Nafiny, une adolescente responsable, prévoit de poursuivre ses études jusqu’à l’université

Nafiny, une adolescente responsable, prévoit de poursuivre ses études jusqu’à l’université

Rindra Rakotovoahangy
Nafiny et sa mère
UNICEF Madagascar/2020
22 décembre 2020

Nafiny, une adolescente de 15 ans, est issue d’une fratrie de huit frères et sœurs. Elle est inscrite au collège public de la commune d’Amboasary Sud. Comme plusieurs adolescents du collège, elle rentre dans son village natal chaque weekend. En effet, Nafiny vient du fokontany de Berenty Officiel dans la commune de Behara, située à une douzaine de kilomètres de son école. Nafiny loue un vélo qui lui permet de faire le trajet en aller-retour vers son village. Le fait de fréquenter le collège engendre des couts réguliers pour la famille.

Heureusement Suzette, 40 ans, maman de Nafiny est bénéficiaire du programme Fiavota qui est financé par KOICA ou « Korea International Cooperation Agency ». En effet, depuis plus de trois ans elle reçoit périodiquement une allocation pour la scolarisation de son fils de 11 ans Tonombavaka. Elle a réussi à épargner une part des transferts monétaires réguliers et s’occupe actuellement d’un bétail de huit chèvres et d’un lopin de terre pour la production de manioc et de haricots. Avec le temps, d’autres membres de la famille ont pu eux aussi jouir du programme Fiavota.

Actuellement, Suzette peut mettre de côté quelques provisions de produits de première nécessité et aussi un peu d’argent afin d’assurer trois repas par jour à sa fille Nafiny lorsqu’elle séjourne seule à Amboasary, du lundi au vendredi. En effet, Nafiny habite dans une maison tout près de son collège que sa mère lui a loué afin de suivre ses cours.

Habiter seule dans le chef-lieu de district pourrait être un risque pour une jeune fille de 15 ans. Pourtant Nafiny adopte un comportement responsable en tant qu’adolescente. Elle est consciente de tout l’effort fourni par sa mère afin de lui permettre de poursuivre ses études.

 « Je me divertis avec mes amis du collège mais pour le moment je me limite à l’amitié, je n’ai pas encore eu de relation intime avec un garçon. Je reste fixée sur mon objectif : devenir sage-femme » nous confie-t- elle.

Elle a pris cette résolution à la suite de plusieurs séances de sensibilisation : d’une part au niveau du collège par les enseignants mais aussi à travers des activités menées par des jeunes relais communautaires se chargeant des mesures d’accompagnement du programme de transfert monétaire Fiavota.

Face à la situation, Suzette affirme avec fierté : « je suis confiante pour l’avenir de ma fille ! »

Devant la maison à Amboasary Sud
UNICEF Madagascar/2020
Accroupies sur le sol
UNICEF Madagascar/2020