La Tunisie et l’UNICEF à l’épreuve de la Covid -19

C’est seulement lorsque tous, gouvernement, société civile, secteur privé, organisations de tous bords, nationales ou internationales, citoyens, œuvrent dans la même communauté de vues qu’un combat peut être remporté.

UNICEF Tunisie
La réception des équipement à été assurée en présence du M. le Ministre de la Santé, Dr Abdeltif Mekki, Son Excellence Mme Anna Block Mazoyer, Ambassadrice de Suède en Tunisie, la Représentante de l'UNICEF, Mme Lila Pieters, le Représentant de l’OMS, Dr Yves Souteyrand, et la Cheffe de bureau du Programme Alimentaire Mondial Tunisie, Mme Fatimata Sow Sidibe.
UNICEF Tunisie
06 juillet 2020

Au mois de mars dernier, la pandémie de la Covid-19 a pris de court tous les gouvernements.  Depuis, le virus a frappé de plein fouet touchant la quasi-totalité des pays et causant des ravages sur les plans sanitaire, social, économique, et bien plus encore.

La Tunisie n’a malheureusement pas été épargnée. A la date du 16 juin 2020, 1128 cas de contamination sont confirmés, le nombre de guérisons a atteint 1004 cas et 50 décès sont malheureusement déplorés.

Dès les premiers signes annoncés, l’alerte générale a été déclenchée et l’UNICEF s’est mis à pied d’œuvre mobilisant l’équipe Communication du système des Nations unies et le secteur privé au service du ministère de la santé publique et plus particulièrement de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.   Un plan national de riposte de la Covid-19 basé sur une approche multisectorielle a été lancé et l’UNICEF était là pour impulser, coordonner, accompagner, agir….

« Prévenir est notre seul salut » tel a été le leitmotiv du gouvernement repris par l’UNICEF

Rapidement, une campagne de communication a été développée et des supports audiovisuels instructifs à destination du grand public inclus les enfants  ont été produits pour communiquer des  informations précises sur la pandémie, expliquer les symptômes de la maladie et son mode de contamination, les   gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires afin qu’ils soient bien compris et adoptés, la prévention des cas par l’hygiène des mains, le respect des règles à appliquer en cas de toux ou d’éternuement, le respect de la distanciation physique…

Partenaires fidèles, les artistes, les influenceurs et le secteur privé ont répondu présents à l’appel de l’UNICEF pour apporter leur concours à travers des messages diffusés sur les chaines TV publiques et privées et sur les réseaux sociaux pour inciter à l’adoption des mesures barrières qui peuvent prévenir.

 

Ces mesures préventives ont permis de limiter l’expansion du virus et pour la Tunisie d’apprendre à travers l’évolution de la pandémie dans le monde et des enseignements tirés des autres pays, pour adapter son Plan National de riposte à la Covid-19 et l’appliquer avec l’appui de l’UNICEF aux capacités et au contexte spécifique du pays.

La réponse doit reposer essentiellement sur l’anticipation et la prévention et être en phase avec l’ampleur de la pandémie et de son évolution. Dans cette perspective, diverses stratégies ont été adoptées pour réduire les impacts de la pandémie notamment sur les enfants :

 

  • Des supports ludiques, dont des affiches, des bandes dessinées, ainsi que des vidéos et même des social games et des chansons ont été produits pour expliquer aux enfants les gestes qui sauvent et leur transmettre l’information rassurante

 

  • En dépit de la pénurie considérable d’articles sanitaires et des difficultés d’importation, trois cargaisons d’un total de 83 tonnes de matériel sanitaire de protection individuelle ont été acquis par l’UNICEF avec l’appui financier de la Suède, du Japon et du PAM qui lui s’est chargé des frais de transport. Ce lot d’équipement comprend 261,125 blouses, 2,244 lunettes de protection, 499,000 masques chirurgicaux, 400 thermomètres infrarouges sans contact et bien d’autres articles destinés au personnel de santé de la première ligne pour contribuer à améliorer les mesures de lutte et de freinage de la propagation de la COVID-19 et permettre de poursuivre les services de santé de base y compris la vaccination des enfants.
Réception du 3ème lot des équipements de protection individuelle acquis par l’UNICEF au profit du Ministère de la Santé

Réception du 3ème lot des équipements de protection individuelle acquis par l’UNICEF au profit du Ministère de la Santé : Les 3 lots de 83 tonnes des équipements de protection individuelle contre la contamination par la COVID-19, à savoir : 261.125 sur blouses, 2.244 lunettes de protection, 499.000 masques chirurgicaux, 400 thermomètres infrarouges sans contact couvrent les besoins d’environ 2.400 professionnels de santé de la première ligne pour une période d’environ six mois #UNICEF_Tunisie #COVID_19

