Des "coins lecture" dans plus de 300 écoles du Sénégal

L’UNICEF, avec le soutien financier de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) a expérimenté avec le Ministère de l’éducation nationale l’implantation de coins lecture dans les établissements scolaires du pays.

Lalaina F. Andriamasinoro
Enfants dans une salle de classe
UNICEF Senegal/2022/Massamba Fall
12 avril 2022

TAMBACOUNDA (Sénégal), le 12 avril 2022 – Aissatou Sow, 10 ans, de la classe de Cours Préparatoire (CP) de l’école élémentaire de Plateau 2, dans la ville de Tambacounda, se réjouit de voir un petit coin pour la lecture installé dans sa classe. En plus des nouveaux manuels de français et de mathématiques qui leur sont récemment parvenus, des livres de divertissement ont également été mis à la disposition des élèves.

Aissatou Sow (à droite), 10 ans et ses amis dans le coin lecture de l'école élémentaire de Plateau 2, à Tambacounda
UNICEF Senegal/2022/Andriamasinoro
Aissatou Sow (à droite), 10 ans et ses amis dans le coin lecture de l'école élémentaire de Plateau 2, à Tambacounda

"Je suis pour l’instant en train d’apprendre à lire. Mais je regarde surtout les images et la maîtresse nous raconte l’histoire" nous dit Aissatou. "Ce serait encore mieux si on rajoute plus de livres, surtout des bandes dessinées. C’est cela qui m’intéresse le plus" confie-t-elle. "En tout cas, j’espère qu’après mes études dans cette école, je vais pouvoir lire tous ces livres. Je rêve de pouvoir poursuivre mes études" nous dit-elle avec confiance.

"Le coin lecture suscite beaucoup la curiosité des élèves de cette classe. Pendant la période de pause, certains élèves préfèrent rester dans le coin de lecture pour parcourir et feuilleter les livres. Je peux dire que la mise en place de ces coins lecture a beaucoup contribué à l’éveil des enfants, d’autant plus qu’on organise des sessions régulières de lecture pendant les périodes de cours" a expliqué Lala Kane, 38 ans, enseignante de cette classe de Cours Préparatoire de l’Ecole Elémentaire Plateau II.

Elle a accueilli deux cohortes de 65 élèves dans sa classe et témoigne du changement qui se produit parmi les élèves depuis la mise en place de ces coins lecture.

Lala Kane, 38 ans, enseignante de cette classe de Cours Préparatoire de l’Ecole Elémentaire Plateau II.
UNICEF Senegal/2022/Andriamasinoro
Lala Kane, 38 ans, enseignante de cette classe de Cours Préparatoire de l’Ecole Elémentaire Plateau II.

Afin de promouvoir la culture de la lecture et de faciliter, à cette fin, l’accès des élèves dans les zones défavorisées et parfois reculées n’offrant pas de bibliothèque scolaire à des supports de lecture, l’UNICEF, avec le soutien financier de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) a expérimenté avec le Ministère de l’éducation nationale l’implantation de coins lecture dans les établissements scolaires du pays.

"Nous avons mis en place des coins lectures dans 50 écoles de la région, bénéficiant à plus de 27,500 élèves. A cela s’ajoutent plus de 2,500 manuels et des nattes, des malles et des chaises – pour assurer leur bonne installation" déclare Babacar Diack, Inspecteur de l’Académie de la région de Tambacounda.

"Cette initiative a été très favorablement reçue par les élèves et les enseignants, lesquels n’avaient quasiment pas accès à de telles ressources avant. Ces coins lecture offrent un accès libre aux élèves à des ouvrages de lecture et sont également exploités par les équipes pédagogiques pour renforcer les enseignements et apprentissages, et diversifier leurs approches pédagogiques" rajoute Babacar Diack.

Dans l’ensemble du pays, cette expérimentation a permis d’implanter des "coins lecture" dans 300 écoles élémentaires publiques - dont 50 à Tambacounda, 60 à Kolda, 40 à Matam, 40 à Sédhiou, 40 à Zinguinchor, 25 à Kédougou, 30 à Kaffrine et 15 à Dakar, dans la banlieue de Pikine Guediawaye, bénéficiant à plus de 98.000 élèves. Les coins lectures devraient intégrer le dispositif opérationnel d’implantation du Modèle Harmonisé d’Enseignement Bilingue au Sénégal (MOHEBS), suivant les dernières orientations formulées par le Ministère de l’Education Nationale.

Coin Lecture
UNICEF Senegal/2022/Massamba Fall

Les commentaires reçus des élèves et des enseignants ont été globalement très positifs, félicitant l'initiative et formulant des recommandations pour son extension, y compris des matériels supplémentaires afin de consolider et d'élargir les options de lecture, et envisager l'inclusion de jeux tels que les échecs afin de promouvoir les compétences en résolution de problèmes et en réflexion stratégique.

"La lecture n'ouvre pas seulement les portes de l'imaginaire, n’élargit pas seulement les horizons. Elle permet à l’enfant d’apprendre de nouvelles choses, de développer son langage, d’enrichir son vocabulaire et d’améliorer bien d’autres compétences de vies, comme la résolution de problèmes, la communication et bien sûr la linguistique" a pour sa part expliqué Silvia Danailov, Représentante de l’UNICEF au Sénégal.