Les privations multiples des enfants à Madagascar

Les principaux résultats émanant de l’analyse des données de l’enquête MICS-6, utilisant la méthodologie dite de l’analyse des chevauchements multiples des privations (MODA) développée par l’UNICEF.

Les resultats du rapport sur les privations multiples de l'enfant
UNICEFMadagascar/2020/AbelaRalaivita

Points forts

Cette note présente les principaux résultats émanant de l’analyse des données de l’enquête MICS-6, utilisant la méthodologie dite de l’analyse des chevauchements multiples des privations (MODA) développée par l’UNICEF. Cette étude a été réalisée conjointement avec l’Institut National de Statistique (INSTAT) et doit servir de ligne de référence pour le suivi de l’ODD 1.2.2. sur la pauvreté multidimensionnelle des enfants.
L’analyse MODA permet de surpasser plusieurs limitations des approches traditionnelles d’analyse de la pauvreté, en ce qui concerne l’évaluation du bien-être des enfants. D’abord les mesures conventionnelles évaluent la pauvreté au niveau du ménage et sont donc incapables d’identifier des discriminations éventuelles pouvant exister au sein même du ménage. Ensuite, les mesures traditionnelles regardent la pauvreté d’un point de vue purement monétaire, alors que les enfants ont des besoins complexes qui ne sont qu’indirectement liés aux contraintes financières.
Un des avantages principaux de l’approche MODA est qu’elle permet de voir le chevauchement des privations chez les enfants. L’idée est que plus un enfant souffre de privations simultanément, plus il sera désavantagé. Par exemple, un enfant qui est malnutri et vit loin d’un centre de santé sera moins capable de faire face à une maladie. Pour cette raison il est intéressant de savoir non seulement combien d’enfants souffrent de différentes privations, mais également si ce sont les mêmes enfants qui souffrent des différentes privations

Rapport MODA cover
Auteur
Dr. Sebastian Silva-Leander
Date de publication
Langues
Français, Anglais, Malgache

Télécharger

(PDF, 7,95 MB) (PDF, 6,22 MB) (PDF, 6,20 MB) (PDF, 6,19 MB) (PDF, 6,06 MB)