Les vaccins et les maladies qu’ils permettent d’éviter

Découvrez-en davantage sur les vaccins les plus fréquemment recommandés.

Une infirmière administre un vaccin à une jeune fille, en Ukraine
UNICEF/UN0284080/ Dyachyshyn

Les vaccins contribuent à protéger les enfants et les adolescents de maladies graves, souvent mortelles. Le tableau ci-dessous dresse la liste des vaccins recommandés par la plupart des gouvernements et des médecins afin de protéger les enfants et les populations des épidémies.

Vaccin
Maladie
Symptômes et effets
BCG Tuberculose La tuberculose est une infection qui touche le plus souvent les poumons. Cependant, chez les enfants en bas âge et les jeunes enfants, elle peut aussi toucher d’autres organes, comme le cerveau. Les cas les plus sérieux peuvent entraîner de graves complications ou la mort.

Une fois contractée, la tuberculose est très difficile à soigner. Le traitement est long et n’est pas toujours efficace.
VHB Hépatite B Le virus de l’hépatite B est une infection hépatique dangereuse. Lorsqu’elle est contractée par un nourrisson, la maladie reste souvent asymptomatique pendant plusieurs décennies. À terme, elle peut évoluer en cirrhose ou en cancer du foie.
Polio Poliomyélite La poliomyélite est provoquée par un virus. Elle entraîne la paralysie d’une personne infectée sur 200. Parmi les sujets paralysés, 5 % à 10 % meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner. La poliomyélite est incurable et la paralysie, irréversible. Les malades peuvent seulement recevoir un traitement visant à atténuer les symptômes de la maladie.
DTC Diphtérie La diphtérie infecte la gorge et les amygdales, si bien que les enfants infectés ont du mal à respirer et à déglutir. Dans les cas sévères, la maladie est susceptible d’attaquer le cœur, les reins et/ou le système nerveux.
DTC Tétanos Le tétanos provoque des spasmes musculaires très douloureux. La maladie peut provoquer des raideurs musculaires au niveau du cou et de la mâchoire (trismus), si bien que les enfants touchés ont des difficultés à ouvrir la bouche, à avaler (ou à se nourrir au sein) et à respirer. Même traité, le tétanos est souvent mortel.
DTC Coqueluche La coqueluche provoque des quintes de toux qui peuvent durer pendant plusieurs semaines. Dans certains cas, elle peut provoquer des troubles respiratoires, des pneumonies et la mort.
Hib Haemophilus influenza type b (Hib) Le Hib est une bactérie à l’origine de pneumonies, de méningites et d’autres infections graves qui touche presque exclusivement les enfants de moins de 5 ans.
PnC Maladies à pneumocoques Les maladies à pneumocoques peuvent prendre la forme de maladies graves, telles que des méningites et des pneumonies, ou d’infections plus bénignes, mais plus courantes, comme des sinusites ou des otites.

Les infections à pneumocoques sont à l’origine d’un grand nombre de maladies et de décès dans le monde, en particulier chez les enfants de moins de 2 ans.
Rotavirus Rotavirus Les rotavirus provoquent des diarrhées et des vomissements graves, qui peuvent entraîner une déshydratation, un déséquilibre électrolytique et un état de choc chez les jeunes enfants. Le rotavirus peut être mortel en l’absence de traitement immédiat, en particulier de remplacement liquidien.
ROR Rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse. Ses symptômes incluent de la fièvre, un nez qui coule, des boutons blancs au fond de la bouche et une éruption cutanée. Les cas les plus graves peuvent entraîner la cécité, un œdème cérébral et la mort.
ROR Oreillons Les oreillons peuvent provoquer des migraines, des malaises, de la fièvre et un œdème des glandes salivaires, et entraîner des complications, telles qu’une méningite, une inflammation des testicules et la surdité.
ROR Rubéole Chez les enfants et les adultes, l’infection par la rubéole est généralement bénigne. Cependant, chez les femmes enceintes, elle peut provoquer une fausse couche, une mortinaissance ou des anomalies congénitales.
PVH Papillomavirus humain (PVH) Généralement, l’infection au PVH est asymptomatique, mais certaines souches peuvent provoquer un cancer du col de l’utérus, le quatrième cancer le plus courant chez les femmes. Le PVH est responsable de la quasi-totalité des cas de cancer du col de l’utérus (99 %). Il peut également provoquer des verrues génitales chez les hommes et les femmes ainsi qu’un cancer sur d’autres parties du corps.

Pour obtenir la liste complète des vaccins recommandés dans votre pays, adressez-vous à votre médecin, à votre centre de santé ou au Ministère de la santé.