Hijra wa himaya

Des droits sans frontière pour les enfants migrants

UNICEF
Apprentissage Informatique
© UNICEF/UNI238689/Noorani
06 mai 2020

L'UNION EUROPEENNE ET L'UNICEF SOUTIENNENT LE ROYAUME DU MAROC DANS L'APPLICATION DES DROITS DES ENFANTS MIGRANTS.

  « Le Maroc s’est lancé depuis 2013 dans une politique migratoire humaniste que nous sommes heureux d’appuyer, a déclaré à cette occasion Claudia WIEDEY, ambassadeur de l’Union européenne Maroc.  Aujourd’hui nous nous associons à l’UNICEF avec  Hijra wa Himaya  afin de garantir aux enfants migrants, quel que soit leur statut légal, un accès équitable à l’éducation, aux soins de santé, à une prise en charge sociale et judicaire et à un hébergement d’urgence approprié. »

En 2014, le Maroc a adopté la Stratégie nationale d’Immigration et d’Asile. L’Union européenne s’est engagée à ses côtés pour améliorer la gouvernance de la migration au Maroc avec le ‘Programme d’appui aux politiques migratoires’. C’est dans ce cadre que s’inscrit le nouveau projet Hijra wa Himaya cofinancé par l’Union européenne et l’UNICEF pour la promotion des droits des enfants migrants au Maroc.

Le nombre d’enfants voyageant seuls à travers les frontières est en augmentation depuis 2010. Il représente 10% de tous les migrants.
Le Maroc, pays de transit, est appelé à s’accommoder de son rôle croissant en tant que pays de destination pour de nombreux migrants en provenance d’Afrique Sub-Saharienne, notamment les enfants.
Ces  enfants  sont  particulièrement  vulnérables  et  sont  exposés  à  de  multiples  formes  de violations de droits.
Plusieurs entraves empêchent l’intégration de ces enfants au Maroc :

• le problème d’accès sans discrimination aux services de base
• l’insuffisance des structures de protection spéciale (notamment pour l’hébergement), 
• la persistance de normes sociales défavorables à leur égard.

Pour honorer ces engagements internationaux dans le domaine de la migration, le Maroc s’est engagé dans une politique volontariste migratoire. Le projet, Hijra wa Himaya, pour permettre la réalisation des droits des enfants migrants au Maroc, est mis en œuvre par l’UNICEF avec un co-financement de l’Union européenne.

HWH
© UNICEF/UNI238689/Noorani

Hijra wa Himaya pour qui ?

• Le projet vise 2000 enfants migrants accompagnés et non accompagnés au Maroc, dont 35%
sont des filles.
• Les actions directes de renforcement vont bénéficier aux assistants sociaux, aux professionnels de santé, aux enseignants, aux agents de sûreté, aux professionnels de la justice et aux acteurs de la société civile.
• Hijra wa Himaya a une portée nationale avec des actions modèles au niveau de deux régions
(Oriental, Tanger - Tétouan - Al Hoceima).

Hijra wa Himaya pourquoi ?

• Pour garantir l’intérêt supérieur de l’enfant migrant dans les décisions prises à son égard, conformément aux principes de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ;
• Pour assurer à tous les enfants migrants, quel que soit leur statut légal, un accès équitable
à l’éducation, aux soins de santé, à une prise en charge sociale et judicaire appropriée et à des conditions de logement provisoire valorisant ;
• Pour s’assurer que les enfants migrants soient suffisamment informés pour comprendre leur situation, être en mesure de négocier leurs intérêts et être consultés pour les décisions les concernant.
 
Résultats de Hijra wa Himaya

A son terme, le projet Hijra wa Himaya va contribuer aux résultats suivants:

• Les enfants migrants ont un accès équitable à des services de qualité qui répondent à leurs besoins  spécifiques  en  matière  de  santé,  d’éducation  et  d’hébergement  dans  les  2  régions cibles du projet.

• Les acteurs institutionnels respectent le principe du meilleur intérêt des enfants dans le traitement des affaires des enfants migrants dès leur arrivée sur le territoire marocain jusqu’à l’identification de solutions durables ;
• Les acteurs institutionnels et de la société civile disposent de compétences accrues pour fournir des réponses coordonnées aux besoins de protection spécifiques des enfants migrants, y compris les victimes de traite ;

@HWH
© UNICEF/UNI239428/Noorani

Partenaires de Hijra wa Himaya au Maroc

• Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidents à l’Etranger et des Affaires de la Migration,
• Ministère Public ;
• Ministère de la Justice ;
• Ministère de l’Intérieur ;
• Ministère de la Solidarité, de la Famille, de l’Egalité et de la Solidarité Sociale/ Entraide Nationale ;
• Institut National de l’Action Sociale ;
• Ministère de la Santé ;
• Ministère de l’Education Nationale ;
• Ministère de la Jeunesse et des Sports ;
• les ONG et l’Université.