Comment gérer l’angoisse de la séparation chez votre enfant

Ce que vous devez savoir pour accompagner votre tout-petit.

UNICEF
Man holds a child's hand.
UNICEF/UN066587/Ohanesian
30 juillet 2021

Les instants passés loin de votre enfant sont difficiles à vivre pour vous comme pour lui. Chez les jeunes enfants, la séparation peut même créer un sentiment d’inquiétude et de contrariété. Voici quelques signes qui peuvent vous alerter et divers conseils pour aider votre tout-petit à gérer ces émotions intenses, à prendre confiance et à se sentir plus en sécurité.

 

Qu’est-ce que l’angoisse de la séparation ?

L’angoisse de la séparation se manifeste généralement entre l’âge de 6 mois et 3 ans. Il s’agit d’une étape observée chez de nombreux enfants. Les bébés et les jeunes enfants ressentent parfois de l’anxiété lorsqu’ils ne voient plus leurs parents ou la personne qui s’occupe d’eux, car ils n’ont pas encore pris conscience que ces séparations ne sont que temporaires.

 

Comment savoir si mon enfant est atteint d’angoisse de la séparation ?

Les signes sont généralement faciles à repérer : votre enfant pleure beaucoup lorsque vous le déposez à la crèche, par exemple ? Cela peut vous mettre la puce à l’oreille. L’angoisse de la séparation se manifeste également par ce type de comportement :

  • Votre enfant se montre plus accaparant lorsque vous devez partir.
  • Il pleure ou s’accroche à vous lorsqu’il se trouve dans une situation nouvelle (principalement entre l’âge de 6 mois et 3 ans).
  • Il refuse de s’endormir si vous ou une autre personne s’occupant habituellement de lui ne restez pas à ses côtés.
  • Il se réveille en pleurant alors qu’il faisait des nuits complètes.

Sachez qu’il est tout à fait normal que votre bébé ou votre tout-petit ressente de l’anxiété lorsque vous n’êtes pas à ses côtés. Faites preuve de douceur et de compassion.

 

Comment puis-je accompagner mon enfant ?

Vous n’avez aucune raison de vous sentir coupable lorsque vous devez laisser votre enfant pendant un court laps de temps. Essayez avant tout de l’aider à apprendre comment gérer seul ses émotions : c’est une étape très importante pour l’aider à acquérir une plus grande indépendance.

Parlez de ce que vous ferez ensemble à votre retour

L’angoisse de la séparation reflète en partie la peur de ne jamais vous revoir. Pour apaiser cette crainte, expliquez à votre enfant ce que vous avez prévu de faire quand vous vous retrouverez : « Quand j’aurai fini de travailler, je viendrai te chercher et nous irons au parc pour faire de la balançoire. »

Allongez progressivement la durée des séparations

Confiez votre enfant à un proche de confiance pendant que vous allez faire une course rapide et voyez comment votre enfant le vit. Cela lui permettra de s’habituer à votre absence petit à petit.

Laissez une peluche ou une couverture à votre enfant pour le réconforter

Votre enfant a-t-il un doudou préféré ? Si ce n’est pas le cas, proposez-lui d’en adopter un. Cet objet transitionnel peut aider votre enfant à s’apaiser seul lorsqu’il est contrarié.

Rassurez votre enfant lorsqu’il a peur

Lorsque vous êtes ensemble, soyez à l’écoute de votre enfant. Veillez à répondre en faisant toujours preuve de compréhension et de compassion, sans banaliser ses inquiétudes. Prêtez également attention aux signes non verbaux, comme l’agitation ou l’extrême difficulté à se détacher de vous.

Habituez progressivement votre enfant aux personnes nouvelles

Si une personne que votre enfant ne connaît pas doit venir s’occuper de lui, prévoyez plusieurs brèves rencontres en votre présence avant de les laisser seuls ensemble. Cela permettra à votre tout-petit de se sentir plus à l’aise lorsque vous devrez vous absenter.

N’éternisez pas le moment du départ et adoptez une attitude positive

Dire au revoir est un moment difficile pour votre enfant comme pour vous ! Conservez votre calme autant que possible et adoptez une attitude positive au moment du départ. Souriez, dites à votre enfant que vous revenez bientôt et partez sans prolonger ce moment davantage. Ce rituel rassurera votre enfant : il s’habituera aux séparations et saura que vous reviendrez toujours le chercher.