UNICEF appelle à assurer l’accès des enfants à l’éducation, la santé et la protection

12 juillet 2021

OUAGADOUGOU/DAKAR, 12 Juillet 2021 – Lors de sa visite au Burkina Faso, la Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Marie-Pierre Poirier, a appelé à redoubler d’efforts pour assurer l’accès des enfants et des jeunes à l’éducation, la santé et la protection pour relever les défis que pose la crise humanitaire.

Durant sa visite de cinq jours au Burkina Faso, elle s’est rendue dans les régions du Sahel et du Centre-Nord, zones particulièrement impactées par la crise humanitaire et le manque d’accès des enfants aux services sociaux. A Dori, chef-lieu de la région du Sahel, elle a visité une école qui bénéficie du soutien de l’UNICEF dans le cadre du Programme d’Appui des Nations-Unies pour un Développement Intégré dans la Région du Sahel (PADI).

« Grâce à la mise en place d’un potager, de fourniture de matériels scolaires, de la construction de latrines séparées et d’un point d’eau, et surtout grâce à l’engagement remarquable de la communauté, cette école parvient à attirer et scolariser dans de meilleures conditions davantage d’enfants y compris des filles. Cette année, sept des 12 candidats au Certificat d’études primaires – dont 4 filles - ont réussi leur examen ! », s’est réjouie la Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

« Alors que l’éducation est particulièrement menacée au Burkina Faso, utiliser l’école comme lieu répondant à leurs besoins essentiels est à la fois une réponse à l’urgence humanitaire et une solution pérenne pour l’avenir des enfants et des jeunes ». 

Le Burkina Faso traverse une crise humanitaire sans précédent. On dénombre à ce jour plus de 1,2 millions de personnes déplacées internes[1], dont 61 pour cent d’enfants. Plus de 2,6 millions d’enfants en âge d’être scolarisés (6-17 ans) sont en dehors du système scolaire, soit la moitié des élèves burkinabè (51,4 pour cent)[2].

En cette période de conflit et de pandémie de Covid-19, les enfants hors de l’école, en déplacement ou touchés par l’aggravation de la pauvreté sont plus à risque d’être victimes d’exploitation et d’abus sexuel, de violence basée sur le genre, d’être forcés à travailler, voire d’être recrutés par des groupes armés.

« J'ai affirmé au Président du Faso notre plein soutien pour la création d'opportunités d’engagement pour les jeunes et les adolescents au service de leur communauté. Ils ont besoin d’acquérir des compétences pour contribuer au développement du pays et à la cohésion sociale », a dit Marie-Pierre Poirier à l’issue de sa rencontre avec Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso accompagnée de la Représentante de l’UNICEF au Burkina Faso, Sandra Lattouf.  

« J’ai saisi cette opportunité pour saluer les efforts déployés par le Burkina Faso en matière de vaccination de routine, de santé communautaire et de définition de standards de qualité dans l’éducation », a indiqué Marie-Pierre Poirier.

Ces derniers mois, les attaques et les violations des droits humains contre les populations civiles ont augmenté de manière inquiétante. De mars à mai 2021, les incidents sécuritaires ont entraîné la mort de 152 civils. Pour le seul mois de juin, 178 civils ont été tués, dont des enfants.

« Je présente mes sincères condoléances au peuple burkinabè pour les trop nombreux décès parmi la population civile y compris des enfants victimes de la violence armée », a dit la Directrice Régionale Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. « Pour que les communautés puissent construire la paix, il est impératif que la violence armée cesse ».

« Des solutions innovatrices comme le registre social civil unifié, pour optimiser les actions de protection sociales, ou la construction de points d’eau qui servent les populations déplacées et les communauté hôtes permettent de renforcer la résilience et de bâtir l’avenir ».

###

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site :

https://www.unicef.org/burkinafaso/

Twitter | Facebook | Instagram |Youtube

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Anne-Isabelle Leclercq Balde, Sénégal : aleclercqbalde@unicef.org Tel : +221 77 740 69 14

Hadrien Bonnaud, Burkina Faso : hbonnaud@unicef.org Tel: +226 66 93 31 32

 


[1] 1,218,754 personnes déplacées internes, Avril 2021, Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR).

[2] Enquête sur les enfants et adolescents en dehors de l’école, Ministère de l'Education Nationale et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN), 2017.

Contacts presse

Hadrien Bonnaud
Chief of Communication
UNICEF Burkina Faso
Tél: +226 66 93 31 32
Adresse électronique: hbonnaud@unicef.org
Anne Isabelle Leclercq Balde
UNICEF Afrique de l'Ouest & du Centre
Tél: + 221 77 740 69 14
Adresse électronique: aleclercqbalde@unicef.org

About UNICEF

UNICEF promotes the rights and well-being of every child, in everything we do. Together with our partners, we work in 190 countries and territories to translate that commitment into practical action, focusing special effort on reaching the most vulnerable and excluded children, to the benefit of all children, everywhere.

For more information about UNICEF and its work for children, visit www.unicef.org.

Follow UNICEF West and Central Africa on Twitter and Facebook