L'UE et l’UNICEF renforcent l’éducation en situation d’urgence au Burkina Faso

Ce nouvel engagement financier de l’Union européenne bénéficie à environ 10.000 enfants non et déscolarisés dans les régions du Sahel et de l'Est

27 octobre 2023
éducation en situation d’urgence
UNICEF/2023/Dossou

OUAGADOUGOU, BURKINA FASO, 26 octobre 2023 – L’Union européenne (UE) octroie à l'UNICEF 600.000€ - plus de 393.500.000 FCFA- en aide humanitaire pour répondre aux besoins d'éducation d'urgence dans les régions du Sahel et de l'Est du Burkina Faso. Cette nouvelle initiative lancée le 1er septembre 2023 pour une durée d’un an, vise à offrir à environ 10.000 enfants non et déscolarisés un accès inclusif, sain et protecteur à des alternatives éducatives non formelles et à l'éducation à distance.

L'éducation est un droit humain et doit être respecté pour chaque enfant, mais de nombreuses zones du Sahel et de l'Est sont confrontées à des défis majeurs engendrés par la crise sécuritaire ayant causé une crise humanitaire sans précédent, ainsi que des obstacles géographiques, qui empêchent des milliers d'enfants d'accéder à une éducation formelle de qualité. Pourtant, l'éducation est essentielle pour leur développement et leur avenir.

« L'accès à l'éducation est un besoin fondamental pour tous les enfants, et souvent garant d’un avenir meilleur. La situation sécuritaire volatile au Burkina Faso empêche les enfants à se rendre à l’école en sécurité et les expose à diverses formes de violence et d'abus, hypothéquant cet avenir. L’UE vise à limiter l’impact des crises sur l’apprentissage des enfants en les dotant de compétences et d’une protection afin de leur redonner un sentiment de normalité et de sécurité pour qu’ils puissent, un jour, réaliser leur potentiel », a déclaré Patrick Barbier, en charge des opérations d’Aide humanitaire au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, une école sur quatre – soit 6 149 – était fermée en raison de l'insécurité persistante dans certaines parties du pays à la fin de l'année scolaire 2022-2023, laissant environ un million d’enfants déscolarisés et exposés à de nombreuses menaces.

Grâce à la généreuse contribution de l’UE pour financer le projet « Réponse à base communautaire pour soutenir la continuité de l'éducation dans les communes des régions de l'Est et du Sahel affectées par la crise sécuritaire », l'UNICEF va mettre en œuvre un programme d'éducation en situation d'urgence qui cible directement les enfants non et déscolarisés de communes fortement touchées par la crise sécuritaire. Les fonds seront utilisés pour fournir des opportunités d'apprentissage locales innovantes et accessibles, y compris l'éducation alternative non formelle et l'éducation à distance, qui tiennent compte des besoins spécifiques de chaque enfant.

L'éducation alternative non formelle vise à créer un environnement d'apprentissage sécurisé et inclusif pour les enfants qui ne peuvent pas accéder à l'éducation formelle, en raison de l'insécurité à laquelle ils sont confrontés. L'éducation à distance permet aux enfants de maintenir une routine éducative positive et de poursuivre leur apprentissage, même en zones difficiles d'accès, en utilisant des technologies et des ressources pédagogiques adaptées.

« A cause de la crise sécuritaire qui prévaut dans certaines zones du Burkina Faso, des milliers d’enfants ont vu leur éducation menacée ou interrompue, et ils n’ont plus les mêmes chances que les enfants de leur âge de prétendre à réaliser leur rêve. Cet engagement financier de l’UE est crucial pour donner à ces enfants une chance d'apprendre, de se développer et de bâtir un avenir meilleur », a déclaré John Agbor, Représentant de l’UNICEF au Burkina Faso.

Pour améliorer l'accès à une éducation de qualité pour ces enfants, l'UNICEF travaillera en étroite collaboration avec le MENAPLN, les organisations partenaires comme Tin Tua, SERACOM, Faso-Action pour le Développement Communautaire (FDC) et les communautés pour mettre en œuvre ce programme et garantir son efficacité dans les communes de Pama, Kompienga, Matiacoali, Foutouri à l’Est, et celles de Djibo, Arbinda, Gorgadji, et Sebba au Sahel.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Contact UNICEF : Ndiaga Seck, chef de communication, Tel : +226 05255898 ; email :  nseck@unicef.org

Contact ECHO: Kabre Ouedraogo Odette, Tel : +226 05012417 ; email :  odette.ouedraogo@echofield.eu

Contacts presse

Ndiaga Seck
Chief Advocacy and Communications
UNICEF Burkina Faso
Tél: +226.05.25.58.98
Adresse électronique: nseck@unicef.org

A propos de UNICEF

L'UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. En collaboration avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour traduire cet engagement en action concrète, en concentrant nos efforts sur les enfants les plus vulnérables et les plus exclus, dans l’intérêt de tous les enfants, partout dans le monde.

Pour plus d'informations sur l'UNICEF et son travail en faveur des enfants, visitez le site www.unicef.org.

Suivez UNICEF sur Twitter  Facebook Instagram et Youtube

 

À propos de l’Aide humanitaire de l’UE :

L'Union européenne et ses États membres figurent parmi les principaux bailleurs de fonds de l’aide humanitaire apportée dans le monde. L’aide humanitaire est une expression de la solidarité européenne envers les personnes dans le besoin partout dans le monde. Son objectif est de sauver des vies, de prévenir et d'atténuer les souffrances humaines et de sauvegarder l'intégrité et la dignité humaine des populations touchées par des catastrophes d’origine humaine et naturelle, en prêtant en particulier assistance aux victimes les plus vulnérables sur la base des besoins humanitaires.

Suivez l’Aide humanitaire de l’UE sur Twitter Facebook Instagram