19 août 2022

Les événements parallèles officiels de la TICAD8 sont ouverts aux inscriptions !

L'UNICEF Tunisie, l'UNICEF Tokyo et nos collègues sur le terrain se préparent à la prochaine TICAD8 qui se tiendra les 27 et 28 Août à Tunis cette année. Comme il s'agit d'une opportunité cruciale pour s'engager et plaider en faveur d'un agenda centré sur les enfants auprès des gouvernements d'Afrique et de la communauté internationale, l'UNICEF s…, Qu'est-ce que la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) ?, La TICAD a été lancée par le gouvernement du Japon en 1993 comme une initiative visant à recentrer l'attention internationale sur les besoins de développement de l'Afrique et à inverser la tendance au déclin de l'aide au développement de l'Afrique, après la fin de la guerre froide. En près de 30 ans, la TICAD est devenue une plateforme…, Quels seront les sujets abordés lors de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) ?, Par le biais de la TICAD8, le Japon vise à soutenir le développement mené par l'Afrique et à définir une voie pour le redressement de l'Afrique après la pandémie, dans la perspective de l'ère post-COVID-19. Les piliers thématiques de la TICAD8, tels qu'annoncés par le gouvernement du Japon, sont les suivants : ECONOMIE :  Atteindre une croissance…, Comment participera l'UNICEF à la TICAD8 ?, L'UNICEF participera par le biais des événements parallèles en ligne officiels ci-dessous. “Piloter la réponse à la pandémie COVID-19 par la mobilisation communautaire et le volontariat menés par les jeunes” Date : Jeudi 25 août 2022 Heure : 06h00-07h00 NY, 10h00-11h00 Dakar, 11h00-12h00 Tunis, 13h00-14h00 Nairobi, 19h00-20h00 Tokyo Organisateurs…
26 juin 2022

Vers l'élimination du mariage des enfants : Tendances mondiales et profils de progrès

Le mariage des enfants est largement reconnu comme une violation des droits de l'homme et un obstacle au développement national. En fait, les preuves suggèrent que la pratique du mariage des enfants est étroitement associée à un faible niveau d'instruction, aux grossesses précoces, à la violence conjugale, à la mortalité maternelle et infantile, à l'augmentation des taux d'infections sexuellement transmissibles, à la pauvreté intergénérationnelle et à la déresponsabilisation des filles mariées. En s'engageant envers les objectifs de développement durable (ODD), la communauté internationale s'est engagée à mettre fin à la pratique du mariage des enfants d'ici 2030. Ce rapport examine les tendances historiques, en mettant l'accent sur certains pays dont la Tunisie qui ont enregistré une baisse significative de la prévalence du mariage des enfants. Il offre un aperçu des changements dans la pratique du mariage des enfants ainsi qu'un examen des autres changements qui se sont produits dans ces pays en termes d'accès des filles à l'éducation et aux opportunités d'emploi, ainsi que de développement économique et de réduction de la pauvreté. Le mariage des enfants devient moins courant. Au cours de la dernière décennie, la proportion de jeunes femmes dans le monde qui se sont mariées alors qu'elles étaient enfants a diminué de 15 %, passant de près de 1 sur 4 à 1 sur 5. Cela signifie qu'au cours des 10 dernières années, les mariages de quelque 25 millions de filles ont été évitée. Le taux de déclin du mariage des enfants en Tunisie se classe parmi les cinq premiers au monde, ce qui le place sur la bonne voie éliminer cette pratique d'ici 2030. Près de 1 jeune femme tunisienne sur 10 était mariée dans son enfance en 1993 contre 1 sur 100 en 2018 La prévalence du mariage des enfants a diminué dans tous les groupes de population Dans l'ensemble, le profil économique des enfants mariées est resté relativement inchangé au fil du temps Certains facteurs qui expliquent ce déclin : L'extrême pauvreté est tombée à moins de 1 % en 2015 Les filles tunisiennes ont connu des améliorations significatives en matière d'éducation La dernière génération d'enfants mariées est instruite et la plupart d'entre elles ont fréquenté l'école secondaire Alors que l'emploi des femmes en Tunisie est inférieur à la moyenne des pays à revenu faible et intermédiaire, près de 90 pour cent de toutes les femmes tunisiennes actives sont employées dans des emplois rémunérés et salariés   Messages clé: Le mariage des enfants est une pratique préjudiciable au bien-être des filles et en violation de leurs droits. C'est de moins en moins courant. Pourtant, elle touche 650 millions de filles et de femmes dans le monde, et les progrès mondiaux ne sont pas assez rapides pour atteindre l'objectif des ODD d'éliminer le mariage des enfants d'ici 2030. Le progrès est possible dans de bonnes conditions - avec des changements significatifs dans le bien-être de la société, le statut des femmes et la fourniture de services clés au cours de plusieurs décennies. Les opportunités pour les filles sont essentielles au succès. Le mariage des enfants devient une option moins attrayante lorsque des alternatives productives sont disponibles pour les filles. Les gains réalisés ne doivent pas être perdus. La réduction de la pauvreté, l'accès à l'éducation et la participation au marché du travail sont essentiels pour mettre fin au mariage des enfants. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des gains dans ces domaines, surtout compte tenu de l'impact de la pandémie de COVID-19. Les ODD sont profondément interconnectés. Les progrès sur la cible 5.3 (éliminer le mariage des enfants) dépendent des progrès dans d'autres domaines, en particulier l'éducation, l'emploi et la réduction de la pauvreté.
09 juin 2022

