MICS 6 (2018) : Violence domestique

Enquête nationale sur la situation socio-démographique des ménages

À propos du document

La violence domestique est un problème qui concerne la santé, le droit, l'économie, l'éducation, le développement et avant tout, les droits humains Le terme " recouvre la violence perpétrée par un partenaire intime, ainsi que par d'autres membres de la famille, où qu'elle ait lieu et sous quelque forme que ce soit La violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde

Les dimensions mondiales de cette violence demeurent alarmantes, malgré que le droit des femmes et les filles à vivre à l'abri de la violence soit défendu par des accords internationaux, tels que la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ( la Convention Internationale relative aux Droits des Enfants ( et la Déclaration des Nations Unies sur l’élimination de la violence contre les femmes de 1993.

La violence à l’égard des femmes et des filles représente un obstacle majeur au respect des droits des femmes et des filles et à la réalisation du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030 dont la cible 5 2 est « d’Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation »

La violence physique comprend des sévices, tels que bousculer, secouer ou jeter un objet contre la femme, gifler, tordre le bras ou lui tirer les cheveux, donner des coups de poing ou avec quelque chose, donner des coups de pied, trainer par terre ou battre, étrangler, brûler, menacer ou attaquer au moyen d'un couteau, d'une arme à feu ou d’une autre arme La violence sexuelle inclut les sévices sexuels, tels que des rapports sexuels contraints par la menace, l'intimidation, ou la force physique Les sévices psychologiques ou émotionnelles qui consistent en un comportement visant à intimider ou à persécuter, sous forme de menaces, d'agressions verbales, et d'humiliation constante

  • La justification sociale de la violence comme mesure disciplinaire lorsqu’une femme ne se conforme pas au rôle de genre attendu est élevé à Madagascar
  • Les femmes acceptent plus la violence faite aux femmes 41 que les hommes 29
  • 14 de femmes âgées de 15 49 ans ont été victimes de violences sexuelles au cours de leur vie 32 ont été victimes de violences physiques depuis l’âge de 15 ans
  • Environ 1 femme sur 4 est victime de violences physiques perpétrées par son mari conjoint actuel ou le dernier
  • La prévalence de la violence physique conjugale au cours de 12 derniers mois est de 12
  • Cette forme de violence est plus prononcée en milieu urbain, parmi les femmes les plus instruites et les plus aisées
  • Il s’avère donc important de renforcer les programmes de prise en charge des survivantes de violence et d’intensifier les campagnes de sensibilisation sur la prévention des violences, incitant les femmes à briser le silence
MICS 2018

Télécharger le document

(PDF, 259,04 KB)