Maladie à coronavirus (COVID-19) : Ce que les parents doivent savoir

Comment vous protéger et protéger vos enfants.

UNICEF
Une fille se lave les mains au savon
UNICEF/UN0157971/Helin

< Retour au portail UNICEF COVID-19
 

Qu’est-ce qu’un « nouveau » coronavirus ?

Un nouveau coronavirus (CoV) est une nouvelle souche de coronavirus.

D’abord appelée « nouveau coronavirus 2019 » ou « nCoV-2019 », la maladie provoquée par le nouveau coronavirus identifiée pour la première fois à Wuhan, en Chine, a été rebaptisée « maladie à coronavirus 2019 » (COVID-19) – « CO » pour corona, « VI » pour virus et « D » pour maladie en anglais.

Le virus de la COVID-19 est un nouveau virus de la même famille que d’autres virus tels que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et certains types de rhumes courants.

Comment se propage la COVID-19 ?

Le virus se transmet par contact direct avec les gouttelettes respiratoires produites par une personne infectée (lorsqu’elle tousse ou éternue) et au contact de surfaces contaminées par le virus. Le virus de la COVID-19 peut survivre sur les surfaces pendant plusieurs heures, mais de simples désinfectants peuvent le tuer.

Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Les symptômes peuvent inclure de la fièvre, de la toux et un essoufflement. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie ou des difficultés respiratoires. Plus rarement, la maladie peut être mortelle. 

Ces symptômes sont comparables à ceux de la grippe (influenza) ou d’un rhume banal, des maladies beaucoup plus courantes que la COVID-19, d’où la nécessité de procéder à des examens afin de confirmer qu’une personne est bien atteinte de la COVID-19. Dans tous les cas, il est important de se rappeler que les principales mesures de prévention restent les mêmes : il convient de se laver fréquemment les mains et d’observer une hygiène respiratoire (se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, puis jeter le mouchoir dans une poubelle fermée). Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il est possible de se faire vacciner contre la grippe, donc assurez-vous que votre enfant et vous êtes à jour dans vos vaccins.

Comment éviter les risques d’infection ?

Voici quatre précautions que votre famille et vous pouvez prendre pour éviter l’infection :

graphique-coronavirus-1

Lavez-vous fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool

graphique-coronavirus-2

Couvrez-vous la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez

graphique-coronavirus-3

Évitez tout contact rapproché avec des personnes présentant des symptômes comparables à ceux d’un rhume ou de la grippe

graphique-coronavirus-4

Consultez un médecin en cas de fièvre, de toux ou de difficultés à respirer

Dois-je porter un masque médical ?

Le port d’un masque médical est conseillé si vous présentez des symptômes respiratoires (toux ou éternuements) afin de protéger les personnes qui vous entourent. En l’absence de symptômes, il n’est pas nécessaire de porter un masque. 

Si vous portez un masque, assurez-vous de l’utiliser et de l’éliminer correctement afin de garantir son efficacité et de ne pas aggraver les risques de transmission du virus. 

La seule utilisation d’un masque ne suffit pas à arrêter les infections et doit être associée à d’autres mesures : se laver fréquemment les mains, se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on éternue et que l’on tousse, et éviter tout contact rapproché avec des personnes présentant des symptômes comparables à ceux d’un rhume ou de la grippe (toux, éternuements et fièvre).

La COVID-19 touche-t-elle les enfants ?

Il s’agit d’un nouveau virus si bien que nous manquons encore de données sur ses effets sur les enfants et les femmes enceintes. Nous savons que des personnes de tous les âges peuvent être infectées par le virus, mais, pour l’heure, relativement peu de cas de COVID-19 ont été signalés chez les enfants. Le virus n’est mortel que dans de rares cas et les décès enregistrés jusqu’à présent ont principalement concerné des personnes plus âgées qui avaient déjà des problèmes de santé.


Que faire si mon enfant présente des symptômes de la COVID-19 ?

