Nos ambassadeurs et champions pour les enfants

UNICEF Côte d’Ivoire travaille avec des personnalités ivoiriennes désireuses d’en faire plus pour défendre les droits des enfants

Nash et des jumelles

Ambassadrice nationale : NASH, rappeuse ivoirienne

la rappeuse nash ambassadrice UNICEF et des jeunes
UNICEF/Miléquêm Diarassouba

La rappeuse Natacha Flora Sonloué connue sous le nom de NASH, a débuté sa carrière en 1998, en se produisant sur de petites scènes à Yopougon, un quartier d’Abidjan en Côte d’Ivoire. La rappeuse affectueusement appelée la « go cracra du Djassa » est aussi une artiste engagée. Elle œuvre pour la valorisation de la culture ivoirienne et s’investit personnellement pour venir en aide aux enfants vivant dans la rue, afin de leur donner une deuxième chance.

En avril 2019, elle est nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF en Côte d’Ivoire et la cause qui lui tient tout particulièrement à coeur sont les enfants de la rue et victimes de violence.

« En tant que championne pour les enfants, ce qui me tient tout particulièrement à coeur c’est d’aider les jeunes en difficulté à regagner le chemin de l’école et de continuer à se battre dans la vie afin d’être autonomes et de réaliser leurs rêves. Je sais ce que plusieurs d’entre-eux vivent. Je veux leur donner espoir. Ce que je souhaite par-dessus tout c’est un avenir meilleur pour chaque enfant. » - NASH.

Pour chaque enfant, une championne.

Murielle Ahouré, championne du monde de sprint

Murielle ahoure, championne pour les enfants.
UNICEF/Frank Dejongh

 

L’athlète de réputation internationale, championne du monde en salle du 60 m, joint sa voix à celle de l’UNICEF pour défendre le droit de chaque enfant d’aller à l’école. Lors d’une visite dans des écoles publiques préscolaires, primaires et secondaires dans la région d’Odienné, dans le nord de la Côte d’Ivoire, l’athlète a rappelé aux communautés l’importance de l’école et a encouragé les filles à poursuivre leurs études malgré les difficultés.

L’éducation des filles est une cause qui tient tout particulièrement à cœur à l’athlète : « Je m’engage à lutter pour que chaque enfant, garçon ou fille, d’où qu’il vienne et où qu’il soit, a le droit d’aller à l’école. » - Murielle Ahouré.

 

Magic System, groupe de musique de renommée internationale

Le groupe magic system, champion pour les enfants
UNICEF/Miléquêm Diarassouba

 

Le groupe de renommée internationale qui compte à son actif plus de 20 ans de carrière et plus d’un million d’albums vendus, a joint sa voix à l’UNICEF dans sa lutte pour que chaque enfant ait accès à une éducation de qualité et ce dès son tout jeune âge.

Les membres de Magic System qui viennent d’Anoumabo, un quartier populaire d’Abidjan, sont familiers avec les défis des enfants et des jeunes pour accéder à l’éducation, entre autres, le manque de matériel scolaire et les classes bondées. Ils se sont d’ailleurs engagés à redonner espoir aux communautés, et tout particulièrement aux enfants, à travers la fondation Magic System.

« Notre magie doit opérer pour le droit de chaque enfant. » A’Salfo, chanteur Magic System.