Vers la réalisation du droit à une éducation pour tous

Analyse de la situation des enfants et des femmes en République Démocratique du Congo.

Une élève écrivant au tableau
UNICEF DRC Almeras

Points forts

Il y a 25 ans, le 20 novembre 1989, la communauté internationale reconnaissait explicitement les enfants comme des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques – des droits fondamentaux, obligatoires et non négociables. En adoptant à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’Enfant, la communauté internationale reconnaissait le droit des enfants à l’éducation. En ratifiant la Convention le 27 sept 1990, soit moins d’un an après son adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies, la République démocratique du Congo (RDC) s’engageait à assurer aux enfants l’exercice de ce droit, progressivement et sur la base de l’égalité des chances.

Ving-cinq ans plus tard, il semble particulièrement indiqué d’apprécier la réalité de cette promesse faite par la RDC à ses enfants. L’UNICEF est particulièrement reconnaissant au gouvernement de la RDC d’avoir compris l’importance de l’éducation et d’avoir engagé des réformes courageuses bénéficiant d’une part croissante du budget de l’Etat et soutenues par les partenaires techniques et financiers.

Comme le souligne le rapport, des progrès très réels ont été accomplis, particulièrement dans le domaine de la scolarisation et de la réduction des écarts entre filles et garçons. Mais de nombreux défis subsistent afin de permettre à chaque enfant, tout particulièrement ceux appartenant aux communautés les plus pauvres et vulnérables, de compléter le cycle scolaire et de bénéficier d’un enseignement de qualité.

Couverture du rapport
Auteur
UNICEF RDC
Date de publication
Langues
Français