Déclaration conjointe de Catherine Russell, Directrice générale de l’UNICEF, et de Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, à l’occasion de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel

01 août 2022
22-year-old mother, Elizabeth, with her baby Samira who is being treated for malnutrition at the Sabba Hospital in South Sudan.
UNICEF/UN0575654/Rich
22-year-old mother, Elizabeth, with her baby, Samira, who is being treated for malnutrition at the Sabba Hospital in South Sudan.

NEW YORK/GENÈVE, le 1er août 2022  « Alors que les crises mondiales continuent de menacer la santé et la nutrition de millions de nourrissons et d’enfants, l’allaitement maternel, qui leur donne le meilleur départ possible dans la vie, est plus vital que jamais.

À l’occasion de cette Semaine mondiale de l’allaitement maternel, qui a pour thème Go pour l’allaitement ! Éduquer, promouvoir, soutenir, l’UNICEF et l’OMS appellent les gouvernements à allouer davantage de ressources à la protection, à la promotion et au soutien des politiques et des programmes en faveur de l’allaitement maternel, en particulier pour les familles les plus vulnérables vivant dans des contextes d’urgence.

En effet, dans les situations d’urgence telles que celles que connaissent actuellement l’Afghanistan, le Yémen, l’Ukraine, la Corne de l’Afrique et le Sahel, le lait maternel constitue un aliment sûr, nutritif et accessible pour les nourrissons et les jeunes enfants. Il offre une puissante protection contre les maladies et toutes les formes de malnutrition chez l’enfant, notamment l’émaciation.

Le lait maternel est également le premier vaccin des nourrissons : il les protège des maladies infantiles courantes.

Pourtant, en raison du stress émotionnel, du manque d’espace et d’intimité et des mauvaises conditions d’assainissement auxquels sont confrontées les mères, de nombreux enfants sont privés des bienfaits de l’allaitement maternel qui leur permettraient de survivre.

Moins de la moitié des nouveau-nés sont allaités au sein durant leur première heure de vie, ce qui les expose davantage au risque de maladie et de décès. Et seuls 44 % des nourrissons sont exclusivement allaités au sein pendant les six premiers mois de leur vie, un chiffre en deçà de l’objectif de 50 % à l’horizon 2025 fixé par l’Assemblée mondiale de la Santé.

Plus que jamais, il est important de protéger, de promouvoir et de soutenir l’allaitement maternel en tant que système alimentaire durable et naturel par excellence, pas uniquement pour la protection de notre planète, mais aussi pour la survie, la croissance et le développement de millions de nourrissons.

C’est pourquoi l’UNICEF et l’OMS appellent les gouvernements, les donateurs, la société civile et le secteur privé à intensifier leurs efforts pour :

  • Investir en priorité dans les politiques et les programmes favorisant l’allaitement maternel, notamment dans les contextes fragiles et les situations d’insécurité alimentaire ;
  • Doter les agents de santé et les professionnels de la nutrition travaillant au sein d’un établissement ou des communautés des compétences nécessaires afin qu’ils apportent des conseils de qualité et un soutien concret aux mères pour un allaitement réussi ;
  • Protéger les personnes s’occupant d’enfants et les professionnels de santé des techniques d’influence marketing peu scrupuleuses employées par le secteur des préparations pour nourrissons en adoptant et en mettant pleinement en œuvre le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, y compris dans les situations de crise humanitaire ;
  • Mettre en œuvre des politiques favorables à la famille qui permettent aux mères de disposer du temps, de l’espace et du soutien dont elles ont besoin pour allaiter. » 

Contacts presse

Helen Wylie
UNICEF New York
Tél: +1 917 244 2215
Adresse électronique: hwylie@unicef.org

Contenu multimédia

Rosalin, 30, breastfeeds her baby boy Albert Lay Re, 1yr 2mth, sitting on their makeshift bed inside the mass prayers hall where they are temporarily sheltered, at Narnataw village church, Loikaw, Kayah State, Myanmar.
Rosalin, 30, breastfeeds her baby boy Albert Lay Re, 1yr 2mth, sitting on their makeshift bed inside the mass prayers hall where they are temporarily sheltered, at Narnataw village church, Loikaw, Kayah State, Myanmar.

Ressources supplémentaires pour les médias

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Suivez-nous sur TwitterFacebookInstagram et YouTube.