Former les mamans pour prévenir la malnutrition

Les femmes mareyeuses et fumeuses de poissons du port de Temenetaye à Conakry ont été formées sur les techniques d’identification des enfants souffrant de malnutrition à l'aide du périmètre brachial

UNICEF Guinée
Djalikatou Cherif apprend à dépister les potentiels cas d'enfant souffrant de malnutrition à l'aide du périmètre brachial au port de Temenetaye à Conakry
UNICEF GUINEA/Camara
22 juillet 2022

Plus, de 750 000 enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique en Guinée. Cette situation nutritionnelle précaire est due à de multiples facteurs dont la persistance des pratiques alimentaires néfastes chez les nourrissons et les jeunes enfants. Seulement 33 % des nourrissons de moins de 6 mois sont exclusivement allaités au sein et 4 % des enfants de 6 à 23 mois reçoivent un apport alimentaire minimum acceptable.

Les femmes représentent un appui important dans la lutte contre la malnutrition. L'UNICEF appuie la prévention de la malnutrition et la détection précoce des cas grâce aux sensibilisations communautaires qui se font via 800 groupements féminins et l'implication des Relais Communautaire (RECO) à travers tout le pays.

A Conakry, au port de pêche artisanal de Temenetaye, l'UNICEF a formé les femmes mareyeuses et fumeuses de poissons sur les techniques d’identification des enfants souffrant de malnutrition aigüe à l'aide du périmètre brachial. Cette bandelette en papier simple mais innovante, aide à détecter précocement la malnutrition aigüe et à sauver la vie des enfants.

« Le périmètre brachial est divisé en trois zones de différentes couleurs. La zone verte, au-dessus de 12,5 cm, correspond à la situation où l’enfant est hors de danger s’il peut avoir accès à une nourriture régulière et adaptée. La zone jaune, entre 12,4 cm et 11,5 cm, montre que l’enfant est considéré comme à risque, il doit être examiné et suivi pour recevoir des compléments nutritionnels afin de ne pas perdre davantage de poids. Et la zone rouge, qui se situe en dessous de 11,5 cm, signale un cas de malnutrition aigüe sévère. L’enfant encourt un risque de décès, il a besoin d’être réalimenté en urgence et doit recevoir des soins intensifs, » explique Idiatou Barry, nutritionniste au centre de santé de Kouléwondy à Conakry.

Idiatou Barry, nutritionniste au centre de santé de Kouléwondy à Conakry, utilise une boite à image pour sensibiliser les mamans aux pratiques essentielles en nutrition.
UNICEF GUINEA/Camara
Idiatou Barry, nutritionniste au centre de santé de Kouléwondy à Conakry, utilise une boite à image pour sensibiliser les mamans aux pratiques essentielles en nutrition.

La nutritionniste utilise ensuite une boite à image pour sensibiliser les mamans aux pratiques essentielles en nutrition. Grâce à une succession d'illustrations et de photographies, elle donne des orientations et des conseils aux participantes pour que « les femmes donnent des aliments locaux et nutritifs à leurs enfants, comme la pomme de terre, la courge, l’œuf, etc. »

Cette formation communautaire permet d'autonomiser les femmes au dépistage précoce de potentiel cas de malnutrition aigüe et aux pratiques essentielles en nutrition pour garantir le bien-être de leur enfant et ceux de leur communauté. « Ce que j’ai aimé le plus, c’est l'utilisation du périmètre brachial. Nous pouvons savoir si notre enfant est correctement nourri. Nous allons aussi pouvoir détecter les cas de malnutrition au sein de notre famille, la transmission des connaissances et des bonnes pratiques est assurée et permettra un meilleur suivi des enfants à Temenetaye. La boite à images nous permet aussi de savoir comment bien manger quand nous sommes enceintes, de bien alimenter nos enfants à travers nos propres aliments. Nous connaissons maintenant, les aliments sains et nous avons appris à les combiner et surtout à faire attention à l’hygiène, » témoigne une participante.

Distribution des kits de détection et de sensibilisation en nutrition aux participantes
UNICEF GUINEA/Camara
Distribution des kits de détection et de sensibilisation en nutrition aux participantes