Sept mesures que peuvent prendre les employeurs pour soutenir les parents qui travaillent

En ce moment même, les enfants du monde entier ont besoin du soutien de leurs parents, ce qui signifie que les parents ont besoin du soutien de leur employeur.

UNICEF
An eight-year-old boy in Connecticut, United States, has a snack while working on a laptop as part of his second grade class’s distance learning measures, following the coronavirus (COVID-19) outbreak.
UNICEF/UNI313417/McIlwaine

26 mars 2020

< Retour au portail UNICEF COVID-19
 

Le monde entier subit les conséquences de l’épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19). De nombreux enfants sont confrontés à l’interruption de leur éducation, à des proches malades et à une perte de revenus au sein de leur foyer – des situations qui affectent de façon disproportionnée les filles et les garçons des familles les plus démunies.

Dans un tel contexte, les politiques favorables à la vie de famille sur le lieu de travail, qui prévoient un congé parental rémunéré, un congé de maladie rémunéré, un aménagement des modalités de travail et un accès à des services de garde d’enfants abordables et de qualité, donnent aux parents qui travaillent le temps et le soutien dont ils ont besoin pour s’occuper de leurs enfants, et contribuent ainsi à réduire les retombées de l'épidémie sur les enfants. 

Voici sept mesures que les employeurs peuvent prendre pour aider les parents qui travaillent à prendre soin d’eux et à s’occuper de leurs enfants et de leur famille durant l’épidémie de COVID-19.


1.    Évaluez la capacité de vos politiques relatives au lieu de travail actuelles à soutenir efficacement les familles. 

Vos politiques actuelles soutiennent-elles suffisamment les familles ? Commencez par identifier les besoins les plus pressants des parents qui travaillent. Une attention particulière doit être accordée aux groupes vulnérables, tels que les intérimaires, les travailleurs du secteur informel, les travailleurs migrants, les femmes enceintes ou allaitantes, les travailleurs handicapés et les travailleurs qui n’ont pas accès à certains avantages comme les congés de maladie rémunérés. 


2.    Mettez en place des aménagements des modalités de travail.

L'aménagement des modalités de travail donne aux travailleurs une certaine liberté en ce qui concerne le lieu depuis lequel remplir leurs obligations professionnelles et le moment de le faire. Les besoins des parents qui travaillent peuvent varier considérablement, si bien que différents types d’aménagement peuvent les aider à s’occuper de leurs enfants et de leur famille. Ces aménagements incluent le télétravail, la compression de la semaine de travail, ou l’octroi d’un congé de longue durée avec protection de l’emploi de manière à ce que les travailleurs puissent s’occuper de leurs proches malades, âgés ou handicapés.


3.    Aidez les parents en leur proposant des solutions de garde d’enfants de qualité, sûres, accessibles et abordables. 

Face à la fermeture massive des écoles et des systèmes de garde d’enfants, de nombreux parents qui travaillent ont peu de solutions, si ce n’est aucune, pour faire garder leurs enfants. Certains se trouvent même dans l’obligation de laisser leurs enfants en bas âge sans supervision adéquate, ce qui compromet leur sécurité. Les employeurs peuvent aider ces parents de plusieurs manières, notamment en mettant en place des systèmes d’orientation pour la garde d’enfants (dans des lieux où la garde d’enfants reste disponible et sûre), en leur octroyant des subventions et en approuvant des aménagements des modalités de travail. 


4.    Encouragez les bonnes pratiques d’hygiène sur le lieu de travail et en dehors de celui-ci. 

Les employeurs peuvent protéger les parents dont la présence est requise au sein de l’entreprise pour accomplir des tâches essentielles en veillant à la propreté et à l’hygiène de leur lieu de travail, et en mettant à leur disposition des installations équipées d’eau courante et de savon pour le lavage des mains, ou, à défaut, des solutions hydroalcooliques. Par ailleurs, les mères qui travaillent devraient avoir la possibilité de continuer d’allaiter dans des installations propres et confortables spécialement dédiées à l’allaitement. Les employeurs peuvent aussi protéger l’ensemble des travailleurs, y compris ceux qui travaillent à distance, en leur communiquant des messages clés concernant les mesures de prévention, les conseils aux voyageurs et la manière de parler du virus à leurs enfants. 


5.    Donnez aux employés des conseils sur la manière d’obtenir une assistance médicale. 

Les employeurs peuvent contribuer à aiguiller les travailleurs qui présentent des symptômes de la COVID-19 vers des prestataires et des services médicaux. Ils peuvent, par exemple, leur communiquer les adresses et les numéros de téléphone des hôpitaux locaux et des autorités sanitaires ainsi que les numéros d’urgence. Ils peuvent aussi leur donner des instructions pour se rendre en toute sécurité chez leur prestataire de santé.


6.    Aidez les employés et leur famille à gérer le stress.

Le lieu de travail doit fournir un soutien particulier aux employés anxieux, désorientés ou effrayés par l’épidémie de COVID-19. Il peut aussi soutenir les parents qui aident leurs enfants à gérer leur anxiété et leurs craintes. Pour cela, les employeurs doivent veiller à communiquer uniquement des informations émanant de sources fiables et s’assurer que tous les employés ont accès à des services psychosociaux. Ils doivent également donner aux parents qui travaillent le temps et les ressources dont ils ont besoin pour rassurer leurs enfants et s’occuper d’eux. Cela inclut de leur fournir des outils utiles qui favorisent le dialogue, le jeu et d’autres formes d’attention que les enfants ont besoin de recevoir de la part des personnes qui s’occupent d’eux.


7.    Réduisez la charge financière qui pèse sur les employés lorsqu’ils sont touchés, eux ou un membre de leur famille, par la COVID-19.

Il est essentiel de réduire la charge financière que l’épidémie de COVID-19 est susceptible de faire peser sur les parents qui travaillent. Pour cela, des mesures de soutien peuvent être mises en place, notamment des mesures de protection de l’emploi, des congés de maladie rémunérés et des transferts monétaires, tels que des allocations pour enfants à charge et des subventions pour les dépenses de santé. Les groupes vulnérables, comme les travailleurs à faible revenu et du secteur informel, doivent bénéficier d’un soutien particulier.

Des politiques favorables à la vie de famille pour tous

Surtout, les employeurs doivent s’assurer que l’ensemble des travailleurs, et ce, indépendamment de leur genre ou de leur statut (qu’ils soient employés ou intérimaires, par exemple), peuvent bénéficier de politiques favorables à la vie de famille. Il est crucial de promouvoir une culture dans laquelle de telles politiques peuvent être utilisées sans crainte d’être victime de discrimination ou de représailles. Dans le cas particulier des femmes, qui, dans de nombreux endroits, assument davantage de responsabilités familiales que les hommes, il convient de prendre des mesures afin de ne pas pénaliser les mères qui travaillent lorsqu’elles doivent prendre des décisions dans l’intérêt de leur famille. En adoptant des politiques favorables à la vie de famille et en les élargissant, les employeurs peuvent jouer un rôle central en faveur du bien-être des parents qui travaillent et de leurs enfants.
 

< Retour au portail UNICEF COVID-19