Une chance équitable

Chaque enfant a le droit d'atteindre son plein potentiel sans être l’objet de discriminations.

A mother and child laughing
UNICEF/UN07286/Tremeau

Des défis à relever

En Afrique de l'Ouest et du Centre, nous cherchons à comprendre et à traiter les causes profondes des inégalités sociales et économiques afin que tous les enfants, en particulier ceux qui souffrent des pires privations sociales, aient accès aux services sociaux de base.

Les premières années

Le développement de la petite enfance est un investissement pour la vie. Dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre, l'accès aux services de garde et d’éducation préscolaire pour les jeunes enfants âgés de 3 à 5 ans est en amélioration, mais d'autres efforts doivent être faits en matière de nutrition, de soins et de protection des enfants contre la négligence et la violence.

Malheureusement, l'Afrique de l'Ouest et du Centre est une région où les jeunes enfants sont exposés à des niveaux élevés de malnutrition et d'abus. Beaucoup d'enfants sont pris en charge par des mères adolescentes qui sont souvent elles-mêmes victimes de mariages précoces et n'ont pas la capacité d'élever leurs enfants avec la confiance et les connaissances de parents plus matures.

Lorsque les adultes ne jouent pas avec leurs jeunes enfants, et ne les stimulent pas correctement, ou ne parviennent pas à leur donner l'amour et les soins dont ils ont besoin, les enfants présentent un retard de croissance émotionnelle, sociale, physique et cognitive. Le rôle des preneurs de soin (parents biologiques ; membres de la famille ou de la communaute) est donc crucial pour assurer un environnement stimulant et protecteur pour les jeunes enfants.

De nombreux programmes d'éducation parentale ont été développés dans la région mais ils doivent être élargis pour inclure des interventions qui traitent du stress et des difficultés quotidiennes vécues par les familles et les aidants, ainsi que des normes sociales et des croyances culturelles nuisibles qui affectent l'éducation des enfants.

Three girls lean out of a window smiling
UN Cabo Verde

L'égalité des sexes

Les adolescentes sont au centre de la croissance démographique et du développement en Afrique de l'Ouest et du Centre. La région abrite 54 millions d'adolescentes âgées de 10 à 19 ans.

Pour renforcer l'égalité des sexes il est essentiel que les droits des adolescentes soient respectés. Les filles doivent être scolarisées et avoir la possibilité de trouver un emploi lorsqu'elles obtiennent leur diplôme. Elles ont besoin d’une information et de services de qualité pour les aider à gérer leur personne et leur corps. Les filles ont également besoin d'être protégées contre le mariage et les grossesses précoces. De même, les communautés doivent s’impliquer pour soutenir les aspirations des jeunes femmes et leur offrir des opportunités.

Cela est particulièrement vrai en Afrique de l'Ouest et du Centre, où les taux élevés de mariages d'enfants et de grossesses d'adolescentes, un accès limité à l'apprentissage scolaire, la violence généralisée et des normes sexistes néfastes continuent de priver les adolescentes de leurs droits, notamment celles des ménages les plus pauvres, qui habitent dans les zones rurales ou les bidonvilles, ou dans les régions touchées par un conflit armé.

A boy and a girl laughing
UNICEF Ghana/2016/Quarmyne

La politique sociale

En Afrique de l'Ouest et du Centre, le financement public des secteurs sociaux reste très limité par rapport aux normes internationales et aux besoins des enfants. De plus, ce faible niveau de dépenses publiques consacrées aux secteurs sociaux liés à l'enfance n'est pas toujours utilisé avec sagesse et efficacité, ce qui affecte le bien-être des enfants de nombreuses manières.

Les obstacles financiers représentent l'un des plus grands défis pour les familles et les communautés, qui n'ont souvent pas assez de ressources pour envoyer leurs enfants à l'école, se faire soigner ou empêcher les mariages précoces. Même lorsque les services sociaux de base sont gratuits, il y a généralement des coûts cachés, ainsi que des coûts en opportunité.