Posted by UNICEF Tunisie on Thursday, June 18, 2020

 

  • Le lavage des mains étant la première des protections contre le virus, l’UNICEF en partenariat avec l’USAID, a acquis 23853 kits d’hygiène individuels et 474 kits à l’usage des institutions pour la désinfection et le nettoyage  (savon, gel hydroalcoolique, kits de nettoyage et de désinfection, brochure, jeux pour les enfants…) au profit de centres relevant des Ministères de la Santé, de la Femme, de la Famille, de l’enfance et des Seniors, des Affaires Sociales, de la Justice et de l’Education., et même à des enfants placés dans des familles d’accueil. Des équipements spéciaux pour l’approvisionnement en eau potable (réservoirs d’eaux) et pour la maintenance des unités de lavage des mains ont été mis à la disposition de structures relevant des institutions ci-dessus mentionnées

Ceci a été accompagné par des affiches et des flyers informatifs afin de rappeler les mesures de prévention nécessaires et les bonnes pratiques d’hygiène

 

  • Plus de 2000 thermomètres ont été fournis au Ministère de l’éducation pour permettre aux adolescents et au personnel éducatif de reprendre les cours. D’autres sont en cours d’acquisition.

 

  • Appui psychologique :  Appui à la promotion de la cellule d’assistance psychologique du ministère de la santé et de sa ligne verte destinée au grand public et la mise en place et la promotion d’une 2ème ligne cellule d’assistance psychologique , en partenariat avec le Ministre de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors , du secteur privé et la société civile au profit des familles et des enfants et adolescentes victimes de violence, d’abus et de troubles de la santé mentale.

 

Parer aux conséquences en cascade  de la Covid-19

 

Suite à l’appel de la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore pour la libération des enfants en détention, le bureau de l’UNICEF en Tunisie a mené un plaidoyer auprès du Ministère de la Justice pour la libération des enfants placés dans les centres de rééducation en raison du risque de contamination par la Covid-19.

 86 adolescents ont été libérés. En coordination avec les autorités concernées et la société civile, un travail d’accompagnement des enfants libérés est en cours afin d’assurer leur réintégration dans leurs familles et dans la société.

 

L’UNICEF était aux côtés du Ministère de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors pour proposer aux parents quelques conseils sur la conduite à tenir pour parler aux enfants de la Covid-19 et sur le rôle fondamental qu’ils peuvent avoir dans le bien-être de leurs enfants. Faire passer des messages clairs aux enfants eux-mêmes, désamorcer les angoisses, dédramatiser…. proposer des activités complémentaires ou des astuces pour une meilleure organisation pendant le confinement, promouvoir une alimentation et  une santé mentale saines notamment durant cette période  .

 

Les mesures de couvre-feu et de confinement, la fermeture des établissements scolaires et les restrictions sur les déplacements ont eu des répercussions néfastes sur le bien-être des enfants et des adolescents et constitué des facteurs de stress supplémentaires pour les familles. Bloqués dans des logements souvent exigus, les enfants se sont retrouvés davantage exposés aux tensions quand celle-ci prennent place à la maison. L’UNICEF s’est mobilisé avec ses partenaires gouvernementaux pour venir en aide aux enfants et aux familles à travers l’apport d’un soutien psychosocial en ligne et l’accès à des services par l’intermédiaire de multiples canaux y compris les réseaux sociaux.

 

Une attention particulière a été portée à la lutte contre la discrimination envers les personnes touchées par le virus et les publications malveillantes et les rumeurs dangereuses à leur encontre. L’UNICEF s’est attaché à fournir l’information exacte, en produisant les supports de communication appropriée.

 

Devant des mesures dictées par une urgence médicale soudaine et imprévisible, l’UNICEF, l’OMS et l’UNFPA ont soutenu les autorités sanitaires pour rappeler au public concerné l’importance de la continuité des consultations pré et post natales, le respect du calendrier vaccinal pour les enfants et  la poursuite des traitements des maladies chroniques sans relâcher  les mesures de prévention pour ne pas s’exposer à un risque plus élevé d’infection a la Covid-19. 

 

Face à l'explosion du chômage et la paralysie de l'économie et malgré les ressources financières limitées du pays, le gouvernement a mis en place un programme d’allocation monétaire en faveur d’environ 1million de familles nécessiteuses et vulnérables que la pandémie a particulièrement fragilisé.

