11 janvier 2023

Procédures opérationnelles spécifiques de référencement et de prise en charge des enfants

En Tunisie, à l’instar du reste des pays du monde, la pandémie COVID19 a imposé l’adoption de mesures gouvernementales drastiques pour prévenir la propagation du Virus et a entrainé des changements importants à l’échelle des individus, des familles et de la société. La série de ces mesures ministérielles a impacté le travail de plusieurs structures et institutions chargées de la protection des enfants relevant des ministères de la Famille, Femme, Enfants et Séniors, du ministère de l’Intérieur, de la Justice, des Affaires Sociales et de la Santé. Plusieurs services ont été réduit et dans certains cas ont arrêté leurs activités conformément à ces dispositions. Des difficultés étaient rencontrées au niveau de la prise en charge des enfants victimes de violence telles que la diminution de signalement et les possibilités de mener des enquêtes en raison du confinement, le manque de coordination entre les différents intervenants, l’absence de procédures de référencement claires, la diminution de la provision de plusieurs services tels que la justice, l’hébergement des différents centres de protection et les soins de santés. Pour pouvoir y faire face, l’UNICEF a soutenu le bureau de délégué général à la protection de l’enfance dans l’élaboration de procédures spécifiques et des mesures transversales dans la prise en charge des enfants en situation de menace. Le document comporte aussi les consignes de référencement ainsi qu’une cartographie de tous les services de prise en charge des enfants en situation de vulnérabilité disponibles en période de crise.
09 juin 2022

Rapport annuel de l’UNICEF 2021

En 2021, alors que la pandémie de COVID-19 sévissait pour la deuxième année consécutive, l’UNICEF a œuvré sans relâche avec ses partenaires pour protéger les droits des enfants face aux répercussions croissantes de la crise sanitaire et d’autres menaces telles que les conflits armés et les changements climatiques. L’UNICEF a continué d’atténuer les répercussions des crises sur les enfants tout en renforçant les systèmes nationaux de manière à atteindre les enfants et les communautés les plus marginalisés et les plus exclus et à améliorer leur niveau de préparation et de résilience face aux chocs futurs. Ces interventions ont été rendues possibles grâce à des partenariats solides entre les secteurs public et privé et la société civile, y compris au sein du système des Nations Unies, ainsi qu’aux contributions volontaires. Ce rapport met en lumière les principaux résultats obtenus par l’UNICEF en faveur des enfants et des jeunes en 2021. Ainsi, entre autres actions, l’UNICEF… A piloté l’achat et la fourniture de vaccins contre la COVID-19 en tant que coordonnateur des achats pour le Mécanisme COVAX. En 2021, ce dernier a permis de fournir 958 millions de doses (dons compris) à 144 pays A fourni des services visant à prévenir les retards de croissance et d’autres formes de malnutrition au profit de près de 336 millions d’enfants. A réalisé des dépistages de l’émaciation sévère, un examen permettant de sauver des vies, auprès de 154 millions d’enfants, grâce à des approches simplifiées au niveau des communautés et ce, malgré les perturbations de services liées à la pandémie, et traité près de 5,5 millions d’enfants. A fait bénéficier à 64 % des femmes dans les 50 pays visés par le plan d’action Chaque Nouveau-né d’au moins quatre consultations prénatales et fourni des soins postnatals à 65 % des femmes. A appuyé l’accès à l’éducation de 48,6 millions d’enfants non scolarisés, parmi lesquels 6,4 millions d’enfants en déplacement et 31,7 millions en situation de crise humanitaire. A mené des interventions de prévention et de soutien, par l’intermédiaire d’un programme conjoint avec l’UNFPA, auprès de 7,6 millions d’adolescentes exposées à un risque de mariage précoce, contre 2,1 millions en 2017. A élargi l’accès à l’eau salubre et aux services d’assainissement de base pour 69,9 millions de personnes et à l’assainissement de base pour 59,6 millions de personnes entre 2018 et 2021, marquant ainsi la réalisation d’objectifs ambitieux. A plaidé en faveur de la libération des enfants en détention, une action ayant permis une avancée politique majeure. Depuis le début de la pandémie, plus de 45 000 enfants dans 84 pays ont été remis en liberté. A mené un plaidoyer mondial en faveur de la vaccination, de l’éducation, de la santé mentale, de l’eau, du climat, de la nutrition ainsi que de la protection des enfants en situation de crise humanitaire, et ainsi conduit à des actions et des changements politiques positifs dans 92 % des pays visés. Est intervenu en réponse à 483 crises humanitaires, nouvelles ou en cours, dans 153 pays. A acheté pour 7,2 milliards de dollars É.U. de fournitures et de services auprès d’environ 11 150 fournisseurs.