Feuille de route pour l’atteinte de l'ODD 6.2 liée à l’assainissement

À l’horizon 2030, réaliser la Fin de la Défécation à l’Air Libre (Mauritanie FDAL) et mettre en place les conditions pour offrir des services d’assainissement et d’hygiène de qualité qui préservent la dignité,

rapport wash
UNICEF Mauritanie

Points forts

La Mauritanie est l’un des pays où les indicateurs de taux d’accès aux services d’assainissement et d’hygiène restent faibles malgré les efforts impor­tants de la part de l’ensemble des acteurs. Selon l’enquête MICS3 2015, 38,8 pour cent de la population totale pratiquait la défécation à l’air libre (DAL). Cette pro­portion était de 63,9 pour cent en milieu rural4 et de 11,1 pour cent en milieu urbain. Également en matière d’hygiène, 41 pour cent des ménages disposaient d’un lieu spécifique pour le lavage des mains avec de l’eau et un produit nettoyant, cette proportion était de 63,3 pour cent en milieu urbain et 25,7 pour cent en milieu rural.

En mai 2015, la Mauritanie a signé la Déclaration de N’Gor sur l’hygiène et l’assainissement, qui vise à réaliser un accès universel aux services appropriés et durables d’hygiène et d’assainissement et à mettre fin à la défécation à l’air libre (FDAL) d’ici 2030. Cette même année 2015, le gouvernement Mauritanien a montré son engagement pour atteindre les objectifs de développement durables (ODD) en adoptant la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) couvrant la période 2016-2030, en tant que cadre de programmation des politiques publiques visant à réaliser les ODD. La SCAPP prend en compte l’accès aux services d’assainissement et d’hygiène dans le cadre de l’objectif spécifique « Assurer une forte inclusion sociale par un accès équitable à des services de base de qualité ».

wash_03
Auteur
UNICEF Mauritanie
Date de publication
Langues
Français