Plus de 80.000 enfants retournés d’Angola en RD Congo en besoin d’assistance humanitaire urgente - UNICEF

30 octobre 2018
Children are carrying water from a source built by the UNICEF in Tshinyama, a village near Miabi, located 30 km north-west of Mbuji-mayi, in the direction of Kananga, in the province of Kasai Orientale, in the south Of the Democratic Republic of the Congo, a region plagued by conflict between the militia of the traditional leader Kamuina Nsapu and the Armed Forces of the Democratic Republic of the Congo (FARDC) since June 2016.
UNICEF/UN0236195/Dubourthoumieu

Kinshasa, le 30 Octobre 2018 – Près de 80.000 enfants récemment retournés de l’Angola vers la République Démocratique du Congo (RDC) ont besoin d’assistance humanitaire immédiate, déclare aujourd’hui l’UNICEF. Plus de 300.000 citoyens de la RDC seraient retournés d’Angola depuis le 1er octobre, faisant craindre aux partenaires humanitaires l’émergence d’une nouvelle crise dans un pays qui fait déjà face à de multiples conflits.

« Des milliers d'enfants parcourent de longues distances à pied. Ils sont exposés aux intempéries, à la faim, à l’insécurité ainsi qu’aux risques de violence, a déclaré Gianfranco Rotigliano, Représentant de l'UNICEF en RDC. « Ils ont un accès limité à l’eau potable et aux soins de santé et sont privés d’éducation. Nous sommes très inquiets de leur situation et celle de leurs familles ».

De plus le prix des denrées alimentaires sur les marchés dans les zones d’arrivée, a très fortement augmenté, faisant craindre une augmentation des cas de malnutrition auprès des enfants.

L’afflux de retournés des dernières semaines se concentre essentiellement dans la Province du Kasaï, tandis que des enfants et leurs familles sont retournés dans les provinces avoisinantes du Kasaï Central et du Kwango.

Aux différents points frontaliers avec l’Angola, les services congolais de migrations font face à un afflux important de personnes revenant en RDC, beaucoup d’entre eux restent concentrés dans les petites villes frontalières. Les autorités redoutent la résurgence d’épidémies, étant donnée la promiscuité dans laquelle vit la population retournée.

L’UNICEF et ses partenaires ont conduit une mission d’évaluation des besoins humanitaires dans le territoire de Kamako, Province du Kasaï, où la plupart des retournés sont installés , afin de préparer un programme d’assistance aux enfants retournés et à leurs familles :

  • L’installation de points de chloration de l’eau, de stations de lavage des mains et d’abris d’urgence; dans les sites de regroupement spontanés en zone Kamako ;
  • La prévention de la malaria (distribution de moustiquaires)
  • La prise en charge des cas de malnutrition aigüe sévère des enfants de moins de cinq ans ;
  • La vaccination préventive contre la rougeole des enfants de 6 à 59 mois ;
  • La mise en place d’activités récréatives et l’appui psychosocial pour les enfants affectés ;
  • L’identification et la réunification des enfants non accompagnés ;

Pour assister les enfants affectés et leurs familles, l’UNICEF a besoin de trois millions de dollars américains pour financer sa réponse immédiate dans les semaines à venir. Six millions de dollars américains supplémentaires seront nécessaires pour supporter la réinstallation des populations retournés dans leurs zones d’origine ou d’accueil.

Contacts presse

Yves Willemot

Chief of Communication

UNICEF DRC

Tél: +243 81 88 46 746

Sylvie Sona

Communication Specialist

UNICEF DRC

Tél: +243817096215

Diane Yameogo

UNICEF West and Central Africa Regional Office

Tél: +221 77 332 4326

À propos de l’UNICEF 

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous. Pour obtenir plus d’informations sur l’UNICEF et son travail, veuillez consulter le site https://www.unicef.org/fr 

Suivez-nous sur Twitter et Facebook