Kasai : Les enfants, premières victimes de la crise

Faire face aux ravages du conflit en République démocratique du Congo

Jeune fille déplacé avec sa soeur, site Filtisaf, Kalemie, Tanganyika,
UNICEF/UN0156457/Vockel

Points forts

Lorsque des actes d’une violence inouïe ont frappé la région du Kasaï, en République démocratique du Congo, en 2016, des centaines de milliers de personnes ont dû fuir pour sauver leur vie, abandonnant derrière elles leur maison, leur village et, dans les situations les plus désespérées, les membres de leur famille trop âgés ou malades. Parmi ces personnes en fuite, beaucoup étaient des enfants. 

Les familles et les enfants les plus chanceux ont pu se réfugier chez des parents ou des amis dans des zones plus calmes de la région. Cependant, la plupart ont été déplacés à l’intérieur du pays, contraints de vivre à ciel ouvert au milieu d’une vaste et impitoyable savane formée d’arbres et d’arbustes, sans aucun accès à des soins de santé, à de la nourriture et à de l’eau salubre, et sans la moindre allumette pour faire du feu ni la moindre moustiquaire pour se protéger de la malaria. 

Ces familles en déplacement ont vécu dans des conditions misérables pendant des mois. À la merci des menaces environnantes, entre piqûres de moustiques et maladies transmises par l’eau, beaucoup de personnes sont tombées malades et sont mortes. Celles qui s’en sont sorties ont dû lutter pour rester en vie tandis que les combats faisaient rage autour d’elles. 

Malgré une accalmie de la violence depuis la deuxième moitié de l’année 2017, l’insécurité persistante et la crainte d’une reprise des combats continuent de provoquer des vagues de déplacements. Dans les zones où le conflit s’est apaisé, des personnes déplacées commencent à retourner dans ce qu’il reste de leur village, souvent pour constater que leur maison ainsi que toutes leurs possessions et leur bétail ont été détruits ou volés. 

D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, 3,8 millions de personnes, dont 2,3 millions d’enfants, ont besoin d’une aide humanitaire dans la région du Kasaï. Les enfants sont bel et bien les premières victimes de cette crise dévastatrice. 

Kasai : Les enfants, premières victimes de la crise
Auteur
UNICEF
Date de publication
Langues
Anglais, Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 3,83 MB) (PDF, 4,93 MB)