Bulletin H6+ | Numéro 4 (Décembre 2018)

Partenariat pour la promotion de la santé des mères, des nouveaux-nés et des enfants

Un groupe de jeunes filles dansent en mimant des positions de combat
UNICEF/UN0263145/Ramasomanana

Points forts

Après les différents engagements pris par Madagascar, l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et la mortalité néonatale est l’une des principales priorités du pays.

Pour cette année 2018, les membres du groupe H6+, dont l’UNICEF assure la présidence tournante, ont uni leur force à celle du Gouvernement pour le renforcement du système de santé en vue de contribuer à l’amélioration de la disponibilité et de la qualité des soins reçus par les nouveau-nés et les mères avant, pendant et après l’accouchement, c’est-à dire pendant les 1000 premiers jours de la vie. Cependant, si toutes les femmes étaient suffisamment nourries et recevaient des soins de bonne qualité pendant la grossesse, l’accouchement et la période postpartum, un grand nombre de mort-nés et de décès néonatals pourrait être évités.

Par ailleurs, pour renforcer les acquis en matière de santé maternelle et néonatale et atteindre les objectifs de développement durable, le Gouvernement Malagasy en collaboration avec les partenaires, notamment le Groupe H6+, accorde beaucoup d’importance aux mesures qui ont fait leurs preuves, qui sont rentables et qui permettent de sauver la vie d’innombrables mères et nouveau-nés. En effet, Il est indispensable de protéger davantage la santé de la mère pour sauver la vie du nouveau nés car la survie et le bien-être du nouveau-né dépendent de sa mère sous plusieurs aspects importants.

Grâce au travail de H6+ (composé de l’UNICEF, UNFPA, UNAIDS, OMS, Banque Mondiale et USAID) qui est aligné aux stratégies nationales suivant les directives et recommandations globales, le gouvernement reçoit un soutien financier et technique pour assurer la continuité de soins et pour prévenir les décès néonatals et les mortalités maternelles évitables. De ce fait, beaucoup d’innovations et de directives lancées par le groupe H6+ ont été menées pour améliorer la situation de la santé maternelle et néonatale, par exemple la prise en charge des possibilités d’infections bactériennes graves chez les nourrissons quand la référence n’est pas possible, l’utilisation au niveau centre de santé de base et communautaire de la chlorhexidine pour les soins ombilicaux.

Bulletin H6 - N4 - Dec 2018 - cover

Author

UNICEF, UNFPA, UNAIDS, OMS, Banque Mondiale, USAID

Date de publication

Langues

Français

Téléchargez le rapport

(PDF, 5,05 MB)