Politique et protection sociale, évaluation, secteur privé

Recolter des données sur les mères et les enfants pour de meilleures prises de décisions, apporter un appui en protection sociale, et promouvoir les droits de l’enfant auprès du secteur privé

Jeune garcon se cache derriere un pillier
UNICEF Madagascar

Les defis

A Madagascar, 4 enfants sur 5 vivent dans la pauvreté monétaire. Le nombre d’enfants atteindra plus de 20 millions d’ici 2050. Cette évolution rapide pourrait constituer un dividende démographique ou d’importants défis économiques et sociaux si les problèmes liés aux enfants ne sont pas priorisés.

Les allocations aux secteurs santé et éducation (en pourcentage du PIB) n’atteignent pas encore les recommandations internationales pour le bien des familles et des enfants. En 2017, le budget alloué au ministère de la santé représente 6% du budget national, l’éducation 18%.

Chez les enfants de 5 à 14 ans, 49% des 20% plus pauvres ne fréquentent pas l’école, soit un taux de privation presque quatre fois plus élevés que les 20% plus riches. Plus de 6 millions de filles de moins de 18 ans sont particulièrement privées d’accès équitable à des services sociaux de qualité.   

Pour renforcer les plaidoyers en faveur des enfants, la disponibilité de données fiables et à jour sur les enfants sont nécessaires. Ceci permettra également de mettre en œuvre des programmes basés sur des données factuelles.

L’engagement et l’implication du secteur privé peuvent contribuer à améliorer la situation des enfants et la réalisation de leurs droits

Les actions de l’UNICEF

Politique sociale, finance publique en faveur des enfants

UNICEF vise à la disponibilité d’un budget transparent, offrant une bonne visibilité des allocations et dépenses pour les secteurs sociaux et les enfants, et adéquats par rapport aux objectifs fixés dans les différents secteurs, entre autres, santé, éducation, nutrition, protection sociale, eau et assainissement.

Outre les conduites de diverses analyses sur les budgets des secteurs sociaux, UNICEF intervient dans le renforcement des capacités de divers acteurs clés pour veiller à la redevabilité de l’Etat et plaidoyer pour l’investissement dans les secteurs sociaux.

Protection sociale inclusive

UNICEF est engagé dans la mise en place d’un système de protection sociale inclusif. Etant une composante essentielle des stratégies de réduction la pauvreté, la protection sociale permet de réduire la vulnérabilité des populations.

UNICEF apporte un appui notamment dans le développement d’un cadre légal, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale, la mise à jour de la stratégie nationale de protection sociale et de son plan d’action.

Recherches, études et évaluation

UNICEF intervient pour assurer la disponibilité de données sur la situation socio-économique et son impact sur les mères et les enfants, évaluer la mise en œuvre de ses différents programmes, afin d’avoir une meilleure influence sur la politique sociale et la budgétisation, et renforcer la programmation basée sur l’évidence.

La génération de données sur les enfants fait partie intégral des activités de l’UNICEF Madagascar. Un accent particulier est mis sur la qualité des études amenant à une assurance qualité dans tous les programmes d’intervention

Partenariats et engagement du secteur privé

UNICEF est conscient du rôle clé du secteur privé dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Le secteur privé s'intéresse de plus en plus aux ODD au-delà de simples engagements philanthropiques.

UNICEF intervient pour influencer le secteur privé à promouvoir les Droits de l’enfant et développe avec les partenaires gouvernementaux des activités nécessaires à l’assise d’un environnement d’investissement favorable au respect et au soutien des droits de l’enfant.

Ressources