Comment protéger vos enfants en ligne pendant le confinement lié à la pandémie de COVID-19

Cinq manières de vous assurer que les expériences en ligne de vos enfants sont positives et sûres

UNICEF
Girl taking notes during an online class on her computer at home.
UNICEF/UNI320497/Elias
21 avril 2020

Si votre famille est confinée pendant la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), il est probable que vos enfants passent beaucoup plus de temps sur Internet. La moindre activité, que ce soit l’école, les discussions avec les amis et les grands-parents et même les cours de musique, a désormais lieu en ligne.

Si Internet aide les enfants et les adolescents à atténuer les effets de cette nouvelle normalité (temporaire) et leur donne les moyens de continuer à vivre leur vie, il expose néanmoins les parents à une série de nouveaux défis. Comment tirer le meilleur parti des atouts d’Internet tout en réduisant au maximum les risques associés à son utilisation ? L’équilibre n’est déjà pas facile à atteindre en temps normal, mais il l’est encore moins en temps de crise sanitaire comme celle de la COVID-19.

Cinq manières d’aider vos enfants à rester en sécurité en ligne


1. Protégez-les en dialoguant ouvertement avec eux.

Ayez une conversation franche avec votre enfant sur ses fréquentations et ses usages en ligne. Assurez-vous qu’il comprend l’importance de faire preuve de gentillesse et de bienveillance dans ses échanges et que les propos méchants, discriminatoires et déplacés sont inacceptables, et ce, quelles que soient les circonstances. Si votre enfant est la cible de tels propos, encouragez-le à vous en parler immédiatement, à vous ou à un autre adulte de confiance. Faites preuve de vigilance si votre enfant a l’air contrarié ou vous cache ses activités sur Internet et assurez-vous qu’il n’est pas victime de harcèlement en ligne.

Fixez, avec la participation de votre enfant, des règles pour l’utilisation des appareils numériques (où, quand, comment).


2. Servez-vous de la technologie pour les protéger.

Vérifiez que l’appareil de votre enfant fait l’objet de mises à jour logicielles régulières et qu’il est doté de programmes antivirus. Vérifiez aussi que les paramètres de confidentialité sont activés. Couvrez l’objectif des webcams lorsque vous ne les utilisez pas. Si vous avez des enfants plus jeunes, des outils tels que le contrôle parental, notamment la recherche sécurisée, peuvent vous aider à veiller à ce que leurs expériences en ligne restent positives.

Méfiez-vous des ressources éducatives en ligne gratuites. Votre enfant ne doit pas avoir à fournir une photo de lui ou son nom complet pour les utiliser. Pensez également à vérifier les paramètres de confidentialité afin de minimiser la collecte des données. Aidez votre enfant à protéger ses données personnelles, en particulier des inconnus.


3. Passez du temps en ligne avec vos enfants.

Donnez à votre enfant des occasions d’échanger en ligne avec ses amis, des membres de la famille et vous-même de manière sûre et positive. Il est plus important que jamais d’être en lien avec les autres. Profitez-en pour montrer l’exemple en faisant preuve de gentillesse et d’empathie dans vos « échanges virtuels ».

Aidez votre enfant à reconnaître et à éviter les fausses informations et les contenus qui ne sont pas adaptés à son âge. De tels contenus et informations risquent d’accroître son anxiété au sujet de la COVID-19. Informez-vous ensemble sur le virus en consultant les nombreuses ressources numériques mises à votre disposition par des organisations fiables, telles que l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé.

Cherchez avec votre enfant des applications, des jeux et d'autres divertissements en ligne adaptés à son âge.

Alain, 12 ans, poursuit son apprentissage à la maison en Côte d’Ivoire. « J’aime étudier chez moi, c’est facile de suivre les cours sur Internet. Bien sûr, mes amis me manquent, mais je suis content de passer plus de temps avec mon père à la maison. »
UNICEF/UNI320740/Dejongh
Alain, 12 ans, poursuit son apprentissage à la maison en Côte d’Ivoire. « J’aime étudier chez moi, c’est facile de suivre les cours sur Internet. Bien sûr, mes amis me manquent, mais je suis content de passer plus de temps avec mon père à la maison. »

4. Encouragez des habitudes en ligne saines.

Expliquez à votre enfant les bons comportements à adopter en ligne et pendant les appels vidéo et vérifiez qu’il les applique bien. Encouragez-le à se montrer gentil et respectueux envers ses camarades de classe, à faire attention à sa manière de s’habiller et à ne pas participer à des appels vidéo dans sa chambre. 

Familiarisez-vous avec les politiques des établissements scolaires et les numéros d’urgence pour le signalement des actes de harcèlement en ligne ou des contenus en ligne inappropriés.

Les enfants passent plus de temps sur Internet et risquent donc d’être davantage exposés à des publicités qui font l’article d’aliments préjudiciables pour la santé, de stéréotypes liés au genre ou de contenus inadaptés à leur âge. Aidez-les à reconnaître ces publicités et profitez-en pour explorer ensemble ce qui ne va pas dans les messages négatifs qu’elles véhiculent.


5. Laissez-les s’amuser et s’exprimer.

Vos enfants peuvent mettre à profit le temps passé à la maison et leur présence en ligne pour partager leurs points de vue et soutenir ceux qui en ont besoin durant cette crise.

Encouragez-les à tirer le meilleur parti des outils numériques qui favorisent une activité physique, tels que les vidéos d’exercices en ligne pour les enfants et les jeux vidéo qui les font bouger.

N’oubliez pas d’instaurer un équilibre entre les divertissements en ligne et les activités hors ligne, notamment à l’extérieur, si vous en avez la possibilité.


Informations fournies par Sarah Jacobstein, Spécialiste des droits de l’enfant et des entreprises, UNICEF États-Unis