Mot de Mme Marilena Viviani, Représentante de l’UNICEF en Tunisie

A l’occasion de la visite pour le suivi de la fin des travaux pour le centre de deuxième chance de Bab el Khadra

UNICEF Tunisie
28 septembre 2020

Monsieur Fethi Sellaouti, Ministre de l’Education

S.E Ambassadeur Louise De Sousa, Ambassadeur du Royaume Uni

Mesdames et Messieurs les officiels du Ministère de l’éducation, de l’ambassade britannique,

Chers partenaires de la société civile,

Mesdames et Messieurs les représentants des médias et collègues UNICEF,

Mesdames et Messieurs,

 

Bonjour, صباح الخير

Tout d'abord, je voudrais vous exprimer mon honneur et mon plaisir d'être avec vous ce matin et avoir effectué la visite du centre avec M. le Ministre et Mme l’Ambassadeur.

La visite pour la fin des travaux de rénovation du centre de Bab el Khadra que nous effectuons aujourd’hui est une étape très importante pour avancer vers la mise en place du programme d’éducation de la deuxième chance en collaboration également avec le Ministère des Affaires Sociales et le Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Intégration Professionnelle. Celle-ci n’est que la première étape vers l’opérationnalisation de cette importante initiative.

L’avancée que nous célébrons aujourd’hui n’aurait pas été possible sans le généreux appui du Royaume Uni, que je remercie en la personne de SE l'Ambassadeur De Sousa , mais aussi sans l’appui du partenariat entre le Ministère de l’Education, l’ancien Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi – aujourd’hui Ministère de la Jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle – et le Ministère des Affaires Sociales.

Le centre de Bab el Khadra est un élément très important du programme, car il représentera un espace sûr pour que les adolescents puissent recevoir un accompagnement individualisé leur permettant un retour à l'école, l’accès à la formation professionnelle voire, pour les plus âgés, l’intégration sur le marché de l’emploi. Je suis convaincue que la motivation et l’engagement du comité de pilotage, composé des représentants des trois ministères, et du gouvernement de la Tunisie permettra de bientôt concrétiser cette expérience.

Chaque enfant devrait avoir le droit d’échouer et de ressayer sans que cela hypothèque ses chances de réussite dans la vie. La pandémie de la COVID-19 a des conséquences négatives très importantes pour les enfants mondialement, y inclus en Tunisie. Les Nations Unies estiment qu’au niveau mondial, environ 24 millions d’enfants risquent d’abandonner l’école[1] avec des conséquences désastreuses pour leur futur. L’UNICEF travaille étroitement avec ses partenaires pour faire face aux nombreux défis posés par la COVID-19 et faire en sorte qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte.

Je me réjouis aujourd’hui d’avoir pu visiter le site et participer à la cérémonie de finalisation des travaux de rénovation du centre qui, dans un futur proche, permettra de donner une deuxième chance à des centaines d’enfants, et contribuera à assurer leur droit à une éducation et à une formation, et les accompagner dans le projet d’apprentissage qu’ils auront choisi.

Je vous remercie.

 


[1] https://www.unicef.org/press-releases/unicef-executive-director-henrietta-fore-remarks-press-conference-new-updated