Lokua Kanza obtient le titre d’Ambassadeur national de l’UNICEF

08 septembre 2021
Lokua Kanza et Edouard Beigbeder se serrent la main
UNICEF DRC Mulala

KINSHASA, 8 SEPTEMBRE 2021 – L’UNICEF a nommé l’artiste Lokua Kanza en tant qu’Ambassadeur national à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation. L’artiste aux multiples talents se servira de sa visibilité pour sensibiliser le public aux droits de l’enfant et aux problèmes des jeunes.

« Grâce à sa notoriété internationale, Lokua Kanza peut aider à braquer les projecteurs de l’actualité sur les défis auxquels les enfants congolais sont confrontés au quotidien », a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

La RDC a réalisé des avancées significatives vers l’accès universel à l’enseignement primaire au cours de ces dernières décennies. Toutefois, environ 4 millions d’enfants de 6-11 ans sont toujours hors de l’école, représentant à peu près 21% du total des enfants de ce groupe d’âge. Le taux de préscolarisation pour les enfants âgés de 3 à 5 ans n’est que de 5%. Par ailleurs, les taux de redoublement et d’abandon au niveau de l’enseignement primaire ont sans aucun doute des répercutions sur le niveau secondaire. En effet, un tiers des enfants seulement est scolarisé dans le secondaire.

« Je connais les défis auxquels font face les enfants pour aller à l’école pour y avoir moi-même fait face », a expliqué Lokua Kanza lors de sa nomination. « Beaucoup d’enfants congolais ne jouissent pas pleinement de leurs droits et je m’engage aujourd’hui auprès de l’UNICEF pour que chaque enfant puisse aller à l’école, apprendre et grandir dans un environnement favorable ».

La vision du Gouvernement de la RDC, à travers la politique de gratuité au niveau primaire, est de construire un système éducatif inclusif, de qualité et plus équitable. Pour atteindre cet objectif, il est impératif de considérer l’éducation des filles comme une priorité pour rompre le cycle de pauvreté, améliorer l’environnement socio-économique, mieux se protéger contre les maladies, éviter les mariages et les grossesses précoces et lutter contre le travail des enfants.

L’UNICEF accompagne le Gouvernement dans la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation en priorisant les actions suivantes :

  • Identifier les facteurs entravant l’éducation des filles pour une mise en œuvre des mesures efficaces selon les besoins contextualisés notamment le travail domestique, les violences faites aux filles et les mariages précoces ;
  • Diversifier les opportunités d’apprentissages pour réduire le nombre d’enfants en dehors du système éducatif et améliorer les indicateurs de l’éducation des enfants et des filles en particulier ;
  • Assurer la coordination sectorielle pour améliorer la gouvernance et renforcer le plaidoyer en faveur d’une éducation de qualité plus équitable.

L’éducation est l’investissement le plus approprié pour garantir la protection des enfants et leur développement cognitif et social et promouvoir le capital humain du pays. L’intensification de la violence dans de nombreuses zones du pays prive les enfants de leur droit d’apprendre et met en péril leur vie et leur avenir.

Contacts presse

Jean-Jacques Simon
UNICEF RDC
Tél: +243 826 541 004
Adresse électronique: jsimon@unicef.org

Contenu multimédia

A propos de l'UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Suivez l'UNICEF RDC sur Twitter et Facebook