Consultez un médecin, mais n’oubliez pas que c’est l’époque de la grippe dans l’hémisphère Nord et que les symptômes de la COVID-19, comme la toux ou la fièvre, sont comparables à ceux de la grippe ou d’un rhume banal, qui sont des maladies bien plus fréquentes.

Continuez d’observer de bonnes pratiques d’hygiène des mains et d’hygiène respiratoire, en vous lavant régulièrement les mains et en veillant à ce que votre enfant soit à jour dans ses vaccins de manière à le protéger contre les autres virus et bactéries responsables de maladies.

Comme dans le cas d’autres infections respiratoires telles que la grippe, consultez un médecin si vous ou votre enfant présentez des symptômes et essayez d’éviter les lieux publics (lieu de travail, école, transports publics) afin de ne pas transmettre le virus à d’autres personnes.

Que faire si un membre de ma famille présente des symptômes ?

Consultez rapidement un médecin si vous toussez, ou si vous avez de la fièvre ou des difficultés à respirer, ou si vous observez les mêmes symptômes chez votre enfant. Pensez à prévenir au préalable votre médecin par téléphone si vous vous êtes rendu(e) dans une région dans laquelle des cas de COVID-19 ont été signalés ou si vous avez eu des contacts rapprochés avec une personne qui a voyagé dans l’une de ces régions et qui présente des symptômes respiratoires.

Dois-je retirer mon enfant de l’école ?

Si votre enfant présente des symptômes, consultez un médecin et suivez ses instructions. Cependant, comme dans le cas d’autres infections respiratoires telles que la grippe, gardez votre enfant à la maison jusqu’à la disparition des symptômes et évitez de vous rendre dans des lieux publics afin de ne pas transmettre le virus à d’autres personnes.

Si votre enfant ne présente aucun symptôme tel que de la fièvre ou de la toux, et à condition qu’aucune alerte de santé publique ou autre alerte pertinente ou conseil officiel concernant l’école de votre enfant n’ait été émis, il est préférable de maintenir votre enfant à l’école.

Plutôt que de déscolariser les enfants, apprenez-leur les bonnes pratiques à adopter à l’école et ailleurs en matière d’hygiène des mains et d’hygiène respiratoire, comme se laver fréquemment les mains (voir ci-après), se couvrir le nez et la bouche avec le pli du coude ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, puis jeter le mouchoir dans une poubelle fermée, et ne pas se toucher les yeux, la bouche ou le nez sans s’être correctement lavé les mains.

Comment se laver les mains correctement ?

  • 1re étape : Mouillez-vous les mains à l’eau courante.
  • 2e étape : Appliquez suffisamment de savon pour recouvrir vos mains mouillées.
  • 3e étape : Frottez toute la surface de vos mains, sans oublier le dos des mains et les espaces entre les doigts et sous les ongles, pendant au moins 20 secondes.
  • 4e étape : Rincez-vous soigneusement les mains à l’eau courante.
  • 5e étape : Séchez-vous les mains avec un linge propre ou avec une serviette à usage unique.

Lavez-vous les mains fréquemment, en particulier avant de manger, après avoir mouché votre nez, toussé ou éternué et être allé aux toilettes. 

Si vous n’avez pas d’eau ni de savon, utilisez une solution hydroalcoolique contenant au moins 60 % d’alcool. Lavez-vous toujours les mains avec de l’eau et du savon si vos mains sont visiblement sales.

Les femmes enceintes peuvent-elles transmettre le coronavirus au fœtus ? 

Pour l’heure, les éléments dont nous disposons sont insuffisants pour établir si le virus se transmet de la mère au fœtus durant la grossesse ou pour déterminer ses effets potentiels sur le fœtus. Des études sont en cours à ce sujet. Les femmes enceintes doivent continuer d’observer les mesures de précaution adaptées afin de se protéger de l’exposition au virus et consulter immédiatement un médecin si elles présentent des symptômes tels que de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires.


