Les violences secouent le système de santé haïtien qui s'effondre

Les groupes armés présents dans la capitale ont étranglé les chaînes d'approvisionnement, exposant des millions d'enfants à des risques de maladie et de malnutrition.

15 juin 2024
Haiti Country Office Representative Bruno Maes visiting health center
UNI572581

PORT-AU-PRINCE, 21 mai 2024 - Un nombre alarmant de six hôpitaux sur dix en Haïti sont à peine opérationnels alors que l'escalade récente de la violence à Port-au-Prince continue de priver les enfants de fournitures médicales et de médicaments essentiels, a averti l'UNICEF aujourd'hui. Tous les hôpitaux du pays signalent des difficultés pour acquérir et maintenir des fournitures médicales essentielles, alors que les vols de fret internationaux et nationaux en provenance et à destination des aéroports de Port-au-Prince ne sont redevenus opérationnels que récemment, avec une capacité limitée et des retards importants. Le principal port maritime, qui était auparavant aux mains des groupes armés, fait face à des situations similaires.

"Le système de santé haïtien est au bord de l'effondrement", a déclaré Bruno Maes, représentant de l'UNICEF en Haïti. "La combinaison de la violence, des déplacements massifs, des épidémies dangereuses et de la malnutrition croissante a affaibli le système de santé d'Haïti, mais l'étranglement des chaînes d'approvisionnement pourrait être ce qui va le briser."

Des conteneurs remplis de fournitures vitales ont été retenus ou pillés, tout comme de nombreux entrepôts et pharmacies. Pendant ce temps, des centaines de conteneurs chargés de fournitures humanitaires sont bloqués à Port-au-Prince, y compris des conteneurs de l'UNICEF contenant des fournitures néonatales, maternelles et médicales.

Port-au-Prince, principal centre logistique d'Haïti, reçoit et expédie normalement les lots d'importations sanitaires dans le pays. Aujourd'hui paralysée par la violence et avec plus de 160 000 habitants déplacés, la ville n'est pas en mesure de répondre aux besoins d'une population qui lutte simultanément contre les traumatismes physiques et les risques de maladie.

Les vagues de familles déplacées en quête de sécurité, en particulier dans le sud du pays, exercent une pression supplémentaire sur les services de santé locaux, qui étaient à peine capables de faire face à la demande avant la dernière escalade de la crise. Le manque de personnel est généralisé, environ 40 % de l'ensemble du personnel médical ayant quitté le pays en raison des niveaux extrêmes d'insécurité.

Entre octobre 2022 et avril 2024, Haïti a signalé un total de 82 000 cas suspects de choléra. Environ 4,4 millions de personnes en Haïti ont un besoin urgent d'aide alimentaire, et 1,6 million de personnes sont confrontées à des niveaux d'urgence d'insécurité alimentaire aiguë, ce qui augmente le risque d'émaciation et de malnutrition chez les enfants. L'arrivée de la saison des pluies devrait aggraver la situation, avec une augmentation des cas de maladies transmises par l'eau et par les moustiques, comme le paludisme.

Pour faire face à la situation, l'UNICEF et ses partenaires multiplient les alternatives aux centres d'importation et d'expédition de la capitale. Grâce à des itinéraires secondaires d'importation et de livraison, en collaboration avec le ministère de la Santé, les donateurs internationaux et les partenaires, l'UNICEF a pu continuer à livrer des vaccins, des médicaments et du matériel médical aux enfants d'Haïti qui en ont le plus besoin.

Les 18, 20 et 21 mai 2024, l'UNICEF a facilité la livraison de 38 tonnes de fournitures vitales, y compris des kits de santé et de choléra, et d'autres produits médicaux essentiels à Haïti via un pont aérien soutenu par l'Aide humanitaire de l'Union européenne et opéré par le PAM depuis le Panama jusqu'au Cap-Haïtien, où l'UNICEF et l'ONU ont établi un nouveau centre opérationnel. Mais une aide beaucoup plus importante est nécessaire.

"Nous ne pouvons pas permettre que des fournitures vitales qui pourraient sauver la vie d'enfants restent bloquées dans des entrepôts et des conteneurs. Elles doivent être livrées maintenant", a déclaré M. Maes.

#####

Contacts presse

Maxime Le Lijour
Communication Specialist
UNICEF
Tél: +50939030350,
Adresse électronique: mlelijour@unicef.org
Gessika Thomas
Communication officer
Tél: +50947503125
Adresse électronique: gethomas@unicef.org

Ressources supplémentaires

À propos de l'UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail pour les enfants, visitez : https://www.unicef.org/haiti/