Lutte contre le changement climatique, le défi d'accélérer la mise en œuvre de solutions durables pour un meilleur accès à l’Eau.

25 novembre 2021
Citerne d'eau
© UNICEF/UN0496571/Andrianantenaina

Mahajanga, le 25 Novembre 2021 - La Politique Nationale Eau, Assainissement et Hygiène a fixé : « d’ici 2030, assurer la durabilité environnementale des ressources en eau en tant que ressources naturelles dans un contexte de changement climatique, afin de satisfaire durablement toutes leurs utilisations. Ces utilisations incluent celle des ménages, de l’agriculture, des entreprises, des mines, etc. ». Dans cette optique, le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, avec l’appui des Systèmes des Nations Unies a organisé un mini colloque les 25 et 26 Novembre 2021, au Baobab Tree qui a pour thème : Accélérer la mise en œuvre de solutions durables pour un meilleur accès à l’Eau.

L’objectif est de créer un événement qui permettra de mobiliser les parties prenantes, y compris le Secteur Privé, pour contribuer à la mise en œuvre des solutions durables y afférentes afin d’accélérer la réalisation des actions de prévention, d’atténuation et d’adaptation nécessaires face au manque d’eau et changement climatique. Les thèmes qui seront abordés pendant les 2 jours du Colloque porteront sur le manque d’eau et le changement climatique, facteurs de conflits et de migration ; les impacts changement climatique sur les ressources en Eau et la productivité ; les compétences nécessaires dans le secteur Eau ; et l’engagement du Partenariat Public-Privé dans le secteur Eau.

En effet, Madagascar, de par son insularité, a été classé, parmi les pays les plus vulnérables au changement climatique, dans les analyses réalisées au niveau international. Selon le Groupe d’Expert Intergouvernemental sur l’Evaluation du Climat (GIEC), la vulnérabilité au changement climatique est définie comme le degré selon lequel un système est susceptible, ou se révèle incapable, de faire face aux effets néfastes des changements climatiques, notamment à la variabilité du climat et aux conditions climatiques extrêmes.

Le manque d’eau dû au changement climatique est un des facteurs de conflits et de migration car les communautés et la population sont en compétition pour trouver des ressources en eau. Or ces déplacements mettent encore plus de pression aux services sociaux de base existants. D’autres secteurs clés tels que l’Agriculture, l’industrie, l’énergie, … subissent aussi les conséquences de la rareté de cette ressource, entraînant un conflit d’usage.

Dans son discours, le Directeur Général du MEAH a évoqué que cet événement aboutira à un travail collectif considérable, une occasion précieuse de se pencher sur des problèmes et des sujets de préoccupation communs, de partager des expériences et des connaissances, en particulier en ce qui concerne le changement climatique. Ce mini colloque se présente comme une occasion de discuter des thèmes pertinents.

Le Système des Nations Unies par le biais de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et Développement (CNUCED), l’UNICEF soutient ce colloque pour renforcer, trouver, mettre en œuvre/accélérer des solutions durables relatives à l’accès aux ressources en Eau. D’autres agences comme l’ONUDI, la FAO, le PAM, FAO, FIDA, l’AIEA, le PNUD …. Soutiennent déjà et continueront à soutenir la mise en œuvre des solutions.

L’atteinte des cibles des ODDs (liés à l’eau et au changement climatique) par Madagascar passe nécessairement, entre autres, par les investissements conséquents dans la construction et la gestion (en toute urgence) des infrastructures résilientes au changement climatique, la promotion de la réalisation et de l’utilisation des installations d’assainissement adéquates et peut polluants. Il s’avère donc impératif que tous et toutes, s’engagent en acteurs de changement de comportement et contribuent à la promotion constante de la gestion des ressources en eau et du patrimoine, à l’adoption d’un comportement pour arrêter le dérèglement climatique.

« La crise climatique est une crise des droits de l'enfant ». Selon une étude de l’UNICEF en 2021, Madagascar fait partie des dix premiers pays au monde où l’enfant est le plus à risque de subir les effets du changement climatique. Il est crucial d’agir maintenant pour les aider considérant qu’ils sont les meilleurs agents de changement et d’éviter qu’ils ne puissent être responsables (à leurs tours) de transmettre le mauvais héritage du dérèglement climatique à d’autres générations.

Le panel pour le colloque sur les ressources en eau
Le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, avec l’appui des Systèmes des Nations Unies a organisé un mini colloque les 25 et 26 Novembre 2021, à Majunga (Région Boeny) sur le thème : Accélérer la mise en œuvre de solutions durables pour un meilleur accès à l’Eau.

Contacts presse

Timothy James Irwin
Chef de la Communication
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: tjirwin@unicef.org
Lalaina Ralaiarijaona
Communication officer
UNICEF Madagascar
Adresse électronique: lralaiarijaona@unicef.org

A propos d'UNICEF

L’UNICEF travaille dans les endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, afin de construire un monde meilleur pour tous. 

Suivez l’UNICEF sur TwitterFacebook et Instagram