Une mère infectée par le coronavirus peut-elle continuer d’allaiter son enfant en toute sécurité ?

Toutes les mères vivant dans des régions touchées par le virus ou à risque présentant des symptômes de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires doivent consulter immédiatement un médecin et suivre ses instructions. 

Compte tenu des bienfaits de l’allaitement et du rôle insignifiant du lait maternel dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer d’allaiter, tout en observant les précautions nécessaires.

Les mères présentant des symptômes, mais qui vont suffisamment bien pour allaiter, doivent porter un masque à proximité de leur enfant (y compris pendant qu’elles le nourrissent), se laver les mains avant et après avoir été contact avec lui (y compris pendant qu’elles le nourrissent) et nettoyer/désinfecter les surfaces contaminées, comme doit le faire toute personne infectée de manière présumée ou confirmée par la COVID-19 et en contact avec d’autres personnes, notamment des enfants.  

Les mères trop malades pour allaiter doivent être encouragées à tirer leur lait et à le donner à leur enfant à l’aide d’une coupelle et/ou d’une cuillère propres – tout en observant les mêmes méthodes de prévention de l’infection.

Quelles précautions dois-je prendre pour ma famille en voyage ?

Toute personne planifiant un voyage à l’étranger doit systématiquement consulter les conseils aux voyageurs du pays concerné afin d’être informée d’éventuelles restrictions à l’entrée, mesures de quarantaine et autres informations pertinentes.

Outre les mesures de précaution de base, et pour éviter que vous ne soyez mis en quarantaine ou que l’on vous refuse l’entrée dans votre pays de résidence au retour, nous vous conseillons également de consulter les dernières informations disponibles en matière de COVID-19 sur le site Web de l’Association du transport aérien international (IATA), qui contient une liste à jour des pays prenant des mesures restrictives ainsi que le détail de ces mesures.

En voyage, tous les parents doivent observer les mesures d’hygiène de base, que ce soit pour eux-mêmes ou pour leurs enfants, à savoir se laver fréquemment les mains ou utiliser une solution hydroalcoolique contenant au moins 60 % d’alcool, respecter les règles d’hygiène respiratoire (se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, puis jeter immédiatement le mouchoir usagé) et éviter tout contact rapproché avec des personnes toussant ou éternuant. En plus de cela, nous recommandons aux parents de toujours porter sur eux une solution hydroalcoolique, un paquet de mouchoirs jetables et des lingettes désinfectantes.

Enfin, nous vous recommandons également de nettoyer avec une lingette désinfectante votre siège, votre accoudoir, votre écran et toute autre surface lorsque vous montez à bord d’un avion ou d’un véhicule ainsi que les surfaces principales, les poignées de porte, les télécommandes et autres éléments de votre chambre d’hôtel ou du lieu dans lequel vous êtes hébergés.

Un grand nombre d’informations circulent sur Internet. Comment s’y retrouver ?

Un grand nombre d’idées reçues et de fausses informations sur le coronavirus circulent sur la Toile, notamment sur le mode de propagation de la COVID-19, la manière de se protéger et les mesures à prendre si vous avez peur d’avoir contracté le virus.

Il est donc important de faire preuve de vigilance lorsque vous recherchez des informations et des conseils. Outre les conseils contenus dans ce guide, l’Organisation mondiale de la Santé met à votre disposition une section utile qui répond aux questions les plus fréquentes sur la COVID-19. Nous vous recommandons également de consulter les conseils aux voyageurs, les directives en matière d’éducation et les autres orientations publiés par les autorités de votre pays ou de votre région afin de vous tenir informé(e) des dernières recommandations et actualités.

Je redoute le harcèlement, la discrimination et la stigmatisation. Quelle est la meilleure manière de parler de la situation ?

Il est tout à fait normal que le coronavirus soulève des inquiétudes. Cependant, la peur et la stigmatisation rendent la situation encore plus difficile. Par exemple, dans le monde entier, des personnes, d’origine asiatique notamment, signalent être victimes de violences verbales, voire physiques.

