Le plan d’action chaque nouveau-né

Dans le souci d’adresser de manière spécifique le cas de ces nouveau-nés, notre pays s’engage à mettre en oeuvre un plan d’action spécifique pour l’accélération de la réduction de la mortalité néonatale.

Une infirmière donne les premiers soins, avec un masque, à un nouveau-né dans le centre de santé de Port Bouet, une banlieue d'Abidjan, dans le sud de la Côte d'Ivoire.
UNICEF/Frank Dejongh

Points forts

L’ enquête démographique et de santé, réalisée en 2012 en Côte d’Ivoire, a estimé la mortalité néonatale et infantile respectivement à 38 et 68 pour 1000 naissances vivantes. Bien qu’ayant amorcée une nette réduction, la mortalité des enfants de 0 à 28 jours reste encore élevée soit 33% en 2016. C’est au cours des 28 premiers jours de vie que le risque de décès d’un enfant est le plus élevé. Les enfants qui meurent au cours des premiers 28 jours de vie présentent des affections et des maladies associées le plus souvent à l’absence de soins de qualité à la naissance ou à l’absence de soins ou de traitements dispensés par un personnel qualifié immédiatement après la naissance et dans les premiers jours de vie.


Aussi, selon l’OMS les femmes qui bénéficient de soins offerts par des prestataires qualifiés présentent un risque 16% moindre de perdre leur enfant et 24 % moindre d’accoucher prématurément. En réponse à cette situation, la Côte d’Ivoire s’est engagée en faveur de la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent 2016-2030 en vue de l’atteinte des objectifs de développement durables prenant en compte la santé des nouveau-nés, des enfants et des adolescents. Pour y parvenir, elle s’est dotée d’un plan stratégique National de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant 2016-2020. Ce plan stratégique prévoit l’élaboration et la mise en oeuvre d’un plan d’action spécifique pour l’accélération de la réduction de la mortalité néonatale.


La vision du présent plan d’action pour chaque nouveau-né s’inscrit dans celle du plan stratégique national de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant : « Une Côte d’Ivoire où aucune femme ne meurt en donnant la vie et où chaque enfant naît en bonne santé et vit sainement ». Le plan vise à contribuer à l’élimination des décès néonataux évitables de façon à réduire de 33 à 20 décès néonataux pour mille naissances vivantes d’ici à 2020.

Une mère et ses jumelles
Auteur
Ministère de la santé et de l'hygiène publique
Date de publication
Langues
Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 9,42 MB) (PDF, 348,56 KB) (PDF, 447,41 KB) (PDF, 390,28 KB)