Les enfants, même éloignés des centres de santé, bénéficient de la vaccination de routine

A Kankan, Siguiri, Mandiana, les enfants loin des centres de santé peuvent compléter leur carnet vaccinal grâce aux séances de vaccination organisées dans leurs communautés

UNICEF Guinée
L'enfant de Kadi en train de compléter son calendrier vaccinal suite à l'arrivée de l'agent de santé dans la famille
UNICEF Guinée
07 avril 2022

Le petit Ismaël Sidibé, âgé de 45 jours, habite le district de Djansoumaya, situé à 25 kilomètres du centre de santé de Morodou. Grâce à l'équipe mobile de vaccination, Ismaël a pu recevoir sa deuxième dose de vaccin contre la rougeole. 

Kadi, sa maman, a profité de la présence des vaccinateurs pour compléter le calendrier vaccinal de son fils sans parcourir de nombreux kilomètres. Elle explique que c'est la première fois qu'elle fait vacciner son fils juste à côté de leur maison. « Avant, c’était ma sœur qui emmenait les enfants de la famille se faire vacciner.Elle marchait des heures avec lenfant au dos pour rejoindre le centre de santé.Je ne pensais pas quon pouvait bénéficier facilement et gratuitement de la vaccination.Le personnel de vaccinations se déplace vers nous, c’est vraiment une très bonne nouvelle !Nous pouvons mettre à jour le calendrier vaccinal de nos enfants, tout en continuant nos travaux champêtres ». 

Kadi précise qu'il est important de respecter le calendrier vaccinal des enfants. « J’ai remarqué que les enfants de ma sœur, qui sont complétement vaccinés, ne tombent pas fréquemment malades.Ils sont en bonne santé, comparés aux autres enfants qui nont pas complété leur vaccination ». 

L’agent de santé Ibrahima Kaba en train de se préparer pour se rendre sur le terrain en vue de vacciner les enfants qui n'ont pas compléter leur calendrier vaccinal
UNICEF Guinée

Selon l’agent de santé Ibrahima Kaba, qui exerce dans la ville de Kankan, la stratégie de vaccination avancée qui va à la rencontre des communautés est très positive. Elle facilite la mise à jour du calendrier vaccinal et accroît le taux de vaccination des enfants qui habitent loin des centres de santé. "La mobilité des équipes de vaccination aide les mères à respecter le calendrier vaccinal de leurs enfants. Elles ont des activités, des tâches quotidiennes, souvent, elles ne peuvent pas se déplacer aussi loin et aussi longtemps pour atteindre le centre de santé. Alors les enfants ne peuvent pas suivre correctement leurs rendez-vous vaccinaux." 

La stratégie de vaccination avancée, qui permet le déploiement des équipes mobiles, a favorisé le rattrapage de la vaccination de routine dans trois grandes villes de Guinée : Kankan (19 centres de santé), Siguiri (16 centres de santé) et Mandiana (13 centres de santé.) Grâce au financement du gouvernement du Japon, à travers l’appui de l’UNICEF, les enfants ont pu ainsi être vaccinés même dans les zones éloignées des centres de santé.