Rapport annuel de l’UNICEF 2021

En 2021, alors que la pandémie de COVID-19 sévissait pour la deuxième année consécutive, l’UNICEF a œuvré sans relâche avec ses partenaires pour protéger les droits des enfants face aux répercussions croissantes de la crise sanitaire et d’autres menaces telles que les conflits armés et les changements climatiques. L’UNICEF a continué d’atténuer les répercussions des crises sur les enfants tout en renforçant les systèmes nationaux de manière à atteindre les enfants et les communautés les plus marginalisés et les plus exclus et à améliorer leur niveau de préparation et de résilience face aux chocs futurs. Ces interventions ont été rendues possibles grâce à des partenariats solides entre les secteurs public et privé et la société civile, y compris au sein du système des Nations Unies, ainsi qu’aux contributions volontaires. Ce rapport met en lumière les principaux résultats obtenus par l’UNICEF en faveur des enfants et des jeunes en 2021. Ainsi, entre autres actions, l’UNICEF… A piloté l’achat et la fourniture de vaccins contre la COVID-19 en tant que coordonnateur des achats pour le Mécanisme COVAX. En 2021, ce dernier a permis de fournir 958 millions de doses (dons compris) à 144 pays A fourni des services visant à prévenir les retards de croissance et d’autres formes de malnutrition au profit de près de 336 millions d’enfants. A réalisé des dépistages de l’émaciation sévère, un examen permettant de sauver des vies, auprès de 154 millions d’enfants, grâce à des approches simplifiées au niveau des communautés et ce, malgré les perturbations de services liées à la pandémie, et traité près de 5,5 millions d’enfants. A fait bénéficier à 64 % des femmes dans les 50 pays visés par le plan d’action Chaque Nouveau-né d’au moins quatre consultations prénatales et fourni des soins postnatals à 65 % des femmes. A appuyé l’accès à l’éducation de 48,6 millions d’enfants non scolarisés, parmi lesquels 6,4 millions d’enfants en déplacement et 31,7 millions en situation de crise humanitaire. A mené des interventions de prévention et de soutien, par l’intermédiaire d’un programme conjoint avec l’UNFPA, auprès de 7,6 millions d’adolescentes exposées à un risque de mariage précoce, contre 2,1 millions en 2017. A élargi l’accès à l’eau salubre et aux services d’assainissement de base pour 69,9 millions de personnes et à l’assainissement de base pour 59,6 millions de personnes entre 2018 et 2021, marquant ainsi la réalisation d’objectifs ambitieux. A plaidé en faveur de la libération des enfants en détention, une action ayant permis une avancée politique majeure. Depuis le début de la pandémie, plus de 45 000 enfants dans 84 pays ont été remis en liberté. A mené un plaidoyer mondial en faveur de la vaccination, de l’éducation, de la santé mentale, de l’eau, du climat, de la nutrition ainsi que de la protection des enfants en situation de crise humanitaire, et ainsi conduit à des actions et des changements politiques positifs dans 92 % des pays visés. Est intervenu en réponse à 483 crises humanitaires, nouvelles ou en cours, dans 153 pays. A acheté pour 7,2 milliards de dollars É.U. de fournitures et de services auprès d’environ 11 150 fournisseurs.
08 juin 2022

