Allaiter en toute sécurité durant la pandémie de COVID-19

Comment nourrir votre enfant conformément aux recommandations des spécialistes.

Par l'UNICEF
Le 23 juillet 2019, Clara, 8 mois, est allaitée par sa mère, Rosina, à leur domicile dans une zone rurale du département de San José, en Uruguay.
UNICEF/UN0343154/Pazos
04 juin 2020

Il est tout à fait normal que les mères et les femmes enceintes se posent des questions sur les pratiques les plus sûres pour leur bébé durant la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19).

Les données dont nous disposons confirment l’importance de l’allaitement. Le peau à peau et l’allaitement exclusif dès les premières heures de vie favorisent le développement de votre bébé. Il n’y a aucune raison de mettre un terme à ces pratiques à cause du virus. À ce jour, aucune transmission de virus actif (pouvant provoquer une infection) par le lait maternel et l’allaitement n’a été observée.

Les femmes enceintes doivent être encouragées à allaiter leur bébé en toute sécurité, à pratiquer le peau à peau avec leur nouveau-né et à dormir dans la même pièce que lui.

Vous trouverez ci-dessous les réponses à certaines des questions les plus répandues chez les jeunes mamans et les femmes enceintes afin de vous aider à vous occuper de votre bébé en toute sécurité, que vous soyez en pleine forme ou que vous présentiez des signes et des symptômes de COVID-19.

 

Dois-je allaiter durant la pandémie ?

Absolument. Le lait maternel fournit à tous les bébés des anticorps qui leur permettent d’être en bonne santé et qui les aident à se protéger contre de nombreuses infections. Les anticorps et les facteurs bioactifs présents dans le lait maternel peuvent donc les aider à combattre l’infection à la COVID-19 en cas d’exposition au virus.

Jusqu’à l’âge de 6 mois, votre bébé doit exclusivement être nourri au sein. Après cette période, continuez de l’allaiter tout en commençant à introduire des aliments complémentaires sûrs et sains dans son alimentation.

 

Puis-je transmettre la COVID-19 à mon bébé en l’allaitant ?

À ce jour, aucune transmission de virus actif (pouvant provoquer une infection) par le lait maternel et l’allaitement n’a été observée, mais les chercheurs poursuivent leurs recherches.

Pratiquez le peau à peau avec votre nouveau-né. Le fait de tenir votre bébé près de vous favorise le démarrage précoce de l’allaitement, en plus de réduire la mortalité néonatale. Le temps est un facteur essentiel et il est recommandé de commencer l’allaitement dans l’heure suivant l’accouchement.

 

Dois-je continuer d’allaiter si j’ai la COVID-19 ou si je suis soupçonnée de l’avoir contractée ?

Oui, continuez d’allaiter en prenant les mesures de précaution nécessaires. Cela inclut de porter un masque si vous pouvez vous en procurer un, de vous laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique avant et après chaque contact avec votre bébé, et de nettoyer et de désinfecter systématiquement les surfaces que vous avez touchées. Vous n’avez pas besoin de vous laver la poitrine à moins d’avoir toussé dessus. Si ce n’est pas le cas, il est inutile de vous laver la poitrine avant chaque mise au sein.

>> Voir nos conseils pour se laver correctement les mains afin de se protéger contre la COVID-19

 

Que faire si je me sens trop mal pour allaiter ?

Si vous êtes trop faible pour donner le sein à votre bébé, essayez de trouver d’autres manières de le nourrir au lait maternel en toute sécurité. Essayez de tirer votre lait et de le donner à votre enfant à l’aide d’un gobelet ou d’une cuillère propres. Vous pouvez aussi recourir à un don de lait maternel si cette pratique est disponible dans votre région. Discutez de vos possibilités avec votre consultante en lactation ou votre professionnel de la santé.

Le fait de tirer votre lait vous aidera également à continuer de produire du lait maternel et à reprendre l’allaitement dès que vous vous sentirez mieux. Il n’y a aucune période d’interruption à respecter avant de reprendre l’allaitement après avoir été infectée ou soupçonnée d’être infectée par la COVID-19.

Si vous ne pouvez pas tirer votre lait ni bénéficier d'un don de lait maternel, envisagez de faire appel à une mère nourricière – si cette pratique est admise dans votre culture – ou de donner à votre enfant de la préparation pour nourrissons à condition qu’elle soit préparée correctement, qu’elle soit de qualité et que vous puissiez vous en procurer facilement.

 

Dois-je allaiter mon enfant s'il est malade ?

Continuez d’allaiter votre enfant s’il tombe malade. Qu’il ait contracté la COVID-19 ou une autre maladie, il est important de continuer de le nourrir au sein. Le lait maternel renforce le système immunitaire de votre bébé et lui transmet vos anticorps, ce qui l’aide à combattre les infections.

 

Quelles précautions dois-je prendre lors de l’allaitement ?

Assurez-vous de suivre les consignes en matière de lavage des mains. Il est impératif de vous laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique avant et après chaque contact avec votre bébé et de nettoyer et de désinfecter toutes les surfaces que vous avez touchées.

Lavez vos tire-lait ainsi que les récipients et les ustensiles utilisés pour nourrir votre enfant après chaque utilisation, comme vous le faites habituellement.

>> Voir nos conseils de nettoyage pour protéger votre famille durant la pandémie de COVID-19

>> Lire les dernières informations sur le coronavirus destinées aux parents

What coronavirus means for breastfeeding

WHO/UNICEF

Pour en savoir plus sur l’allaitement durant la pandémie de COVID-19, consultez les conseils de l’Organisation mondiale de la Santé.

Article réalisé par Mandy Rich, Rédactrice de contenu numérique, UNICEF