti en fumée. Les habitants ont pris la fuite pour se réfugier dans les villages voisins.

« Je rêvais de rentrer vivre dans mon village mais je me demandais comment on allait continuer à étudier », se rappelle Mado, 12 ans, qui est restée plus de deux mois chez sa sœur dans un village voisin.

Mado souriante
UNICEF DRC Mwenga

Lorsque la situation s’est calmée, Mado et les autres habitants ont regagné le village. Avec l’appui de USAID et FCDO, l’UNICEF a construit en urgence des salles de classe pour permettre aux élèves de reprendre leur scolarité. « Nous jouons au théâtre et nous sensibilisons les gens à cultiver le climat de voisinage », explique la jeune adolescente qui est membre du Comité de Paix de son école. « La paix c’est l’amour, l’entente mais surtout la cohabitation », dit-elle.

L’UNICEF et ses partenaires encouragent l’éducation à la paix en créant des Comités de Paix dans les écoles affectées par les violences. A travers des représentations théâtrales, des chansons et des poèmes, les élèves contribuent à la prévention et la médiation des conflits entre les camarades de classe mais aussi au sein de leurs communautés.

Antho, 14 ans, est elle-aussi membre du Club de Paix de l’Ecole Primaire Katanda Kabindi.

Anto avec son cartable sur l'épaule
UNICEF DRC Mwenga

« Nous produisons des pièces de théâtre chaque samedi et nous montrons que les écoles doivent être préservées des attaques », explique Antho qui rappelle lors de chaque représentation pourquoi la paix est importante.

En tant que membres du comité, les élèves acquièrent des compétences pratiques et jouent un rôle clé dans la diffusion de la culture de la paix dans leur école et leur communauté. « L’école est un bien à nous tous », conclut Antho qui rêve de devenir monitrice lorsqu’elle sera plus grande afin d’aider davantage les enfants de sa province.

Les enfants et les adolescents jouent un rôle important au sein de leur communauté. L’UNICEF met en place des clubs dans les écoles affectées par des conflits afin de sensibiliser les élèves et les membres de leur communauté sur la cohésion sociale et la résolution pacifique des différends.