Mon fils Prince a repris des forces !

Grâce à un dépistage précoce de sa malnutrition sévère, Prince, 1 an, a pu retrouver des forces.

Vero Lalaina Andriambelosoa
Weighing of Prince at CSI Jean Taty, DS Makélékélé
UNICEF/2022/TWIRINGIYIMANA
26 avril 2022

A l’Unité Nutritionnelle de Récupération Ambulatoire (URNA) du Centre de Sante Intégré (CSI) Jean Taty, du quartier 1, 01 Centre Sportif de la ville de Brazzaville dans le district sanitaire de Makélékélé, des enfants atteints de Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) sans complications médicales sont quotidiennement accueillis. La Malnutrition Aiguë Sévère (MAS) est une maladie qui réduit les défenses immunitaires de l’enfant, le rendant ainsi vulnérable à toutes les infections.

Au Congo, 8,2% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition dont 2,6% de Malnutrition Aiguë Sévère (MAS). La MAS augmente le risque de décès par 10 à 20 fois chez un enfant. Toutefois, la détection à temps de la malnutrition au niveau communautaire permet de réduire leur complication.

C’est le cas de Prince, 1 an venu pour le suivi de son état nutritionnel accompagné de sa maman Nagcia.

« Lorsque Prince est arrivé ici, il souffrait de Malnutrition Aiguë Sévère (MAS) sans complications médicales. Son examen a révélé que son poids était assez faible par rapport à son âge et à sa taille » souligne Denise, la Cheffe de l’unité de Consultation Préscolaire (CPS)

« Il était maigre. Sa mère était triste mais nous lui avons assuré que nous allions bien nous occuper de son fils. »

 Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF) or Plumpy Nut
UNICEF/2022/TWIRINGIYIMANA
Ready-to-Use Therapeutic Food (RUTF) or Plumpy Nut

Prince a été d’abord détecté par Mafina, le point focal nutrition du District Sanitaire de Makélékélé. « Un matin”, raconte-t-elle “alors que j’allais au travail, j’ai aperçu une dame à quelques mètres de moi avec un enfant sur son dos.  Il a tout de suite attiré mon attention, j’ai immédiatement constaté que c’est un cas de malnutris aiguë sévère. C’était Prince » affirme-t-elle.

« J’ai interrogé la maman Nagcia ,qui disait que Prince n’allait pas bien. Je lui ai proposé d’aller au centre de santé avec moi et elle était d’accord” et poursuit Mafina.

“Mon enfant ne voulait plus manger, jour après jour il s’est mis à perdre du poids et a commencé à souffrir de malnutrition. Quand j’ai été reçue au centre de santé, j’ai bien été prise en charge. On s’est bien occupé de Prince. » dit Nagcia.

L’enfant sera pris en charge et pendant son séjour à l’hôpital, il va bénéficier de traitements médicaux et de traitements nutritionnels.  . Des antibiotiques lui ont été administrés, le test de l’appétit a été effectué et Prince a reçu une ration d’une semaine d’Aliments Thérapeutiques Prêts à l'Emploi (ATPE) ou Plumpy Nut. Après une semaine, un nouveau contrôle a montré que l’état général de Prince s’est amélioré et qu’il a repris des forces.  » .

«  Nous avons constaté un gain de poids. Les ATPE ou Plumpy Nut ont révolutionné le traitement de la MAS car ils peuvent être utilisés sans danger à la maison et assurent une prise de poids rapide  Nous avons vu l’évolution et l’amélioration de l’enfant, Prince est sorti de la MAS et a été transféré pour la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée (MAM) », indique Madame Denise la Cheffe de l’unité de Consultation Préscolaire.

Prince and his mum, CSI Jean Taty DS Makélékélé
UNICEF/2022/TWIRINGIYIMANA
Prince and his mum, CSI Jean Taty DS Makélékélé

« Prince a été déparasité et son état vaccinal a été mis à jour. L’équipe de Denise lui a fourni sa ration en Plumpy Nut. Maintenant, il se porte mieux et il mange correctement. Je suis contente et très reconnaissante de votre aide. » confie Nagcia.

La mobilisation communautaire est l’un des 4 piliers  de la réussite de la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë.

Pendant les séances de sensibilisation, toutes les mamans à orienter les mamans ayant des enfants malades, malnutris sont encouragées à venir vers notre centre de santé où ils seront pris en charge. Chaque fois que les mamans viennent aux séances de pesées mensuelles, il leur est offert des séances de sensibilisation sur les bonnes pratiques afin de prévenir la malnutrition.

Le programme prise en charge de la malnutrition (PECMA) est appuyé par le projet Food for Peace (FFP) mis en œuvre par l’UNICEF avec le soutien de l’USAID/BHA. Grace à cette initiative qui vise à fournir un traitement adéquat, des milliers d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont été pris en charge au Congo.