Responsible Innovation in Technology for Children

La technologie et les solutions numériques donnent aux enfants d’importantes possibilités de continuer à apprendre, à se divertir et à rester en contact avec les autres. Cependant, quand ces mêmes outils sont utilisés à mauvais escient par les enfants, ils peuvent les exposer à une multitude de risques et mettre en péril leur bien-être. Cette étude menée par l’UNICEF en partenariat avec la société LEGO et le Young and Resilient Research Centre (Y&R) de l'Université Western Sydney, explore la question : que signifie le bien-être pour les enfants à l'ère numérique ? en donnant la priorité aux voix des enfants, recueillies lors d'ateliers avec plus de 300 enfants de 13 pays dont la Tunisie, et grâce à l'analyse des ensembles de données mondiaux de plus de 35 000 enfants âgés de 9 à 17 ans. Le rapport de cette étude révèle un nouveau cadre factuel du bien-être des enfants à l'ère numérique ainsi que des indicateurs de bien-être centrés sur l'enfant. Le cadre et les indicateurs qui l'accompagnent sont principalement destinés aux entreprises qui produisent des produits et services numériques susceptibles d'être accessibles aux enfants, et aux gouvernements qui cherchent à promouvoir le bien-être des citoyens dans le cadre de leurs programmes de transformation numérique. Les rapports résumés sur les données de la Tunisie sont également téléchargeables en anglais et en français.
18 novembre 2021

Journée mondiale de l’enfance

Comme chaque année, la communauté internationale célèbre après demain, le 20 novembre, la Journée mondiale de l’enfance qui vise, d’une part, à rappeler que des millions d’enfants sont toujours privés de leur droit à la santé, à une alimentation saine, à l’éducation et à la protection, et, d’autre part, à rendre la voix des jeunes indispensable dans tout débat touchant à leur avenir. Alors que cette année encore, la Journée mondiale de l’enfance s’inscrit dans un contexte particulier avec la pandémie et que la Covid-19 a cruellement impacté les inégalités qui affectent les droits de chaque enfant, il est plus que jamais urgent pour qu’un engagement renouvelé des gouvernements, des parlements, des représentants de la société civile, du secteur privé, des médias, des organisations internationales  et des acteurs de développement soit prononcé pour la réalisation des droits de chaque enfant, fille et garçon, et pour transformer cette commémoration en actes concrets en faveur des enfants partout dans le monde pour que leurs besoins spécifiques soient pris en compte, leurs droits promus, protégés et respectés et leur voix entendue. A cette occasion, l’UNICEF a réalisé, en partenariat avec Gallup, dans le cadre du projet « L’Enfance en évolution » ( Changing Childhood) une enquête inédite en son genre : en effet, c’est la première fois que l’on sonde différentes générations pour décrypter le regard qu’elles portent sur le monde et sur l’enfance à l’heure actuelle. 21 000 personnes réparties en deux tranches d’âge (15-24 ans et 40 ans et plus) ont été interrogées dans les 21 pays suivants : l’Allemagne, l’Argentine, le Bangladesh, le Brésil, le Cameroun, les États-Unis, l’Espagne, l’Éthiopie, la France, le Japon, l’Inde, l’Indonésie, le Kenya, le Liban, le Mali, le Maroc, le Nigéria, le Pérou, le Royaume-Uni, l’Ukraine et le Zimbabwe. Pour savoir plus sur les cette étude, merci de consulter le communiqué de presse ou le rapport suivant : Version en Français                                       Version en Arabe Bonne fête à tous les enfants