Les pays confrontés à des crises humanitaires éprouvent des difficultés à combler le fossé entre les programmes d'urgence et les programmes de développement, laissant de nombreux enfants - en particulier les plus vulnérables - dans une situation désastreuse après le passage de la crise.

As a woman works behind them, a girl holds her younger sister, standing in a vegetable garden in the village of Noussou, Nord Region.
UNICEF/UNI127789/Asselin

Les crises humanitaires

Les enfants et les femmes en Afrique de l'Ouest et du Centre sont vulnérables à de multiples menaces, y compris l'insécurité, les conflits, la sécheresse, les inondations et les épidémies. Plus de 6 millions de personnes dans la région sont déplacées à cause du conflit. Dans l'ensemble du Sahel, les sécheresses répétées et la faim chronique ont provoqué des niveaux alarmants de malnutrition. En outre, la malnutrition aiguë sévère, une maladie mortelle qui nécessite un traitement immédiat, touche plus de 6 millions d'enfants de moins de 5 ans. La rougeole et les épidémies de choléra sont fréquentes, tuant des centaines d'enfants.

On 10 August 2016, Aisha Muhammad Abdulahi, 25yrs, a Community Manager for Severe Acute Malnutrition is screening and treating Ajija Lawani, 6yr, for Severe Acute Malnutrition (SAM) at one of the health centers UNICEF is supporting in Muna garage IDP camp, Maiduguri, Borno state, northeast Nigeria.
UNICEF/UN028420/Esiebo

Les solutions

Chaque enfant devrait avoir une chance égale dans la vie. Voici comment nous agissons en Afrique de l'Ouest et du Centre pour atteindre ce but.

 

Le développement de la petite enfance

Illustration

Prendre soin des preneurs de soin

Les parents et les preneurs de soin sont essentiels au développement sain des enfants. L'UNICEF collabore avec ses partenaires pour élaborer et mettre en œuvre des programmes d'éducation parentale qui aident les enfants à prendre le meilleur départ possible dans la vie.

Illustration

Le meilleur départ possible dans la vie

Ce qui arrive à un enfant pendant les 1 000 premiers jours de sa vie - de la conception à l'âge de deux ans – a des conséquences pour le reste de sa vie. C'est pourquoi l'UNICEF aide les pays à fournir un ensemble intégré de services au développement la petite enfance qui couvrent l'apprentissage précoce, la santé, la nutrition, l'eau et l'assainissement et la protection de l'enfance.

 

L'égalité du genre

Illustration

Les droits des filles

Les adolescentes constituent une génération large et dynamique, mais elles continuent d'être confrontées au quotidien à la discrimination et aux désavantages. L'UNICEF contribue à faire progresser les droits des adolescentes en influençant les politiques et en développant des programmes de santé, d'éducation, de protection de l'enfance et de protection sociale spécifiques aux filles.

Les adolescents

Illustration

Un programme intersectoriel pour les adolescents

Les adolescents sont des forces de changement à la fois fragiles et puissants lorsqu'ils reçoivent un soutien adéquat. L'UNICEF aide les pays à élaborer, coordonner et mettre en œuvre des programmes pour les adolescents qui améliorent leur accès à l'éducation, aux compétences psychosociales, à la prévention du VIH, des grossesses précoces et du mariage précoce et à la protection contre la violence et les abus.

La politique sociale

Illustration

Investir dans l’enfance

Pour améliorer le bien-être des enfants, les pays doivent canaliser efficacement leurs ressources publiques vers les enfants et leurs familles, en particulier les plus pauvres. L'UNICEF aide les pays à identifier les sources de financement, à créer un consensus autour de la nécessité d'investir davantage dans les enfants et à utiliser les budgets des gouvernements central et locaux en tant qu’outils pour server la cause des enfants.

Illustration

La protection sociale

Les enfants méritent une attention particulière dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités. L'UNICEF travaille avec des partenaires pour élaborer et mettre en œuvre des programmes de protection sociale adaptés aux enfants qui renforcent la résilience de la famille et de la communauté et protègent les enfants contre les effets néfastes des privations.