Koumba bénéficiaire d'une bourse scolaire en Guinée

2000 élèves issus de 40 communes de convergences bénéficient d'une bourse scolaire grâce au Fond Américain pour l'UNICEF

UNICEF Guinée
Koumba, 17 ans, fait partie des 2000 élèves issus de 40 communes de convergences en Guinée qui bénéficient d'une bourse scolaire financée grâce au Fond Américain pour l'UNICEF.
UNICEF Guinea Camara
13 mai 2022

Koumba habite Baro, une commune rurale guinéenne située dans la région de Kankan. Âgée de 17 ans, elle est scolarisée en 8ème année au collège Djibril Tamsir Niane grâce à une bourse scolaire financée par le Fonds Américain pour l'UNICEF.

Koumba aime apprendre et rêve de suivre de longues études. Sa famille ne disposant pas de ressources financières suffisantes pour ses frais de scolarité, elle était obligée de travailler avant l'obtention de sa bourse. « Pour avoir mes fournitures scolaires, je faisais du commerce dans le marché local de Baro. Je vendais du sel à 2000 Francs guinéen (0,23 $ USD) le kilo. Mais cela ne suffisait pas, mes fournitures n'étaient jamais au complet ».

Koumba passait ses vacances scolaires, tout son temps libre et parfois, elle manquait l'école pour vendre du sel au marché. « Grâce à cette aide, Koumba est présente plus régulièrement à l’école, elle ne travaille plus au marché. Cette bourse lui permet d’avoir ses fournitures au complet, et d'avoir plus de temps pour étudier, c'est vraiment important pour elle de pouvoir poursuivre sa scolarité dans de bonnes conditions, » précise le père de Koumba.
La famille n’a pas assez d’argent pour payer la totalité des fournitures scolaires nécessaire à chaque enfant pour la rentrée des classes. Faute de moyen, Koumba a pris du retard dans sa scolarité et s'est parfois sentis exclus. « Quand mes amies partaient à l’école, de chez moi, je les entendais chanter. Je voulais être comme elles, aller à l’école tous les jours, avoir toutes les fournitures et ne manquer de rien pour étudier. »

Koumba, assise avec son père, échange avec le président du conseil du district au sujet de sa scolarité et sa bourse scolaire financée grâce au Fond Américain pour l'UNICEF
UNICEF Guinea Camara
Koumba, assise avec son père, échange avec le président du conseil du district au sujet de sa scolarité et sa bourse scolaire financée grâce au Fond Américain pour l'UNICEF

Grâce à cette bourse annuelle, Koumba est heureuse d'être dans la cour de l’école entourée de ses amies. Depuis son admission dans le cycle secondaire, elle porte fièrement son uniforme et son sac à dos. « Je rêve de devenir instructrice. J'aimerais aussi créer une ONG pour aider les enfants qui n’ont pas de soutien financier pour étudier. Grâce à cette bourse scolaire, j'ai pu rehausser mon niveau à l'école. Mes notes ont positivement changé et j’ai la chance d’être inscrite dans les groupes de révision ».

A Baro, les enfants issus de familles pauvres abandonnent souvent leurs études secondaires faute de moyens financiers. 58% des enfants achèvent leurs études primaires et accèdent au collège, et seulement 29% d'entre eux arrivent à la fin de leur cycle secondaire.
La petite ville fait partie des communes de convergence ciblées pour que certains enfants défavorisés puissent bénéficier de bourses scolaires. Koumba reçoit une aide financière de 125 $ USD par année scolaire.

Cette bourse scolaire est attribuée aux enfants orphelins ou issus de familles vulnérables vivant dans une commune de convergence et admis à l’examen d’entrée en classe de 7e année (CEE). Cette prise en charge est accordée pour quatre années scolaires et nécessite un engagement signé des parents ou du tuteur pour accompagner l'enfant dans sa scolarité.

2000 élèves de 7ème année, dont 1102 jeunes filles, issus de 40 communes de convergences bénéficient de cette bourse grâce au Fond Américain pour l'UNICEF. Cet appui améliore les conditions de vie des élèves boursiers dans le cadre de la poursuite de leurs études au secondaire. Précisément, pour la commune de convergence de Baro, 38 enfants vulnérables ont bénéficié de cette aide pour l’achat des fournitures scolaires et pour le paiement des frais de révision.