Le Japon et l’UNICEF remettent un lot de matériel et d’équipements médicaux pour la prévention et la réduction de l’impact de la COVID-19 à Conakry et Kankan

24 janvier 2022
  Clinique mobile offerte par le Gouvernement du Japon à la Guinée dans le cadre de ce projet
AIssatou Sadio CAMARA
Clinique mobile offerte par le Gouvernement du Japon à la Guinée dans le cadre de ce projet

Conakry, le 21 janvier 2022– En appui à la prévention de la double épidémie de poliomyélite et de rougeole, et en vue de réduire l’impact de la pandémie de la COVID-19 en Guinée, le Gouvernement du Japon, à travers l’UNICEF, donne des matériels et équipements médicaux. Ils sont constitués de six réfrigérateurs solaires, une clinique mobile, cinq kits de fournitures médicales contre la rougeole, mille cartons de RUFT (Ready-to-use therapeutic food - Aliment thérapeutique prêt à l'emploi), de kits pour les ménages (bidon, savon, solution chlore, etc.) et de kits d'hygiène pour les formations sanitaires (seau, bidon, savons, chlore, pulvérisateur, etc.). Ce don s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Stopper la double épidémie de poliomyélite et de rougeole dans les zones les plus affectées par la COVID-19 en Guinée ». Ce projet, d’un montant de 1 469 772 USD financé par le Budget supplémentaire du Gouvernement du Japon, soutient les efforts du Gouvernement guinéen pour la réduction de la morbidité et de la mortalité liées aux épidémies évitables, dont la poliomyélite et la rougeole chez les enfants de moins de 5 ans, dans ce contexte de riposte à la COVID-19.

 « Le Japon contribue au renforcement du système de santé en Guinée par le biais d'organisations multilatérales telles que l'UNICEF et des ONG locales. Un exemple récent est l'un des micro-projets du Japon via la Croix-Rouge guinéenne pour construire un centre mixte à Kindia pour le stockage, les bureaux et la salle polyvalente afin de réagir rapidement aux crises sanitaires. Au niveau mondial, après que le Japon ait fixé un objectif d'extension de la couverture vaccinale, y compris le vaccin contre la poliomyélite, dans le Plan d'action de Yokohama 2019 lors de la 7éme Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique (TICAD7), le Japon contribue à plus de 1 milliard USD à l'initiative COVAX. En outre, lors du Sommet 2021 de Tokyo sur la Nutrition pour la Croissance, qui s'est tenu en ligne, le Premier ministre, Monsieur KISHIDA, a promis un soutien financier de plus de 2,8 milliards USD pour la nutrition afin de parvenir à la couverture universelle de la santé (UHC) », a expliqué Son Excellence Monsieur MATSUBARA Hideo, Ambassadeur du Japon en Guinée.

Ce projet permettra de fournir un paquet complémentaire d’activités promotionnelles et préventives dans les domaines de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, et de l’assainissement et de l’hygiène. Ce qui va contribuer à renforcer le système de santé pour une prise en charge sécurisée des cas de rougeole, dans ce contexte de COVID-19, qui a perturbé la continuité des services de santé pour les enfants et les femmes. En Guinée, la riposte à la COVID-19 a quasiment cristallisé tous les efforts du Gouvernement, ce qui fait craindre le risque de faire passer au second rang les autres problématiques de santé publique, compromettant ainsi la survie et la santé des enfants, par une rupture de la continuité des services de santé de la mère et de l’enfant.

  Clinique mobile offerte par le Gouvernement du Japon à la Guinée dans le cadre de ce projet
AIssatou Sadio CAMARA
Clinique mobile offerte par le Gouvernement du Japon à la Guinée dans le cadre de ce projet

« Cet équipement et les intrants médicaux que nous avons remis aujourd’hui est l’une des étapes de la mise en œuvre de la convention de financement signée entre l’UNICEF et le Gouvernement du Japon afin de minimiser l'impact négatif de la COVID-19. Cet impact négatif s’explique par le fait que la riposte à cette maladie à l’échelle mondiale, a occulté la lutte contre les autres épidémies comme la rougeole et la poliomyélite, qui sont pourtant de sérieux problèmes de santé publique. Elles menacent la santé et la survie des enfants. On sait que récemment en Guinée, ces épidémies ont refait surface dans certaines parties du pays, principalement dans la ville de Conakry et certaines préfectures de la région de Kankan. Avec ce projet, nous pouvons espérer qu’aucun enfant de la Guinée ne trouvera la mort parce que nous sommes en train de lutter contre la COVID-19 », a déclaré Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée.

Le projet cible deux communes de la ville de Conakry (Ratoma et Matoto) et trois préfectures de la région administrative de Kankan (Kankan, Siguiri et Mandiana). Dans sa phase de mise en œuvre, ce projet prend en compte l’intensification de la vaccination de routine, le renforcement des services de nutrition pour les enfants, l’amélioration des pratiques d’hygiène, la communication et la perception autour de la vaccination, et les bonnes pratiques telles que les gestes barrières dans tous les centres de santé des zones ciblées par le projet, pour 2 710 436 bénéficiaires au total.

Ces activités vont indéniablement contribuer à la relance et au maintien des services de santé et améliorer la santé des enfants et des femmes en Guinée.

Contacts presse

Saa Momory KOUNDOUNO
Communication Officer
UNICEF Guinée
Tél: (+224) 628 17 28 42
Adresse électronique: skoundouno@unicef.org

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.
Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : www.unicef.org
Suivez-nous sur Twitter et Facebook