Les situations d’urgence sanitaire sont des situations stressantes pour quiconque est affecté. Il est important de se tenir informé(e), de faire preuve de bienveillance et de se soutenir les uns les autres. N’oubliez pas que les mots ont du poids. Le fait d’employer un langage qui perpétue des stéréotypes existants risque de dissuader certaines personnes de se faire dépister et de prendre les mesures nécessaires pour se protéger et protéger leur communauté.

Voici quelques exemples de ce qu’il faut ou ne faut pas faire lorsque vous parlez du coronavirus avec vos enfants, votre famille et vos amis :


À FAIRE : parler de la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19).

À NE PAS FAIRE : associer des lieux ou des groupes ethniques à la maladie. Souvenez-vous que les virus n’infectent pas des personnes issues de populations, d’ethnies ou d’origines raciales particulières.


À FAIRE : parler de « personnes qui ont contracté la COVID-19 », de « personnes qui sont soignées contre la COVID-19 », de « personnes qui guérissent de la COVID-19 » ou de « personnes qui sont mortes après avoir contracté la COVID-19 ».

À NE PAS FAIRE : faire référence aux personnes qui ont contracté la maladie comme des « cas de COVID-19 » ou des « victimes ».


À FAIRE : parler de personnes qui « attrapent » ou « contractent » la COVID-19. 

À NE PAS FAIRE : parler de personnes qui « transmettent la COVID-19 », « infectent les autres » ou « propagent le virus » – cela impliquerait que la transmission est intentionnelle et que ces personnes sont à blâmer.


À FAIRE : parler avec exactitude des risques liés à la COVID-19, en s’appuyant sur des données scientifiques et sur les derniers conseils officiels en matière de santé.

À NE PAS FAIRE : répéter ou faire circuler des rumeurs non confirmées et employer des termes hyperboliques visant à semer la panique, tels que « fléau », « apocalypse », etc.


À FAIRE : adopter un langage positif et souligner l’importance de prendre des mesures de prévention efficaces, notamment en suivant nos conseils sur le lavage des mains. Pour la plupart des gens, il s'agit d'une maladie dont ils peuvent guérir. Il existe des mesures simples que nous pouvons tous prendre pour nous protéger, protéger nos proches et protéger les plus vulnérables.

 

Du materiel UNICEF
UNICEF/UNI281226/Hildelbrandt

Que fait l’UNICEF pour aider ? 

La réponse actuelle de l’UNICEF consiste à soutenir le Gouvernement chinois et les pays de la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique où ont été signalés la plupart des cas de COVID-19 jusqu’à présent. Depuis le 29 janvier, l’UNICEF a acheminé 13 tonnes de fournitures par avion, notamment des combinaisons de protection, des masques, des lunettes de protection et des gants pour les agents de santé. D’autres envois sont prévus et l’UNICEF prépositionne des fournitures dans des endroits stratégiques.

Compte tenu de la nature imprévisible du virus et de sa propagation continue, l’UNICEF travaille également avec des gouvernements, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres partenaires afin de mettre en place des plans de secours dans d’autres régions, en particulier dans les pays qui disposent d’un système de santé plus faible et de capacités limitées pour affronter de grandes épidémies.

Le 17 février, l’UNICEF a lancé un appel de 42,3 millions de dollars É.-U. afin d’intensifier les efforts visant à contenir l’épidémie de COVID-19. Les premiers fonds soutiendront les activités de l’UNICEF pour enrayer la transmission du virus, notamment en renforçant la communication relative aux risques et en luttant contre la désinformation afin que les enfants, les femmes enceintes et leur famille sachent comment prévenir la propagation de la COVID-19 et vers qui se tourner pour obtenir de l’aide.

En savoir plus sur notre appel 

 

< Retour au portail UNICEF COVID-19
 


Pour plus d'information sur le COVID-19 veuillez consulter le site de l'OMS