10 exemples qui montrent comment l’UNICEF permet de sauver et d’améliorer la vie des enfants

Pour chaque enfant, une vraie chance

UNICEF
A smiling boy in the village of Zaliohoua, in the West of Côte d'Ivoire.
UNICEF/UN0149885/Dejongh
13 août 2018

Jour après jour, l’UNICEF travaille au cœur de certaines des régions du monde les plus difficiles d’accès pour atteindre les enfants et les jeunes les plus vulnérables et leur offrir protection, santé et éducation, mais aussi la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel.
 

Voici 10 exemples d’initiatives déployées en 2017 dans le monde entier aux côtés de nos partenaires pour et avec les enfants :
 

1. En 2017, les incitations à choisir des solutions alternatives au mariage des enfants lancées par l’UNICEF et ses partenaires ont touché 2 millions d’adolescentes.

A group of adolescent girls in India
UNICEF/UN061996/Vishwanathan

Un groupe d’adolescentes prend position contre le mariage des enfants lors d’un cours de karaté organisé dans le cadre d’un programme soutenu par l’UNICEF dans le district de Giridih, au nord de l’État indien du Jharkhand, en Inde. Ce district enregistre l’un des taux les plus élevés du pays en matière de mariage d’enfants. L’UNICEF et la Fondation JAAGO ont lancé un programme pilote visant à éradiquer le mariage des enfants dans 65 villages. Le programme forme et autonomise les adolescents, noue un dialogue avec les responsables religieux et les chefs de caste, encourage la formation de comités de protection de l’enfance dans les villages et appuie l’engagement des parents à mettre un terme au mariage des enfants.
 

2. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont aidé 8,8 millions d’enfants à avoir accès à l’éducation en situation d’urgence, dont 4,2 millions de filles.

A mother holds her child in Malawi
UNICEF/UN0118056/Chagara

Au Malawi, Amina, 19 ans, a abandonné l’école à 14 ans, au décès de sa mère. Elle suit désormais un cours d’alphabétisation soutenu par l’UNICEF et destiné aux adolescentes déscolarisées. « Je suis très heureuse de savoir lire et écrire maintenant », s’enthousiasme Amina. « Ma vie a changé. » Au Malawi, comme dans de nombreux autres pays, les filles sont exposées à un risque plus élevé de déscolarisation que les garçons en raison des contraintes financières, des mariages précoces et des grossesses, entre autres facteurs. L’UNICEF met tout en œuvre pour assurer la scolarité de tous les enfants et améliorer l’éducation des filles.

3. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont aidé 8,8 millions d’enfants à avoir accès à l’éducation en situation d’urgence, dont 4,2 millions de filles.

A class of Rohingya refugee children stand in a makeshift classroom in Bangladesh
UNICEF/UN0158132/Sujan

Le Bangladesh fait face à un afflux massif de réfugiés de l’État de Rakhine, au Myanmar, depuis l’intensification des attaques contre le peuple rohingya, en août 2017. Fin décembre de la même année, on estimait à 720 000 le nombre d’enfants vivant dans des camps de réfugiés le long de la frontière bangladaise. Ces enfants réfugiés, ainsi que les enfants des communautés d’accueil, avaient besoin de recevoir d’urgence un accès à l’éducation. Pour leur donner des possibilités d’apprentissage, l’UNICEF et ses partenaires ont formé des enseignants et construit des centres d’apprentissage dans des zones d’installation et des camps de réfugiés.

4. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires sont intervenus sur 337 situations d’urgence dans 102 pays

A father and his children in Iraq
UNICEF/UN048906/Anmar

Muhammad (à droite) et ses enfants viennent d’acheter des vêtements d’hiver dans une tente installée au camp d’Hasanham, en Iraq. La campagne « Au chaud pour l’hiver » mise en place par l’UNICEF a permis d’apporter une aide aux familles déplacées à l’intérieur du pays en 2017. Les enfants ont reçu des vêtements chauds ainsi que des couvertures thermiques et les femmes enceintes, des colis de vêtements pour bébé. Des milliers de parents comme Muhammad ont également reçu des coupons pour se procurer des articles d’hiver pour leurs enfants dans les centres de distribution. Grâce à ces coupons, les familles peuvent acheter des vêtements d’hiver adaptés aux besoins uniques de leurs enfants.

5. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont permis à 25 millions de naissances d’avoir lieu dans des installations de santé sous la supervision d’un professionnel qualifié.

A group of mothers at a maternity health centre in Côte d'Ivoire
UNICEF/UN061403/Dejongh

Des mères sont assises avec leur nouveau-né devant le centre de santé maternelle du village de Nassian, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire. Elles attendent que leur bébé reçoive les vaccins élémentaires. Le centre leur fournit également des moustiquaires imprégnées d’insecticide. Dormir sous une moustiquaire est une mesure simple pour protéger les enfants et les adultes du paludisme. Pourtant, de nombreux enfants ivoiriens n’ont toujours pas accès à ces moustiquaires et risquent de tomber malades ou de mourir du paludisme ou d’autres maladies facilement évitables. Avec l’aide de l’UNICEF et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Gouvernement de Côte d’Ivoire a lancé une campagne de distribution de millions de moustiquaires à travers le pays en 2017.

6. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont amélioré l’assainissement de 22 millions de personnes.

A mother checks that her children wash their hands properly in Afghanistan
UNICEF/UN0142769/ Didari

Mercia vérifie que ses enfants se lavent correctement les mains devant chez eux, dans le district de Nili, dans le centre de l’Afghanistan. Nili est le premier district à s’être délivré de la défécation à l’air libre en novembre 2017. Les habitants des villes et villages du district ont utilisé une approche d’« assainissement total dirigé par la communauté » afin d’identifier les espaces extérieurs qui servaient de toilettes et d’encourager les familles qui ne disposaient pas de toilettes à construire leurs propres latrines. Cette approche a le pouvoir d’amener des communautés entières à abandonner la défécation à l’air libre en l’espace de quelques mois, et de créer ainsi un environnement plus sain pour tout le monde. En 2017, l’UNICEF a aidé des centaines de communautés locales afghanes à éradiquer la défécation à l’air libre.

7. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont traité plus de 4 millions d’enfants en situation d’urgence contre la malnutrition aiguë sévère.

A UNICEF nutritionist screens children for malnutrition by measuring the upper arm circumference in Ain Issa camp, north eastern Syria.
UNICEF/UN069819/Souleiman

Dans le camp d’Aïn Issa, dans le nord-est de la République arabe syrienne, une nutritionniste de l’UNICEF vérifie qu’un enfant ne souffre pas de malnutrition. La plupart des familles déplacées à l’intérieur du pays présentes dans le camp ont fui les terribles violences de la ville de Raqqa. L’UNICEF et ses partenaires ont intensifié leurs interventions afin de subvenir aux besoins élémentaires des populations présentes à Aïn Issa. Ils ont ainsi acheminé quotidiennement par camion de l’eau salubre aux familles du camp et aux communautés environnantes, et distribué des produits nutritifs et des micronutriments d’importance vitale aux enfants.

8. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont aidé à enregistrer 141 000 enfants non accompagnés et séparés déplacés dans 40 pays.

A teenage girl stands in a classroom for refugee and migrant children in Greece
UNICEF/UN070439/d’Aki

Maryam, 13 ans, attend le début de son cours d’anglais dans un centre d’apprentissage informel à Skaramagas, en Grèce. L’UNICEF a appuyé les efforts du Gouvernement grec visant à mieux contrôler la situation des enfants réfugiés et migrants, y compris des enfants non accompagnés, et à leur fournir une protection renforcée. Ces efforts ont été appuyés par un financement du programme « Droits, égalité et citoyenneté » de la Commission européenne.

9. En 2017, l’UNICEF et ses partenaires ont soutenu la démobilisation de plus de 10 000 enfants de groupes armés dans 15 pays, ainsi que la réintégration de plus de 12 000 enfants dans leur communauté.

Children released from a militia eat breakfast in a UNICEF-supported centre in the Democratic Republic of the Congo.
UNICEF/UN064901/Dubourthoumieu

Des enfants libérés des forces miliciennes d’un chef traditionnel prennent leur petit-déjeuner dans un centre soutenu par l’UNICEF en République démocratique du Congo. Le centre fournit aux enfants des occasions d’apprentissage et de développement des compétences, entre autres services, en vue de leur réhabilitation et réintégration dans leur communauté.

10. UNICEF and partners stepped up efforts to better support children and young people with disabilities.

UNICEF Bulgaria

Stanislava, 15 ans, vit dans un foyer d’hébergement à taille humaine pour enfants handicapés dans la ville de Montana, en Bulgarie, après avoir été placée pendant des années dans des institutions publiques pour enfants. Maintenant qu’elle évolue dans un cadre de type familial, la jeune fille est scolarisée dans une école ordinaire et bénéficie du soutien de ses enseignants, de travailleurs sociaux, de psychologues, d’orthophonistes et de conseillers en réhabilitation. Depuis l’année 2000, le nombre d’enfants vivant dans des institutions a considérablement diminué en Bulgarie et toutes les institutions de grande taille pour les enfants handicapés ont été fermées.


Depuis plus de 70 ans, financé exclusivement par des contributions volontaires, l’UNICEF se bat pour sauver et améliorer la vie des enfants et des jeunes à travers le monde. Les trois plus importants contributeurs du secteur public ont été les États-Unis, le Royaume-Uni et la Commission européenne.  

 

En savoir plus :

Rapport annuel de l’UNICEF 2017

Rapport de l’UNICEF sur les résultats annuels 2017 : action humanitaire

Les résultats de l'UNICEF