L'éducation en péril en Afrique de l'Ouest et Centrale

Attaques contre l'éducation

Young Girls in sheltering exercise
Tanya Bindra

Points forts

Attaques contre l’éducation : Chiffres clés

Le nombre d’écoles forcées de fermer en raison de l’insécurité accrue dans les zones touchées par les conflits en Afrique de l’Ouest et centrale a triplé entre la fin de 2017 et juin 2019.

En juin 2019, 9 272 écoles étaient fermées dans huit pays de la région, situation affectant plus de 1,91 million d’enfants et près de 44 000 enseignants.

Le nombre croissant d’enfants forcés d’abandonner l’école à cause de la violence en Afrique de l’Ouest et centrale contribue au nombre total de 40,6 millions d’enfants en âge de recevoir un enseignement primaire et de premier cycle secondaire qui ne sont pas scolarisés dans la région. À l’échelle mondiale, 10 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale accueillent environ un enfant sur quatre ayant besoin d’une aide humanitaire – y compris pour l’éducation et les autres services essentiels à l’apprentissage.

Près de la moitié des écoles fermées au niveau régional en raison des attaques, des menaces d’attaque et de la violence accrue sont situées dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun : 4 437 écoles étaient fermées dans ces zones en juin 2019, privant de scolarisation plus de 609 000 enfants.

Plus de 2 000 écoles sont fermées au Burkina Faso, et plus de 900 le sont au Mali, à cause de l’intensification de la violence dans ces deux pays.

Le nombre élevé d’écoles fermées par suite de la violence dans les quatre pays en crise du bassin du lac Tchad – Cameroun, Niger, Nigéria et Tchad – s’est approximativement maintenu au même niveau, passant de 981 à 1 054, entre la fin de 2017 et juin 2019.

Entre avril 2017 et juin 2019, dans les pays du Sahel central – Burkina Faso, Mali et Niger –, les fermetures d’écoles attribuables à la violence ont été multipliées par six, passant de 512 à 3 005.

On 26 June 2019, children take part in an emergency attack simulation, as they practice sheltering and evacuation in the event of an armed attack, at the Yalgho Primary School in Dori, Burkina Faso.

Auteur

UNICEF

Date de publication

Langues

Anglais,
Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 6,80 MB) (PDF, 6,52 MB)