Nutrition

Soutenir les autorités nationales et régionales pour améliorer l'état nutritionnel des enfants les plus vulnérables

Des eleves d'une ecole primaire publique dejeunent dans une cantine
UNICEF Madagascar/2017/Ralaivita

Les défis

La malnutrition chronique est un problème majeur de santé publique et de développement à Madagascar

 

5ème pire pays le plus affecté au monde : 47% des enfants de moins de 5 ans (environ 2 millions d'enfants) affectés surtout dans zones rurales

Les enfants des hautes terres sont les plus touchés par le retard de croissance (≥ 60%)

Impact permanent sur la croissance physique et le développement intellectuel

La malnutrition aiguë sévère affecte plus de 8% des enfants de moins de 5 ans chaque année, particulièrement dans le sud du pays

Les actions de l’UNICEF

Plaidoyer pour une attention accrue à la nutrition et le renforcement du système d’information national sur la nutrition

Mener des interventions de prévention de la malnutrition chronique au niveau communautaire, visant principalement les femmes enceintes et les enfants de moins de 2 ans

Maintenir et améliorer la qualité des interventions curatives (traitement de la malnutrition aiguë sévère)

Améliorer l’intégration et la coordination multisectorielle de la nutrition avec un focus sur la santé et l’eau, l’assainissement et l’hygiène

Anticiper et répondre en temps opportun aux crises nutritionnelles

Résultats principaux

  • Appui au Gouvernement pour le développement du 3è Plan National d’Action pour la Nutrition
  • L’estimation du coût de l’investissement nécessaire pour réduire la malnutrition chronique à Madagascar complétée en 2017 a permis d’améliorer le budget national pour la nutrition ainsi que l’investissement de certains donateurs pour le renforcement des interventions spécifiques à la nutrition
  • 3.6 millions d’enfants de 6 à 59 mois bénéficient deux fois par an de la supplémentation en vitamine A et de vermifuge lors des Semaines de Santé Mères-Enfants
  • 2,15 millions d’enfants de 6 à 59 mois dépistés pour la malnutrition aiguë; les cas sévères étant référés vers les services de santé appropriés
  • 75,000 enfants de moins 5 ans traités pour la malnutrition aiguë sévère depuis 2015 dont 50,00 au cours de situation d’urgence