L’UNICEF salue la remise du manifeste des Jeunes de la République du Congo pour la protection de l’environnement à la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo

21 juin 2024
Remise du manifeste des Jeunes de la République du Congo pour la protection de l’environnement à la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo
UNICEF/2024/TWIRINGIYIMANA
Remise du manifeste des Jeunes de la République du Congo pour la protection de l’environnement à la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo

Brazzaville, le 21 juin 2024- Lors d’une cérémonie qui s’est tenue aujourd’hui à Brazzaville, les représentants de plusieurs organisations de jeunes œuvrant pour la protection de l’environnement ont remis à madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre de l'Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo, le manifeste intitulé « Agir aujourd’hui pour la sauvegarde du bassin du Congo ».

L’UNICEF salue l’engagement et la détermination des jeunes qui ont œuvré au développement de ce manifeste qui alerte sur les menaces que l’exploitation illégale des forêts et de la biodiversité, le changement climatique ou encore la pollution de l’eau font peser sur le bassin du Congo, qui abrite la deuxième plus grande forêt tropicale au monde. Ambitieux et pragmatique, ce document interpelle le gouvernement sur une série d’objectifs dont le renforcement de la sensibilisation sur l'afforestation, le reboisement et la protection de l’environnement ainsi que la conduite d’interventions visant à préserver les forêts ou vivent les peuples autochtones. Le manifeste est complété par un plan d’actions qui traduit les objectifs énoncés en un programme de mesures concrètes assorties d’indicateurs de réalisation.

« Ce manifeste est un appel à un changement radical et immédiat. Nous, les jeunes de la République du Congo, appelons à une prise de conscience collective et à des actions concrètes et participatives pour préserver notre biodiversité naturelle, a déclaré Paule Sara Nguie, fondatrice et coordinatrice de l’association Human Empress. Nous croyons fermement en l'importance de maintenir un équilibre essentiel entre l'homme et son environnement, un équilibre indispensable pour faire face aux multiples défis environnementaux. »

Le manifeste des Jeunes de la République du Congo est le fruit d’une réflexion collective initiée en amont du Sommet des Trois Bassins qui s’est tenu en octobre 2023 à Brazzaville. Une douzaine d’associations œuvrant pour la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique en République du Congo ont travaillé au développement de cette déclaration qui a été coordonnée par l'UNICEF et l’ONG Human Empress. Ce processus a également bénéficié de l’accompagnent du Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo du Ministère de la Jeunesse et des Sports, de l’Education Civique, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi ainsi que du Ministère de l’Economie Forestière.

« Ce manifeste, qui traduit le haut niveau de conscience de notre jeunesse dans le domaine de l’environnement, son refus du fatalisme, sa prise de responsabilité et sa force de proposition doit être pris en compte dans l’élaboration des politiques publiques, a affirmé Arlette Soudan-Nonault, Ministre de l'Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo. A nous de vous donner les moyens d’agir, car qui mieux que vous, chers jeunes, est en mesure de construire pour notre planète un avenir durable ? Rien de ce qui se fait pour vous ne saurait se faire sans vous. »

« Ce manifeste, chers jeunes, est le vôtre : c’est vous qui avez pris l’initiative d’élaborer un tel document pour alerter sur les menaces climatiques qui pèsent sur la pérennité du Bassin du Congo et proposer des solutions à la fois concrètes et activables, a déclaré Georges Gonzales, Représentant adjoint de l’UNICEF en République du Congo. Sa remise aujourd’hui à madame la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo est l’aboutissement de votre travail acharné et de votre collaboration inébranlable. »

« La Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques reconnait le rôle des jeunes en tant que partenaires essentiels dans la lutte contre le changement climatique, a rappelé Chris Mburu, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Congo. De plus, l’Accord de Paris reconnait que l'équité intergénérationnelle est un principe fondamental de l'action en faveur du climat. »

Face à l’urgence que représente la crise climatique et son impact sur les enfants et la jeunesse, l’UNICEF réaffirme sa détermination à agir pour que les droits de chaque enfant soient reconnus et protégés, notamment le droit de chaque enfant à vivre dans un environnement propre, sain et durable. Formulé dans l’Observation Générale no. 26. promulguée en 2023 par le Comité des Droits de l’Enfant avec le concours de l’UNICEF. Ce droit doit être promu et garanti par tous les gouvernements signataires de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE). 

Contacts presse

Stevie Ruchelle Sianard-Bidjoua
Communications Associate
UNICEF
Tél: +242 06 510 30 86
Adresse électronique: ssianard@unicef.org

A propos de l'UNICEF

En partenariat avec les acteurs au développement nationaux et internationaux, UNICEF appui le Gouvernement congolais à développer des politiques sociales en faveur des enfants en vue d’améliorer la qualité et l’accès aux services sociaux de base, indispensables au respect de leurs droits à la survie, à l’éducation et à la protection. Une attention particulière est accordée aux groupes les plus vulnérables en l’occurrence les enfants des populations autochtones, les filles, les enfants des familles les plus pauvres et les enfants vivant en milieu rural.

Pour plus d’informations à propos de l’UNICEF et son action pour les enfants, visitez le site global de l’UNICEF.

Suivez-nous sur Twitter , Instagram et Facebook