MICS 6 (2018) : Etat nutritionnel des enfants

Enquête nationale sur la situation socio-démographique des ménages

À propos du document

  • A Madagascar, la situation par rapport au retard de croissance est critique car elle concerne 42% des enfants de moins de 5 ans Le retard de croissance est le résultat d’une privation chronique de nutrition et d’épisodes d’infections pendant les 1.000 premiers jours de la vie qui affecte la croissance et le développement optimal d’un enfant S’il n’est pas remédié à temps, les conséquences sur le développement de l’enfant sont irréversibles et affectent entre autres les performances scolaires, le gain de productivité potentiel d’un individu ainsi que la productivité économique du pays
  • Le retard de croissance commence au cours de la grossesse lorsque la mère n’a pas toute la nourriture et les soins requis pour assurer le bon développement du foetus
  • Le retard de croissance augmente après la naissance lorsque les pratiques d’allaitement et/ou l'alimentation complémentaire entre l'âge de 6 mois et 2 ans sont inadéquats Il est le plus élevé dans les régions du centre de Madagascar (plateau central) et plus particulièrement dans la région de Vakinankaratra
  • La prévalence de l'émaciation dans le pays est précaire avec un taux global de 6% incluant 1% de cas sévères Les enfants âgés de 12 à 17 mois sont les plus vulnérables, avec une prévalence de 9%. Les enfants émaciés sont plus susceptibles d'être malades et courent un risque accru de décès Elle touche principalement les régions de Vatovavy Fitovinany, Menabe, Analanjirofo et Melaky Les enfants sévèrement émaciés sont plus susceptibles d'être malades et courent un risque accru de décès
  • Bien que la prévalence de l'émaciation soit faible dans le pays, il est important de veiller à ce que la prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë soit continue, accessible et de qualité pour les enfants souffrant de cette malnutrition et prévenir la mortalité
  • De faibles disparités de la malnutrition sont observées entre les milieux (rural/ et les quintiles de richesse des ménages
  • Le retard de croissance et l'émaciation dans le pays affectent les jeunes enfants dès le début de la grossesse ainsi que pendant la période d’allaitement exclusif et tout au long de la période d'alimentation complémentaire Il est donc important de renforcer les programmes qui permettraient d'améliorer la nutrition maternelle, les pratiques d’allaitement, la quantité, la qualité ( et la fréquence des aliments complémentaires donnés aux jeunes enfants
MICS 2018

Télécharger le document

(PDF, 295,22 KB)