 

Par ailleurs, l’UNICEF est parvenu avec l’appui du gouvernement à mobiliser des ressources supplémentaires auprès des bailleurs de fonds au profit des enfants issus de ces mêmes familles nécessiteuses et vulnérables afin de les protéger de l’impact négatif de la Covid-19 sur leur santé, leur état nutritionnel, de l’interruption de la vaccination   et les mettre à l’abri des risques de décrochage scolaire suite à la fermeture prolongée des écoles.

 

La staff association rejoint le mouvement de solidarité….

 

L'élan solidaire  autour de la pandémie de la Covid -19 n’a pas laissé l’association du personnel de l’UNICEF indifférente qui a décidé d’apporter un appui résolu aux besoins des personnes à qui la crise sanitaire a donné une acuité particulière : le personnel soignant, les personnes démunies, les personnes isolées, rapatriées d'urgence, etc. En cette période de forte demande d’équipements sanitaires, un don de 1000 masques FFP2 avec valve qui étaient initialement destinés au personnel de l’UNICEF et de leurs familles a été offert aux soignants de l’Hôpital Charles Nicolle de Tunis placés en première ligne face à l'épidémie.  Une collecte de fonds lancée auprès de l’équipe de l’UNICEF-Tunisie à laquelle a été ajouté le montant réservé au dîner de l’Iftar (rupture du jeûne) que l’Association du personnel organise annuellement au mois de Ramadan, a permis l’achat de 65 couffins alimentaires destinés à des familles vivant dans la précarité. En plus des couffins, 65 petits sacs contenant crayons de couleurs et livres de jeux et de coloriage sur les droits de l’enfant ont été distribués aux enfants de ces familles par l’association du personnel de UNICEF avec l’appui des scouts tunisiens.

Action solidarité organisée par les membres de l’association du personnel de L'UNICEF Tunisie avec l’appui des scouts tunisiens

 

La vigilance reste de mise …

 

Alors que la pandémie continue ses ravages dans le monde, la lutte menée par la Tunisie contre la Covid-19 semble porter ses fruits. Le nombre des cas locaux est en baisse, cependant la vigilance et le renforcement des gestes barrières doivent continuer à être renforcés et adoptés. Les établissements préscolaires rouvrent leurs portes. Mais le jardin d’enfants n’est pas celui qu’ont quitté les petits au mois de mars. De nouvelles règles y sont instaurées. Des gestes barrières, des distances à respecter, des mains à laver plus souvent. Une action appuyée par l’UNICEF et la contribution financière de l’USAID a permis de mettre à disposition de 150 jardins accueillant 10.000 enfants des kits d’hygiène individuels et institutionnels. 

Le ministère de la santé, l’UNICEF et l’OMS ont saisi toutes les opportunités pour renforcer la conscientisation du public sur le risque qui demeure important. La journée mondiale sans tabac en est un exemple. Des vidéos télévisées, des spots radiophoniques, des posts digitaux animés et des affiches ont été produits pour rappeler les effets néfastes du tabac sur la santé et les risques élevés de développer des formes graves de la Covid-19 chez les fumeurs.

 

La prudence reste le maitre mot des autorités sanitaires. Le déconfinement a été fait progressivement et le sentiment de retour à la normalité ne doit pas conduire à un excès de confiance. Le danger est toujours là et la situation peut à tout moment basculer.

Avec le déconfinement total et l’ouverture des frontières, une grande campagne sera lancée dans les prochains jours par le ministère de la santé avec l’appui de l’UNICEF pour rappeler que tant qu’il n’y a pas encore de vaccin, le risque persiste encore, la vigilance est de rigueur et le respect des gestes barrières est vital.  Cette campagne s’adresse au grand public, aux Tunisiens et Tunisiennes résidents à l'étranger de retour au pays, et aux touristes, pour rappeler que cette stratégie est la plus efficace pour freiner la propagation d’une maladie au cours d’une épidémie et faire connaitre les procédures et les circuits mis à disposition pour l’intérêt de tous.

 

Leçons apprises …

 

S’il y a une leçon à tirer de la pandémie c’est bien celle qui démontre que c’est seulement lorsque tous, gouvernement, société civile, secteur privé, organisations de tous bords, nationales ou internationales, citoyens, œuvrent dans la même communauté de vues qu’un combat peut être remporté. Des efforts concertés et continus sont toujours requis pour faire face aux urgences et atténuer l’impact d’un rebond du virus ou d’une seconde vague épidémique. En attendant, dépistage, lavage des mains, distanciation physique, masque et gestes barrière sont toujours de mise et constituent jusqu’à nouvel ordre le meilleur rempart contre la Covid-19.